RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Stop aux injures à caractère zoophobe !

Le 28 mai dernier, le député David Guiraud qualifiait, devant une forêt de micros à la sortie d’une séance à l’Assemblée nationale, le député Meyer Habib de « porc », après avoir été pris à partie par ce dernier au sujet du génocide en cours à Gaza perpétré par les autorités israéliennes.

Inutile de rappeler ici le palmarès judiciaire de M. Habib, ami personnel de B. Netanyahou, désormais visé par un mandat d’arrêt de la Cour Pénale Internationale (rien que ça), pour « extermination et/ou meurtre », « homicide intentionnel » et « le fait d’affamer délibérément des civils ». Soit dit en passant, il était temps.

Saluons d’abord la droiture des jeunes parlementaires David Guiraud et Mathilde Panot entre autres, qui depuis plusieurs mois sauvent l’honneur de l’insoumission française à la mafia pro-Likoud terrorisant le monde politico-médiatique. Soutenons-les parce qu’ils ne sont pas nombreux.

En revanche, je ne sais si cela vient de mon enfance champêtre, mais le terme injurieux de « porc » me gêne un peu. Tout comme celui de « chien », de « blaireau », de « mouton » ou d’« âne » – pour se limiter à la faune ouest-européenne –, ceux-ci relevant, il faut le dire, d’une forme de zoophobie ordinaire communément admise dans nos sociétés humaines. J’ai, personnellement, trop de tendresse et de considération envers les bêtes, toutes innocentes qu’elles sont, pour leur infliger l’humiliation d’être associées à nos comportements.

Il est vrai que le cochon n’est pas, de conduite et d’aspect, le plus noble des animaux, mais n’y projetons pas pour autant tout notre dégoût de l’humanité. Savez-vous qu’il est d’une aide particulièrement efficace pour faire disparaître un cadavre (à condition de penser à se débarrasser, en fin de repas, des restes de la dentition et de la chevelure du défunt, que l’animal ne trouve manifestement pas à son goût) ? Voilà une complicité de crime qu’aucun tribunal ne jugera. Gendarmes et assassins du terroir en savent quelque chose !

Aussi, à l’injure zoophobe de « porc » l’on préférera celle, plus juste et non spéciste, de « mangeur de morts », ou, peut-être moins percutante, de « nécrophage ». Enfin, que nous dirait la communauté porcine, si elle pouvait s’exprimer distinctement, de son indignation se sachant assimilée au sieur Habib, négationniste décomplexé du génocide des Palestiniens ? C’est aussi cela, le progrès : peser ses mots pour ne blesser aucun être vivant injustement. Non ?

Finissons donc en musique avec l’ami Roger Waters, le plus talentueux, lucide et courageux des compositeurs. Ici le morceau Pigs, extrait de l’album légendaire Animals (1977) de Pink Floyd, en une version remixée de 2018 où la section rythmique a été sublimée.

URL de cet article 39627
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Contre-discours de mai de François Cusset
Bernard GENSANE
François Cusset. Contre-discours de mai. Ce qu’embaumeurs et fossoyeurs de 68 ne disent pas à ses héritiers. Actes Sud, 2008. Bizarrement, on a très peu célébré le cinquantenaire de Mai 58, la chute de la Quatrième République, le coup d’État feutré de De Gaulle, l’instauration d’une nouvelle République, donc d’un nouveau partage institutionnel du pouvoir, avec un renforcement du rôle de l’État, de sa prééminence, tout ce que les " gaullistes " libéraux d’aujourd’hui vomissent. J’ai lu peu (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Une baïonnette est une arme avec un travailleur à chaque extrémité. »

Eugene V. Debs

Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.