RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Notre peuple ne veut plus de cet autoritarisme effrené ni de ces contre réforme sans fin

Par Fadi Kassem et Georges Gastaud, secrétaires nationaux du PRCF, 12 juillet 2021

Préparées par un intense pilonnage médiatique, les annonces de Macron sont inadmissibles sur toute la ligne. Plus arrogant que jamais alors même que le parti macroniste LREM a obtenu moins de 4% des inscrits aux régionales et aux départementales, le “libéral” Macron institue à la fois l’obligation vaccinale pour les soignants et le passe sanitaire individuel obligatoire pour une interminable série d’activités : ce qui revient de fait quasiment à assigner à résidence, voire à interdire de vie sociale, politique et culturelle toute une partie de la population !

Cette approche ultra-autoritaire et diviseuse, typique des mesures liberticides empilées sans fin par les présidents et par les gouvernements maastrichtiens successifs, fait l’impasse sur l’euro-casse austéritaire de l’hôpital, qui continue de plus belle, et sur le désintérêt total du pouvoir pour les politiques de soin et de prévention. Elle stigmatise scandaleusement ces soignants – dont Véran menace carrément de supprimer le salaire ! – que, durant des mois, le pouvoir a pourtant envoyés au front sans protection, au péril de leur vie, en organisant hypocritement pour eux des séances gratuites d’applaudissements. À défaut d’être efficaces en termes vaccinaux, ces diktats de la Macronie ont toute chance d’humilier les personnes concernées tout en entraînant de nouvelles démissions de soignants au moment où la société a grand besoin d’eux !

Ces mesures brutales et dictatoriales annoncées par le despote illuminé, sont impossibles à mettre en œuvre sans un contrôle policier obsédant et tatillon de la population. Elles pèseront durement sur la vie démocratique à l’approche de la présidentielle et ne feront qu’accroître la mainmise globale du pouvoir sur les citoyens tout en conditionnant les esprits à accepter de plus en plus de contraintes étatiques. C’est au contraire sur le débat démocratique, sur l’information large de la population – et non sur les décisions émanant de l’illégitime « Conseil de Défense sanitaire » –, et aussi sur l’effort pour élever la culture médicale et scientifique de tout le peuple que devrait miser un véritable gouvernement populaire : son rôle serait de promouvoir à la fois l’indispensable vaccination reposant sur tous les vaccins fiables existant de par le monde (et pas seulement sur ceux qui proviennent du monde anglo-saxon et de ses firmes capitalistes) et une politique sanitaire diversifiée combinant la prévention, le soin, le souci de l’environnement, la double reconstruction de la médecine de ville et du service public hospitalier, sans oublier l’amélioration des conditions de vie, de logement et de travail de tous.

Les mesures annoncées par ailleurs par Macron contre les indemnités chômage et pour un nouveau report de l’âge de la retraite exigé par le MEDEF, par Bruxelles et par Schäuble(1), sont une déclaration de guerre contre le monde du travail et contre la nation. Non seulement parce que le Conseil d’État venait de retoquer la réforme des indemnités chômage et que Macron passe outre en tentant, là encore, de culpabiliser les chômeurs, non seulement parce que les deux tiers des salariés sondés rejettent l’allongement sans fin de la durée du travail, non seulement parce que le “Monsieur Retraites” du gouvernement, le sieur Laurent Pietraszewski, n’a même pas obtenu 6% des exprimés aux récentes élections, mais parce qu’il est barbare et désespérant d’imposer aux travailleurs de France, qui émergent à grand peine de mois d’angoisse, de précarité et d’appauvrissement, voire de deuil, la perspective de l’arasement progressif des conquêtes sociales qui, depuis 1936 et 1945, formaient le socle de la nation, “lorsque la situation sanitaire sera maîtrisée” (dixit Macron).

Macron et, derrière lui, le MEDEF et l’UE supranationale du capital, disposent certes des médias et de l’appareil répressif d’État : ils peuvent donc apparemment décider de tout sans se soucier de l’avis des citoyens et des travailleurs de France. Mais la réalité, c’est que, de plus en plus massivement, notre peuple ne consent plus à ces politiques qui détruisent la liberté, l’égalité et la fraternité sans pour autant assurer, ni la sécurité, ni la santé des Français. Comme l’a montré l’immense refus de vote des régionales et des départementales, et notamment celui massif des jeunes et des ouvriers, et comme l’avaient montré auparavant le mouvement, non éteint d’ailleurs, des Gilets jaunes et les grandes luttes contre la contre-réforme Berger/Philippe des retraites, comme l’avait également attesté en 2005 le Non catégorique du peuple français à la constitution européenne, notre peuple rejette de plus en plus la forme dictatoriale et le contenu inhumain de ces politiques maastrichtiennes fascisantes qui détruisent tout ce qu’a produit de meilleur l’histoire séculaire de notre peuple.

La “grande explication” viendra donc tôt ou tard entre le peuple travailleur de France et tous ceux, Macron en tête, qui le divisent, qui le brutalisent et qui le foulent aux pieds. Les militants du PRCF en sont très conscients : c’est pourquoi, avec ténacité, ils militent pour le tous ensemble des travailleurs, pour le renouveau du syndicalisme de classe, pour la reconstruction du parti communiste de combat et pour une Alternative rouge et tricolore remettant notre pays sur les rails de la souveraineté nationale, de la souveraineté populaire et du progrès social.

1) Chef de file de la droite allemande au Bundestag et ancien ministre des finances de Merkel. Il vient d’exiger, et sur quel ton, le durcissement de l’euro-austérité assortie d’une interminable liste de prescriptions corsetant la souveraineté des États-membres de l’UE : telle sera la contrepartie de l’ “emprunt européen” parrainé par Berlin, ce cadeau empoisonné pour tous les peuples d’Europe !


À lire :

l’appel de septembre 2020 du PRCF pour sortir de la crise sanitaire :Émanation de l’euro mondialisation virale ce pouvoir avance masqué : Défendons la santé publique sans reculer sur les conquêtes sociales, l’emploi, les services publics et les libertés !
“La « grande explication » entre le peuple français, avec en son centre le monde du travail, et l’oligarchie n’a pas encore eu pleinement lieu en France : elle est devant nous” Entretien avec Georges Gastaud.
le dossier spécial covid-19 d’Initiative Communiste
le dossier spécial vaccin d’Initiative Communiste :
le dossier spécial santé d’Initiative Communiste :

»» https://www.initiative-communiste.fr/articles/prcf/12-juillet-declarat...
URL de cet article 37249
  

Une santé aux mains du grand capital ? L’alerte du Médiator.
Michel J. CUNY
Pendant plus de trente ans, un médicament, le Médiator, a réussi à défier le plus simple bon sens. Son histoire accompagne, et peut éclairer, celle de la montée en puissance des multinationales du médicament dont on découvre maintenant que les milliards qu’elles ont engloutis dans la recherche & développement n’ont à peu près rien produit du côté des améliorations thérapeutiques… En face de quoi, le flot des innovations est tout à fait démesuré : il permet de renouveler des brevets qui offrent à leurs (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Tout ce qui est sage a déjà été pensé : il faut essayer seulement de le penser encore une fois. »

Goethe

Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.