Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Nicolas Maduro dénonce le réseau de corruption dans la zone pétrolifère de l’Orénoque : L’ex-procureure générale [en fuite, note du GS] Luisa Ortega a détourné des millions de dollars !

Si vous tapez sur Internet : Luisa Ortega Díaz, ex-procureure générale du Venezuela, vous croulerez sous une avalanche d’articles à rendre fou le Decodex du Monde. Tous nous présentent une ancienne chaviste, passée dans l’opposition de Maduro, démise de ses fonctions, victime et preuve vivante que la dictature est en marche chez les Bolivariens.
Or, chargée depuis 4 ans de la lutte anti-corruption et inefficace à 100%, elle avait monté avec son époux, député, un réseau d’extorsion qui a sorti plus de six millions de dollars du pays vers des comptes aux Bahamas.
Détails documentés dans cet article et les deux autres qui suivent.
LGS

Le président de la République, Nicolás Maduro, a donné des détails sur le réseau de corruption découvert par la Police nationale anti-corruption dans la zone pétrolifère de l’Orénoque, des faits qui n’ont jamais fait l’objet d’une enquête de la part de l’ex-procureure générale Luisa Ortega Díaz pour capturer les responsables.
Au cours d’une interview (par le journaliste José Vicente Rangel), le chef de l’État a déclaré lors de la dernière réunion qu’il a tenue dans son bureau avec l’ex-procureure, l’avoir informée des cas de corruption découverts dans certaines entreprises liées à la zone pétrolifère de l’Orénoque.
"Qu’est-ce que le bureau de la procureure a fait ?" a demandé le président.
"Maintenant, nous le savons, il a averti les corrompus qui ont pu quitter le pays, chargés de millions de dollars avec lesquels ils ont ouvert des comptes à l’étranger. Nous disposons des preuves originales des banques dans les îles des Caraïbes qui sont des paradis fiscaux, où le propre époux de l’ex-procureure générale était en charge d’un réseau d’extorsion" a déclaré Maduro.
Il a déclaré avoir ressenti une "immense frustration" lorsqu’il a découvert le réseau de corruption autour de certains projets dans cette zone, et ordonné l’arrestation des personnes impliquées, mais la surprise a été qu’elles avaient déjà fui le pays.
"Et nous découvrons ensuite pourquoi elles ont fui le pays : la procureure générale, les personnes chargées de l’enquête et de l’établissement des mandats d’arrêt respectifs, étaient les mêmes qui extorquaient et protégeaient ces secteurs de la corruption" a déclaré le président.

De plus, il a soutenu qu’en quatre ans et quatre mois de présidence, il n’avait jamais pu compter sur le soutien de l’ex-procureure générale pour lutter contre la corruption.

(traduction Michel Taupin)
http://www.resumenlatinoamericano.org/2017/08/21/maduro-denuncia-red-d...

»» http://www.resumenlatinoamericano.org/2017/08/21/maduro-denuncia-red-d...
URL de cet article 32217
   
Mai 68 : Histoire sans fin
Gérard FILOCHE
Nicolas Sarkozy accuse mai 68 d’avoir « imposé le relativisme intellectuel et moral », « liquidé l’école de Jules Ferry », « introduit le cynisme dans la société et dans la politique » et « abaissé le niveau moral de la politique ». Il aime à dire que « Les héritiers de ceux qui, en mai 68, criaient " CRS = SS " prennent systématiquement le parti des voyous, des casseurs et des fraudeurs contre la police », avant d’ajouter : « Je veux tourner la page de mai 68 une bonne fois pour toutes ». Selon (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Du vivant des grands révolutionnaires, les classes d’oppresseurs les récompensent par d’incessantes persécutions ; elles accueillent leur doctrine par la fureur la plus sauvage, par la haine la plus farouche, par les campagnes les plus forcenées de mensonges et de calomnies. Après leur mort, on essaie d’en faire des icônes inoffensives, de les canoniser pour ainsi dire, d’entourer leur nom d’une certaine auréole afin de « consoler » les classes opprimées et de les mystifier ; ce faisant, on vide leur doctrine révolutionnaire de son contenu, on l’avilit et on en émousse le tranchant révolutionnaire.

Lénine


Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
39 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
30 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.