RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
13 

Pourquoi le déremboursement d’un traitement contre l’AVC fait polémique ?

Le cathéter de thrombo-aspiration permet de déloger un caillot qui bouche une artère cérébrale. Depuis la semaine dernière, privé du remboursement de l'État, il est désormais à l’entière charge des hôpitaux. Les spécialistes de santé dénoncent une "décision incompréhensible". Depuis le 1er mars, les cathéters de thrombo-aspiration, utilisés dans les hôpitaux pour la prise en charge des AVC, ne sont plus pris en charge par la sécurité sociale.

"La thrombectomie mécanique a pourtant démontré, en France et dans le monde, son efficacité pour réduire la mortalité et les handicaps des personnes victimes d’AVC", estime dans un communiqué l’hôpital Fondation Rothschild.

"Des avancées significatives"

Utilisé depuis 2015 en France, le cathéter de thrombo-aspiration est introduit au niveau de l’aine – qui remonte jusqu’au cerveau – lorsque l’AVC est dû à une artère cérébrale bouchée par un gros caillot. Il permet alors de déloger ce caillot. Pour être efficace, l’intervention doit être pratiquée dans un délai de six heures après les premiers symptômes.

"Ces progrès thérapeutiques ont permis des avancées significatives", abonde la Société française de neuroradiologie et la Société française neurovasculaire dans une lettre adressée au ministre de la Santé.

Un frein au développement

Dans son communiqué, Julien Gottsmann, directeur général de l’Hôpital Fondation Rothschild, estime que cette décision représente "une perte sèche de 450.000 euros" pour son établissement. En effet, le prix moyen d’un cathéter – à utilisation unique – est d’environ 1500 euros.

"Chaque thrombectomie réalisée en neuroradiologie interventionnelle va désormais coûter de l’argent aux hôpitaux", déplore-t-il.

Ce que craignent les professionnels est la limitation de l’utilisation de ce dispositif "devenu l’indication de référence dans le traitement" et également le frein à son implantation dans de nouveaux territoires. En effet, pour l’heure, il n’existe que 38 centres de thrombectomie mécanique en France.

Une "sanction financière"

"Une fois de plus, l’hôpital public et ses acteurs auront à supporter le poids financier des techniques innovantes porteuses d’améliorations significatives du service rendu à nos compatriotes", dénoncent la Société française de neuroradiologie et la Société française neurovasculaire.

Pour l’hôpital Fondation Rothschild, cette "sanction financière (...) entre en opposition totale avec l’engagement pris par le ministre de la Santé de ’tourner le dos à la logique comptable’ dans la régulation de notre système de santé".

Ils pointent notamment du doigt l’incohérence de la décision face, par exemple, à l’avis de la HAS qui recommande depuis 2018 d’étendre le recours à ces cathéters sur le territoire, rapporte France Info.

En France, une personne est victime d’un AVC toutes les quatre minutes. Il s’agit de la première cause de handicap acquis chez l’adulte et de mortalité chez la femme.

Salomé Robles.

https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source...

https://reseauinternational.net/formidable-la-secu-de-macron-rembourse...

De Geb.

Si quelqu’un peut me donner une explication cohérente de "où" se cache le rat ?

A part de démolir l’Hôpital public et gêner les traitements d’urgence ?

Merci.

Le 10 mars 2023

»» https://www.google.com/url++cs_INTERRO++sa=t++cs_AMP++amp ;rct=j&q=&esrc=s&source...
URL de cet article 38562
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Chasseurs de matières premières.
Michel COLLON
Chaque citoyen européen consomme par an en moyenne 26 kilos d’appareils[1] en tous genres : ordinateurs, téléphones, télévisions, électro-ménager... L’avons-nous décidé ? Le souhaitons-nous ? Quoi qu’il en soit, cet acte apparemment innocent a en réalité un impact énorme. Sur la Nature, on s’en doute, mais aussi sur des êtres humains. Des femmes et des hommes du Sud sont condamnés à mourir de faim, leurs enfants seront privés d’éducation, ils souffriront de la malaria, de la tuberculose et autres maladies (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"De nombreux États modernes oublient qu’ils ont été fondés sur les principes des Lumières, que la connaissance est un garant de la liberté et qu’aucun État n’a le droit de rendre la justice comme s’il s’agissait d’une simple faveur du pouvoir".

Julian Assange

Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.