Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


Michel Foucault face au libéralisme historique.

La prise en compte politique de la population dans sa dimension biologique s’est développée dans les Etats européens au cours des 18e et 19e siècles. Les questions de santé, de natalité, d’hygiène y étaient au cœur des politiques publiques. C’est ce que Michel Foucault désigne du nom de ¨biopolitique¨ dans ses cours dispensés au Collège de France de janvier à mars 1979 ayant pour titre ¨Naissance de la biopolitique¨. Dans ce cours qui demeure d’actualité, Foucault décrit l’émergence de la ¨biopolitique¨ comme contemporaine d’une nouvelle manière de gouverner, le libéralisme, qui tente de prendre en compte le vivant au delà de sa naturalité. Comment gouverner la population inscrite dans une essentialité ? Y-a-t-il une limite au pouvoir politique sur le vivant ? Ces questions sont traitées dans la revue Raisons Politiques dont le dossier est consacré aux « néolibéralismes de Michel Foucault ».

Ce dossier interroge l’analyse foucaldienne du libéralisme. Foucault remonte jusqu’au 18e siècle pour cerner la singularité du libéralisme et ses différentes évolutions au 20ème siècle, le néolibéralisme. A noter que le libéralisme dont parle Foucault n’est ni une doctrine, ni une idéologie, mais plutôt une ¨gouvernementalité politique¨, c’est –à-dire ¨un art de conduire la conduite des autres¨. Cette gouvernementalité politique requerrait des principes de limitation pour éviter des excès de pouvoir et ne pas tomber dans le totalitarisme. Le libéralisme tel que le pense Foucault attribuerait au marché ce rôle de limitation. Ce qu’il ne va pas cesser de critiquer. Ce qui n’empêche pas certains contributeurs de ce dossier de repérer dans ces analyses foucauldiennes ¨des potentialités émancipatrices du néolibéralisme¨, selon l’expression du philosophe Maurizzio Lazzarato.

Quel rapport avec le capitalisme ? Cette question est traitée dans les deux premières contributions de la revue. Selon le philosophe Pierre Dardot, les analyses du libéralisme de Foucault nous proposent une autre méthode de compréhension du capitalisme, à partir du néolibéralisme. Au lieu de partir d’une certaine essence du capitalisme, poursuit Dardot, mieux vaut partir d’une analyse détaillée du néolibéralisme. Selon Dardot, Foucault nous explique ¨le capitalisme à la lumière du néolibéralisme¨. Quant au philosophe Stéphane Haber, il examine dans quelle mesure le néolibéralisme pensé par Foucault peut être considéré comme une phase du capitalisme. C’est pourquoi il va rapprocher le néolibéralisme d’un néocapitalisme, tout en partageant l’idée de Pierre Dardot selon laquelle il y aurait une pluralité de ¨capitalismes¨. Paradoxalement, tous deux reconnaissent qu’il y a des traits globaux et des phénomènes communs à tous ¨ces capitalismes¨, puisque, comme le soutient Haber, ¨tout n’est pas dispersif et chaotique¨.

Le dossier se termine par un article du philosophe Luca Paltrinieri qui analyse le rapport entre l’économie et la démographie dans la biopolitique foucaldienne en passant par une analyse de la notion de capital humain. Geoffroy de Lagasnerie, sociologue et philosophe, fait de cette recherche sur le libéralisme de Foucault l’¨une des incarnations contemporaines de la tradition critique¨. L’ensemble de ce dossier met en valeur les critiques de Foucault envers le libéralisme et le néolibéralisme, pour contribuer à mieux comprendre notre monde contemporain profondément marqué par un capitalisme mondialisé.

Les néolibéralismes de Michel Foucault, Raisons politiques, novembre 2013, éditions SciencesPo, 169 pages, 20 euros.

Jean-Jacques Cadet
Doctorant en philosophie

URL de cet article 24558
   
AGENDA
samedi 18 novembre 2017
samedi 18 novembre 2017
samedi 18 novembre 2017
mardi 21 novembre 2017
mercredi 22 novembre 2017
jeudi 23 novembre 2017
vendredi 24 novembre 2017
samedi 25 novembre 2017
jeudi 30 novembre 2017
vendredi 1er décembre 2017
vendredi 1er décembre 2017
samedi 2 décembre 2017
vendredi 15 décembre 2017
Même Thème
George Corm. Le nouveau gouvernement du monde. Idéologies, structures, contre-pouvoirs.
Bernard GENSANE
La démarche de Georges Corm ne laisse pas d’étonner. Son analyse des structures et des superstructures qui, ces dernières décennies, ont sous-tendu le capitalisme financier tout en étant produites ou profondément modifiées par lui, est très fouillée et radicale. Mais il s’inscrit dans une perspective pragmatique, non socialiste et certainement pas marxiste. Pour lui, le capitalisme est, par essence, performant, mais il ne procède plus du tout à une répartition équitable des profits. Cet ouvrage est (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"cette cloture a été placée pour votre protection. Ne vous en approchez pas, ne tentez pas de la traverser ou nous vous tirerons dessus".

panneau (en anglais) accroché sur une cloture de fils de fer barbelés qui entoure la ville d’Abu Hishma (Irak)


Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
96 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
91 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où il s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
40 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.