RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Niemeyer : "un homme extraordinaire qui a su allier le geste créatif et son engagement communiste"

L’architecte brésilien Oscar Niemeyer s’est éteint mercredi aux portes de ses 105 ans. Il restera comme l’un des monstres sacrés de l’architecture moderne du XXe siècle : son oeuvre est marquée par le béton, les lignes fluides, les courbes, et son refus de l’angle droit. il a "ébloui" et fait rêver des générations d’architectes.

Oscar Niemeyer, dont la carrière a démarré en 1935 pour ne s’arrêter qu’à sa mort, est "l’une des grandes figures de l’architecture du XXe siècle, avec Frank Lloyd Wright, Mies van der Rohe et Le Corbusier notamment", déclare à l’AFP Francis Rambert, directeur de l’Institut Français de l’Architecture (IFA) à Paris.

Oscar Niemeyer s’est distingué par la liberté de ses formes, dessinées d’un trait linéaire. Il a exalté la courbe, "libre et sensuelle", celle qu’il disait rencontrer dans les montagnes du Brésil, ses rivières, ses plages et "le corps de la femme". L’angle droit ne l’attirait pas, pas plus que "la ligne droite, dure, inflexible, inventée par l’homme", selon lui. Un point de litige avec Le Corbusier, avec lequel il avait travaillé dans sa jeunesse et dont il avait reconnu l’influence sur lui. "Je l’ai influencé aussi", tenait-il à souligner.

"Au sein des modernes, Niemeyer est assez atypique. Son architecture n’est pas savante mais très intuitive", relève l’architecte français Jacques Ripault. "Il dessinait rapidement à partir du paysage, esquissait une silhouette. Et le projet devait se plier à ce dessin", ajoute l’architecte qui a construit notamment le musée d’art contemporain Mac/Val, en région parisienne. L’excellence des ingénieurs brésiliens qui entouraient Niemeyer permettait au bâtiment de béton de prendre la forme voulue par le maître. Une prouesse technique à l’époque. "Son architecture a un côté héroïque", "généreux", estime M. Rambert, qui précise que certains ont pu la trouver parfois un peu mégalomaniaque. "

Oscar Niemeyer restera une grande fierté pour son pays. Il a su "capturer l’essence du Brésil avec son architecture. Ses bâtiments distillent les couleurs, la lumière et l’image sensuelle de son pays natal", soulignait en 1988 le jury du prix Pritzker en lui décernant la plus haute récompense mondiale dans le domaine de l’architecture.

Vers une des journées portes-ouvertes du siège du PCF

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, a rendu hommage dès ce jeudi matin à l’architecte, qui a construit notamment le siège du Parti communiste à Paris. "C’était un homme extraordinaire qui a su allier le geste créatif et son engagement communiste toute sa vie, il est resté fidèle à ses idées jusqu’au bout et il a travaillé très tard dans sa vie", a dit le sénateur PCF sur Radio Classique-Public Sénat. "Nous allons lui rendre un hommage tout particulier au siège", a-t-il annoncé, précisant que le PCF allait organiser des "journées portes ouvertes. Le meilleur hommage que nous pouvons lui rendre c’est de pemettre aux Français et aux Parisiens de venir découvrir une de ses oeuvres qu’est le siège du Parti communiste."

http://www.humanite.fr/culture/niemeyer-un-homme-extraordinaire-qui-su...

URL de cet article 18577
  

La Nuit de Tlatelolco, histoires orales d’un massacre d’Etat.
Elena Poniatowska
« Pour le Mexique, 1968 se résume à un seul nom, à une seule date : Tlatelolco, 2 octobre. » Elena Poniatowska Alors que le monde pliait sous la fronde d’une jeunesse rebelle, le Mexique aussi connaissait un imposant mouvement étudiant. Dix jours avant le début des Jeux olympiques de Mexico, sous les yeux de la presse internationale, l’armée assassina plusieurs centaines de manifestants. Cette histoire sociale est racontée oralement par celles et ceux qui avaient l’espoir de changer le Mexique. (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Dans toute idée, il faut chercher à qui elle s’adresse et de qui elle vient ; alors seulement on comprend son efficacité.

Bertolt Brecht

Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.