RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

N’ième profanation en Alsace.

Mais que fait la police ?

A la veille de la Toussaint des chrétiens, une nouvelle profanation a touché encore une fois un cimetière juif d’Alsace.

Communiqué de presse de l’Union Juive Française pour la Paix-Alsace

A la veille de la Toussaint des chrétiens, une nouvelle profanation a touché encore une fois un cimetière juif d’Alsace. Les inscriptions sur les vieilles tombes, signes de l’enracinement des Juifs en Alsace, ne laissent aucun doute sur leurs auteurs et leur idéologie nazie.

Au delà du dégoût profond que ces actes criminels suscitent, au delà de leur nécessaire condamnation solennelle et unie par tous ceux que ces crimes révoltent, on ne peut que s’interroger sur leur répétition et l’impunité dont jouissent jusqu’à maintenant leurs auteurs.

Monsieur Zeller, vous qui avez été aussi visé par une inscription, Monsieur Richert, Monsieur Grossmann, Mme Keller, Messieurs les Députés et Sénateurs, ne croyez vous pas qu’il est temps de manifester par un acte symbolique de masse la réprobation de l’Alsace tout entière face à cette ignominie répétée ? Les condamnations rituelles de la seule classe politique ne suffisent pas. La lutte contre l’antisémitisme et toutes les formes de racisme en Alsace ne mérite-t-elle pas une initiative des élus avec la population de notre région ? Cette cause serait elle moins importante qu’à d’autres époques, le synchroton ou DHL ?

N’est-il pas temps, si vous ne prenez pas d’initiative propre, de vous joindre à la manifestation unitaire du 7 novembre à Strasbourg et d’appeler la population à y participer en masse aux côtés des syndicats, des associations, des partis politiques organisateurs ? Qui comprendrait que la droite alsacienne soit absente ? Il suffit déjà que la seule région restée à droite batte aussi les records de vote à l’extrême droite.

Monsieur le Préfet de Région, vous venez d’interdire des expositions et des rassemblements à Strasbourg, portant ainsi atteinte à des droits démocratiques fondamentaux. Vous avez su mobiliser, pendant plus d’une semaine, des centaines de gendarmes mobiles et de CRS pour une soixantaine de personnes de France, de Suisse, d’Allemagne qui manifestaient pour la libre circulation des hommes, pour les droits des sans papiers et contre le Système d’Information Schengen, alors que de l’autre côté du Rhin, les autorités allemandes avaient autorisé le défilé sur le Pont de l’Europe. Comprenne qui pourra ! Pourquoi ne pas consacrer vos efforts plutôt à la lutte résolue contre les profanations de cimetière, en vue de l’arrestation et de la condamnation par la justice de leurs auteurs ? On a du mal à croire que la police, si bien renseignée d’habitude, et si efficace contre les forces progressistes, soit démunie à l’encontre de nazis qui salissent l’image de l’Alsace.

L’Union Juive Française pour la Paix-Alsace appelle tous les élus, les responsables politiques, syndicaux, associatifs et la population alsacienne à participer à la cérémonie du lundi 1er novembre à 11h30 au cimetière israélite de Brumath, ainsi qu’à la manifestation unitaire du 7 novembre à 11h, place de la gare à Strasbourg, et à toute autre initiative qui verrait le jour.

pour l’UJFP-Alsace
Jean Claude Meyer
31 octobre 2004 21h30

URL de cet article 1861
  

Autopsie des terrorismes - Les attentats du 11-septembre & l’ordre mondial
Noam CHOMSKY
Les États-Unis mènent ce qu’on appelle une « guerre de faible intensité ». C’est la doctrine officielle. Mais les définitions du conflit de faible intensité et celles du terrorisme sont presque semblables. Le terrorisme est l’utilisation de moyens coercitifs dirigés contre des populations civiles dans l’intention d’atteindre des visées politiques, religieuses ou autres. Le terrorisme n’est donc qu’une composante de l’action des États, c’est la doctrine officielle, et pas seulement celle des États-Unis. (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

On ne mesure pas la puissance d’une idéologie aux seules réponses qu’elle est capable de donner, mais aussi aux questions qu’elle parvient à étouffer.

Günter Anders
L’Obsolescence de l’homme (1956)

L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.