RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Premiers échanges directs entre le yen et le yuan, sans passer par le dollar

rts.ch

Les premiers échanges directs entre les monnaies chinoise et japonaise ont débuté vendredi à Tokyo, sans passer par le dollar. Le but est de dynamiser le commerce entre Tokyo et Pékin.

Un échange direct du yen et du yuan a débuté pour la première fois à Tokyo vendredi matin. Cette réforme vise à dynamiser le commerce entre le Japon et la Chine qui veut développer le rôle international de sa monnaie.

Lors des premières cotations réalisées par l’intermédiaire de grandes banques japonaises, le yuan chinois cotait 12,335 yens japonais, soit un niveau à peu près identique à celui de la veille.

Fini le dollar comme pivot

Les deux monnaies pouvaient déjà s’échanger auparavant, mais via le dollar qui servait de pivot dans la détermination du taux de change. Ce système, peu pratique, fait que 60% des transactions bilatérales sont actuellement effectuées en dollar.

A partir de vendredi, les monnaies des deux principales puissances économiques asiatiques seront échangées librement sur le marché à Tokyo. A Shanghai, le yuan évoluera vis-à -vis du yen au sein d’une marge de fluctuation de plus et moins 3% par rapport à un cours central, fixé chaque matin par la banque centrale de Chine après s’être renseignée auprès des acteurs du marché.

La Banque populaire de Chine (BPC, banque centrale) procède actuellement d’une manière similaire pour fixer quotidiennement le cours du yuan vis-à -vis du dollar, vis-à -vis duquel la marge de fluctuation de la monnaie chinoise n’est toutefois que de plus ou moins 1%.

Développer le rôle international du yuan

Le yen n’est que la deuxième grande monnaie, après le dollar, pour laquelle les autorités chinoises ont accepté d’instaurer un système d’échange direct. Le yuan est aussi négocié contre sept autres monnaies (euro, livre britannique, dollar australien, dollar canadien, dollar de Hong Kong, ringgit malaisien et rouble russe), mais toujours avec le dollar américain comme intermédiaire.

L’échange direct yuan/yen semble entrer dans le cadre de la stratégie à long terme de Pékin visant à développer le rôle international de sa monnaie.

http://www.rts.ch/info/economie/4034941-premiers-echanges-directs-entr...

URL de cette brève 2687
https://www.legrandsoir.info/premiers-echanges-directs-entre-le-yen-et-le-yuan-sans-passer-par-le-dollar.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
RSS RSS Commentaires
   

PALESTINE
Noam CHOMSKY, Ilan PAPPE
La question palestinienne est représentative de ce qui ne tourne pas rond dans le monde. Le rôle des États occidentaux et l’accord tacite de diverses institutions en font un cas très particulier de la politique actuelle. Les trois dernières offensives militaires d’envergure menées par Israël contre Gaza, entre 2008 et 2014, ont fait des milliers de morts du côté palestinien et donné lieu à de nouvelles expropriations de terres en Cisjordanie. Ces guerres de conquête israélienne ont ravivé, chez les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"De toutes les ironies exprimées par la politique étrangère américaine, notre position vis-à -vis de Cuba est la plus paradoxale. Une forte dégradation de la situation économique a provoqué une poussée du nombre de Cubains entrant illégalement aux Etats-Unis.

Nous faisons tout ce que nous pouvons pour détériorer la situation économique et ainsi accroître le flux. Nous encourageons également cet exode en accordant aux Cubains, qui arrivent illégalement ou qui s’approchent par voie de mer, un statut de résident et une assistance pour s’installer.

Dans le même temps, nous n’avons pas respecté les quotas de visas pour les Cubains désireux d’immigrer aux Etats-Unis [...] quand Castro tente d’empêcher des cubains malheureux de quitter leur pays infortuné, nous l’accusons de violer des droits de l’homme. Mais quand il menace d’ouvrir grand les portes si nous continuons à accueillir sans limites des cubains sans visas - y compris ceux qui ont commis des actes de violence pour aboutir à leurs fins - nous brandissons des menaces imprécises mais aux conséquences terribles. "

Jay Taylor, responsable de la section des intérêts américains à Cuba entre 1987 et 1990, in "Playing into Castro’s hands", the Guardian, Londres, 9 août 1994.

Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.