Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Afghanistan, Libye, Côte-d’Ivoire, Syrie : la France guerrière.

Sarkozy-Badinguet

L’action de Nicolas Sarkozy durant ses cinq années de présidence de la République appelle de nombreux commentaires.

Nombreux seront ceux qui retiendront sa proximité affichée avec les milieux argentés, ce qui fait dire que Sarkozy pouvait être comparé à Napoléon III - «  Badinguet » pour ses contemporains !

Tout comme celui de Napoléon III, le règne de Sarkozy restera en effet marqué par la prospérité et l’enrichissement sans complexe d’une bourgeoisie financière particulièrement avide.

Victor Hugo disait de l’homme du coup d’Etat du 2 décembre 1851 : « Il aime la gloriole, les paillettes, les grands mots, ce qui sonne, ce qui brille, toutes les verroteries du pouvoir. Il a pour lui l’argent, l’agio, la banque, la Bourse, le coffre-fort... ».

Ne croit-on reconnaître dans ce portrait l’ancien maire de Neuilly dont les frasques et les fastes auront tant défrayé la chronique...

Mais la comparaison de Nicolas Sarkozy avec Napoléon III ne s’arrête pas là . Elle trouve un prolongement dans le fait que ces deux commis politiques de la bourgeoisie française auront eu le même goût pour les aventures militaires extérieures.

Les vingt années qu’a duré le règne de Napoléon III ont été marquées d’une suite de guerres et d’expéditions militaires. De la guerre de Crimée contre la Russie (1854-1856) à la guerre contre la Prusse (1870), jamais la France impériale n’a connu plus de trois années de paix. [1]

Nous ne sommes plus au XIXème siècle. La puissance économique et militaire de la France n’est plus ce qu’elle était à cette époque et les prétentions de Sarkozy à « jouer dans la cour des grands » n’en est que plus ridicule tout en restant aussi meurtrière pour les populations agressées.

JPEG - 32.7 ko
Afghanistan

Le 26 avril 2007, durant sa campagne électorale, Sarkozy avait évoqué le retrait de l’armée française d’Afghanistan, déclarant : «  La présence à long terme des troupes françaises à cet endroit du monde ne me semble pas décisive ».

Toutefois, une fois élu, il change complètement d’orientation et annonce l’envoi de 1.000 soldats supplémentaires. Si bien que près des trois-quarts des 82 soldats français tués sur le sol afghan depuis 2001 l’ont été depuis sa décision de maintenir et de renforcer le contingent français dans ce pays.

JPEG - 34.3 ko
Côte d’Ivoire

L’ingérence de la France dans les affaires de ce pays a longtemps consisté à intervenir militairement pour soutenir les forces sécessionnistes du Nord contre le gouvernement central.

Après les élections présidentielles de 2010 aux résultats contestés, le gouvernement de Nicolas Sarkozy, appuyé par les Etats-Unis et avec la complicité de l’administration de l’ONU, décide de franchir un pas supplémentaire et de destituer par la force le président sortant.

Les seigneurs de la guerre, au service du candidat soutenu par l’Occident, voient leurs milices équipées de neuf en armes et véhicules avant qu’elles ne soient lancées dans une guerre civile contre l’armée nationale ivoirienne.

Les forces françaises présentes sur place interviennent directement aux côtés des factieux et sont déterminantes pour l’aboutissement du sanglant coup d’Etat.

JPEG - 30.4 ko
Libye

Surpris ou instigateur, l’Occident s’est emparé des révoltes survenues en Tunisie et en Egypte pour remodeler sa stratégie dans cette région. La Libye y occupait une place importante.

Il suffira qu’un mouvement de protestation régionaliste survienne en Cyrénaïque contre le pouvoir central de Tripoli pour que soit mis en place un scénario occidental de renversement du régime de Mouammar Kadhafi.

Le gouvernement de Sarkozy se place aux avant-postes de cette manoeuvre. Il est le premier à reconnaître le CNT promu représentant de la « révolution libyenne ».

Contrevenant à la résolution de l’ONU, les forces aéronavales françaises bombardent les villes libyennes massacrant les populations civiles qu’elles étaient censées protégées et faisant des centaines de victimes. [2]

A ce bilan, succinctement rappelé, il faudrait ajouter le rôle de boutefeux joué par la France de Sarkozy-Juppé en Syrie où, avec ses alliés occidentaux, elle cherche depuis un an à rééditer le «  coup » de la Libye.

Il faudrait aussi rappeler la décision provocatrice voulue par Sarkozy d’implanter une base militaire à Abu Dhabi dans les Emirats arabes unis, à moins de 200 km des côtes iraniennes.

Tel est le bilan accusateur dont personne n’a vraiment rendu compte durant la campagne électorale des présidentielles 2012.

Jean-Pierre Dubois.

http://lepetitblanquiste.hautetfort.com/archive/2011/08/31/sarkozy-bad...

[1] Guerre contre la en Chine (1857) ; guerre contre l’Autriche (1859) ; guerre contre les Druzes en Syrie (1860) ; expédition au Mexique (1861-1867).

[2] Un rapport d’Amnesty International publié le 19 mars 2012 sur « les victimes oubliées des frappes de l’OTAN » cite comme exemple les 55 cas de civils, dont 16 enfants et 14 femmes, tués dans des frappes aériennes à Tripoli, Zliten, Majer (ouest), Syrte et Brega (est), sans qu’aucun élément n’indique une utilisation militaire des lieux au moment de l’attaque.

URL de cet article 16665
   
Communication aux lecteurs
Un bus pour Assange - 25 janvier - Paris/Londres

Journée de soutien à Julian Assange devant la prison de Belmarsh.

Le billet comprend l’aller-retour Paris-Londres Bus+Ferry

Infos/réservations : https://www.facebook.com/events/652271058646370/

Même Thème
Rêves de droite : Défaire l’imaginaire sarkozyste
Mona CHOLLET
« Elle, je l’adore. D’abord, elle me rassure : elle ne dit jamais "nous", mais "moi". » Gilles Martin-Chauffier, « Fichez la paix à Paris Hilton », Paris-Match, 19 juillet 2007. En 2000, aux États-Unis, un sondage commandé par Time Magazine et CNN avait révélé que, lorsqu’on demandait aux gens s’ils pensaient faire partie du 1 % des Américains les plus riches, 19 % répondaient affirmativement, tandis que 20 % estimaient que ça ne saurait tarder. L’éditorialiste David Brooks l’avait (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La pire chose qui soit jamais arrivée au peuple juif, après l’Holocauste, c’est la création de l’état d’Israël.

William Blum - juin 2010


L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.