RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
2005-08-18

Opération « Lâchez nous la grappe ! » contre la réquisition des RMIstes pour les vendanges.


Rendez-vous le JEUDI 18 AOà›T à 8 h à l’ANPE de Vaise, 17 av. René Cassin, Lyon 9e, Mo ligne D - Gorge de Loup, pour commencer la journée d’action.


Rebellyon, samedi 13 août 2005.


Convoquer massivement les RMIstes, en les menaçant de sanctions, devient une sale manie du président du Conseil Général du Rhône : cet hiver, Michel Mercier avait lancé une grande campagne de convocation des RMIstes. Il s’agissait de « reprendre contact avec les ``perdus de vue’’ », des personnes inscrites dans le dispositif RMI qui n’avaient pas de contrat d’insertion ni de référent.

La méthode choisie par le département pour rétablir « le contact » avait consisté à adresser 6 300 lettres recommandées invitant autant de RMIstes à se rendre à un entretien, faute de quoi ils seraient radiés, c’est à dire privés de toute ressource.

A cette occasion, nous avions dit à Michel Mercier ce que nous pensions de sa méthode : bêtement agressive, dangereuse socialement, inutilement coûteuse et probablement inefficace du fait même du choix du recommandé pour l’envoi de ces lettres. Ce qui s’est vérifié par la suite puisque 30 % de ces lettres n’ont pu être distribuées, obligeant le département à envoyer un second courrier ordinaire qui, lui, a bien été reçu par les destinataires.

Nous avions également alerté responsables politiques, travailleurs sociaux et autres professionnels de l’insertion sur le caractère malsain de cette démarche dont la principale caractéristique était d’assimiler les RMIstes à des fraudeurs en les menaçant systématiquement d’une radiation d’un dispositif qui leur assure un revenu (insuffisant) de remplacement et qui constitue l’ultime filet de protection contre la pauvreté absolue.

Nous avions également insisté sur le fait que, faute d’emplois ou de formations correctement rémunérés et correspondant aux libre choix des personnes concernées, la démarche de Michel Mercier ne déboucherait sur rien d’autre qu’une radiation massive de RMIstes dans notre département. Nous avions raison sur ce point puisque c’est environ 700 personnes qui ont été privées de ressources dès les mois de mai-juin 2005.


Voilà donc qu’il nous remet ça au mois d’août en faisant convoquer cette fois par l’ANPE plus de 4 500 RMIstes du Rhône pour... les envoyer ramasser le raisin dans le Beaujolais !

Lire la suite :
http://rebellyon.info/article.php3?id_article=732


La rupture entre les élites et le peuple, par Danielle Bleitrach.

Les intégristes libéraux, le « contrat nouvelle embauche » et l’explosion qui vient, par Gérard Filoche.


URL de cet article 2589
  

Islamophobie. Comment les élites françaises construisent le "problème musulman"
A. Hajjat et M. Mohammed
Les connaissances sur l’islam produites par différents acteurs appellent généralement une action politique pour « résoudre » le « problème musulman ». En ce sens, les conditions de production des connaissances sur l’islam peuvent être déterminées par la « solution » envisagée, et cette « solution » peut varier considérablement en fonction du diagnostic que l’on fait de la réalité sociale. Les mythes propagés par les experts sécuritaires et certains intellectuels médiatiques s’accompagnent souvent d’appels au (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Quand les Etats-Unis sont venus chercher Cuba, nous n’avons rien dit, nous n’étions pas Cubains.

Viktor Dedaj

Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.