RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Rafah : terroristes ou résistants ?

France Télévision et la Palestine

U J F P

UNION
JUIVE
FRANCAISE
POUR LA PAIX

PARIS, le 14 décembre 2004

M. Jean-Claude ALLANIC
Médiateur pour l’information
7, Esplanade Henri de France
75907 PARIS Cedex 15

OBJET : Palestine

Monsieur le Médiateur,

Dans son édition du 13 décembre, le journal télévisé de France 2 a désigné comme " attaque de terroristes palestiniens " l’opération armée menée la veille contre l’armée israélienne, qui a tué 5 soldats et a blessé 10 autres au poste militaire de Rafah. Quant au journal télévisé de France 3, dans ses éditions régionales et nationale, il a amplement utilisé le qualificatif " d’attentat " pour parler de cette même attaque revendiquée conjointement par le Hamas et les Faucons du Fatah. La presse écrite et électronique utilisent habituellement le terme " attentat " pour désigner une agression, armée ou non, dirigée contre des civils. Force est de constater que cet acte de la résistance palestinienne n’a pas fait de victimes civiles, et pour cause : il n’a visé que des soldats sur une base militaire. Ainsi, parler " d’attentat " commis par des " terroristes palestiniens " induit en erreur le téléspectateur.

Nous appelons donc à la vigilance de France Télévision pour employer dorénavant une terminologie appropriée afin de couvrir ce genre d’événement, et pas la terminologie employée par le gouvernement israélien. Nos compatriotes qui regardent la télévision de service public méritent mieux que la propagande officielle de la puissance occupante dans une guerre coloniale comme celle qui se déroule dans les territoires palestiniens.

Lorsque des civils sont ni visés ni atteintes, il convient de parler d’une attaque, d’une opération armée ou d’un acte de résistance, mais certainement pas un " attentat commis par des terroristes " . Par ailleurs, cette dernière expression s’applique malheureusement à de nombreuses actions de l’armée israélienne où les seules victimes sont des civils, comme arrivent souvent lors d’incursions de Tsahal dans les territoires palestiniens. Parler " d’attentat terroriste " dans ce cas ne serait pas inexacte, même si de telles actions sont menées par une armée régulière.

Par ailleurs, vous êtes sûrement conscient que pour notre part, à l’Union juive française pour la paix, nous déplorons toute violence qui porte atteinte à la vie d’autrui, qui qu’il soit, et nous militons pour une solution politique qui mettrait fin à ce conflit dans le cadre d’une paix juste entre les deux peuples. Mais nous faisons bien la distinction entre le terrorisme qui vise les populations civiles et les actes de résistance face aux forces d’occupation, un doit inaliénable de tout peuple qui subit la domination coloniale.

Vigilance, donc ! Les téléspectateurs attendent de l’information objective, pas de la propagande officielle d’un Etat étranger, quel qu’il soit.

En vous remerciant de votre attention, je vous prie, Monsieur le Médiateur, d’agréer l’expression de mes sentiments distingués.

Richard WAGMAN
Président, UJFP

URL de cet article 1948
  

Un autre capitalisme n’est pas possible
Rémy HERRERA
Le capitalisme est en crise. Il pourrait même s’agir d’une des plus graves crises de l’histoire moderne. Et pourtant, à suivre l’actualité au jour le jour, l’opinion publique peut avoir le sentiment que cette crise est déjà derrière nous. Or, le pire est sans doute encore à venir, malgré les propos rassurants tenus et les aménagements envisagés. En effet, la réactivation annoncée de l’intervention étatique a notamment pour objet la négation de la nature de biens publics à la fois gratuits et libres de (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Le plus troublant pour moi était la soif de meurtre témoignée par les membres de l’US Air Force. Ils déshumanisaient les personnes qu’ils abattaient et dont la vie ne semblait avoir aucune valeur. Ils les appelaient "dead bastards" et se félicitaient pour leur habilité à les tuer en masse.

Chelsea (Bradley) Manning

Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.