Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Lettre ouverte de l’Union nationale des artistes et des écrivains cubains et de l’Association Hermanos Saà­z aux intellectuels et artistes du monde

Aux intellectuels et artistes du monde

Lettre ouverte de l’Union nationale des artistes et des écrivains cubains et de l’Association Hermanos Saà­z

Au moment même où la Foire du livre sillonnait notre pays d’un bout à l’autre, et où des centaines de médecins cubains sauvaient des vies en Haïti, une nouvelle campagne se préparait contre Cuba. Un délinquant de droit commun au parcours violent et subitement métamorphosé en « prisonnier politique », déclarait une grève de la faim pour exiger qu’on lui installe dans sa cellule le téléphone, une cuisinière et un poste de télévision. Encouragé par des gens dénués de tout scrupule, et malgré tous les efforts consentis pour le maintenir en vie, Orlando Zapata Tamayo est décédé et est devenu un symbole lamentable de la machine anticubaine. Le 11 mars, le Parlement européen a adopté une résolution qui « condamne énergiquement la mort évitable et cruelle du dissident prisonnier politique Orlando Zapata Tamayo », et, dans ce qui constitue une ingérence outrageante dans nos affaires intérieures, il « invite instamment les institutions de l’Union européenne à soutenir de manière inconditionnelle et à encourager sans réserve le lancement d’un processus pacifique de transition politique vers une démocratie pluripartite à Cuba ».

Une pétition ayant pour titre « Orlando Zapata Tamayo : j’accuse le gouvernement cubain » vient d’être lancée pour recueillir des signatures contre Cuba. Ce document affirme que le prisonnier a été « injustement incarcéré et brutalement torturé », et qu’il est mort « en dénonçant ces crimes et l’absence de droits et de démocratie dans son pays ». Ce document n’hésite pas à mentir sans aucune vergogne sur une soi-disant pratique de notre gouvernement consistant à « éliminer physiquement ses critiques et ses opposants pacifiques ». Le 15 mars, un journal espagnol publiait à sa une photo du visage de Zapata Tamayo, déjà décédé, dans son cercueil, tout en annonçant l’adhésion à la pétition de plusieurs intellectuels ayant joint leur signature à d’anciens et de nouveaux professionnels de la contre-révolution interne et externe.

Nous, les écrivains et les artistes cubains, sommes pleinement conscients de la manière dont les corporations médiatiques et les intérêts hégémoniques et de la réaction internationale peuvent s’articuler pour nuire à notre image. Nous les reconnaissons à l’acharnement et à la haine qu’ils mettent à déformer notre réalité et à déverser leurs mensonges sur Cuba. Nous savons aussi le prix que doivent payer ceux qui ont tenté d’exprimer leurs propres nuances depuis la culture.

Dans l’histoire de la Révolution, jamais un prisonnier n’a été torturé. Il n’y a pas eu un seul disparu. Il n’y a pas eu une seule exécution extrajudiciaire. Nous avons fondé une démocratie propre, imparfaite certes, mais beaucoup plus participative et légitime que celle que d’autres prétendent nous imposer. Les concepteurs de cette campagne n’ont aucune autorité morale pour nous donner des leçons en matière de droits de l’Homme.

Il est indispensable de mettre fin à cette nouvelle agression contre un pays assiégé et victime d’un harcèlement impitoyable. Nous en appelons à la conscience de tous les intellectuels et artistes dépourvus d’intérêts retors quant à l’avenir d’une Révolution qui a été, est et sera toujours un modèle d’humanisme et de solidarité.

Secrétariat de l’UNEAC

Direction nationale de l’association « Hermanos Saiz »

La Havane 16 mars 2010

URL de cet article 10253
   
Même Auteur
Les Mondes d’Après (nouvelles d’anticipation écologique)
DIVERS
PAUL ARIES, AURÉLIEN BERNIER, FRÉDÉRIC DENHEZ, MICHEL GICQUEL, JÉRôME LEROY, CORINNE MOREL-DARLEUX, JACQUES TESTART, FRED VARGAS, MAXIME VIVAS Comment ça, y a pu d’pétrole ! ? Faut-il remplacer la Société du Travail Obligatoire par la Société du Partage Obligatoire ? Vous rêvez d’enfouir Daniel Cohn-Bendit dans un tas de compost ? Peut-on faire chanter « l’Internationale » à Dominique Strauss-Kahn ? Le purin d’ortie est-il vraiment inoffensif ? 155 pages 12 (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Lorsque la vérité est remplacée par le silence, le silence devient un mensonge. »

Yevgeny Yevtushenko


Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
21 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
43 
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
20 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.