RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Un juge libère Manning après une tentative de suicide et inflige une amende de 256 000 dollars à ses partisans

Un juge fédéral a libéré de prison la lanceuse d’alerte Chelsea Manning après une tentative de suicide et un an derrière les barreaux, tout en lui ordonnant de payer plus d’un quart de million de dollars d’amende pour outrage au tribunal.

Après avoir passé sept ans en prison dans des conditions draconiennes pour avoir dénoncé des crimes de guerre américains, Manning a été ré-emprisonnée il y a un an pour tenter de la contraindre à témoigner devant un grand jury lié à WikiLeaks et à son fondateur Julian Assange. Lorsque Manning a continué à refuser de témoigner sur la base d’une opposition de principe à la pratique injuste et corrompue des grands jurys secrets, elle a commencé à se voir infliger des amendes de 1 000 dollars par jour dans une tentative du juge Anthony Trenga pour la "contraindre" à témoigner.

Ces amendes s’élèvent maintenant à 256 000 dollars, car Trenga ordonne finalement sa libération, déclarant que "les affaires du Grand Jury 19-3 sont terminées" et que "la Cour estime que la comparution de Mme Manning devant le Grand Jury n’est plus nécessaire".

Trenga a rejeté les tentatives de Manning de faire annuler les amendes, malgré le fait que son équipe juridique ait contesté le fait qu’"elle n’a pas d’économies personnelles, une carrière de conférencière incertaine qui a été brusquement interrompue par son incarcération, et qu’elle a déménagé ses quelques biens dans un entrepôt, car elle n’a plus les moyens de payer son loyer".

Et bien sûr, cela ne représente qu’une amende pour les partisans de Manning, car nous n’allons évidemment pas laisser une lanceuse d’alerte héroïque se retrouver avec une dette écrasante pour le reste de sa vie. Les lanceurs d’alerte du monde entier ont vu les amendes de Manning augmenter de jour en jour et se sont dit : "Ça va faire mal." C’est stupide et moche que cela soit même nécessaire, mais bien sûr nous allons prendre soin d’elle.

Voici un lien vers le site de son Réseau d’action pour la défense juridique, et voici un lien vers son site GoFundMe [plus de 100 000$ recueillis en moins de 24h - NdT]. Si vous n’avez pas les moyens de faire un don, vous pouvez aussi aider en partageant ces liens sur les médias sociaux et en attirant l’attention sur sa cause pour ceux qui le peuvent.

Il n’y a aucun risque de faire un don excessif à cette cause. Même si Manning parvient à faire annuler les ridicules sanctions punitives d’une manière ou d’une autre, et si tout va bien, elle recommence sa vie sans rien après des années de brutalités injustes, et elle a besoin de toute l’aide possible. Elle gagnait sa vie grâce à une carrière de conférencière avant sa réincarcération, et maintenant elle est libérée au moment où tous les événements publics sont annulés dans le monde entier.

Tout ce que nous pouvons faire pour l’aider sera très nécessaire et sera consacré à une cause aussi juste qu’on puisse l’imaginer.

Encore une fois, Manning a tenté de se suicider en prison avant sa libération et elle est toujours en convalescence. Le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, deuxième rapporteur spécial des Nations unies à s’élever contre le traitement brutal qu’elle a subi aux mains du gouvernement américain, a déclaré que "de tels actes de désespoir sont typiques de la confusion, de la déshumanisation et de la souffrance délibérément infligées par la torture psychologique prolongée".

"Contrairement à la torture physique, qui utilise le corps et ses besoins physiologiques comme un conduit pour affecter l’esprit et les émotions de la victime, la torture psychologique le fait en ciblant directement les besoins psychologiques de base, tels que la sécurité, l’autodétermination, la dignité et l’identité, l’orientation environnementale, le rapport émotionnel et la confiance communautaire", a récemment écrit Melzer à propos de cette tactique abusive.

C’est donc d’une personne profondément nécessiteuse dont nous parlons. Tout ce que nous pouvons faire pour lui enlever le stress de la vie et lui montrer qu’il existe des personnes attentionnées dans ce monde est objectivement une bonne chose, car nous avons besoin qu’elle reste dans le coin. Ce monde a besoin de plus de gens comme Chelsea Manning, pas d’un de moins.

Caitlin Johnstone

Traduction "Chelsea, on t’aime" par Viktor Dedaj pour le Grand Soir avec probablement toutes les fautes et coquilles habituelles

»» https://caitlinjohnstone.com/2020/03/13/judge-releases-manning-after-s...
URL de cet article 35776
   

Même Thème
Google contre Wikileaks
Julian ASSANGE
En juin 2011, Julian Assange reçoit un visiteur inhabituel dans sa petite maison de campagne anglaise en résidence surveillée de Ellingham Hall : le président de Google en personne, Eric Schmidt, venu tout droit de la Silicon Valley. Le général assiégé de WikiLeaks, la plus audacieuse entreprise d’édition insurrectionnelle connue à ce jour, et l’empereur d’Internet vont croiser le fer : du Printemps arabe aux bitcoins, et des solutions technologiques aux problèmes politiques, tout les oppose. La (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Chaque fois que nous sommes témoins d’une injustice et que nous n’agissons pas, nous entraînons notre caractère à être passif en sa présence et nous finissons par perdre toute capacité de nous défendre et de défendre ceux que nous aimons. Dans une économie moderne, il est impossible de s’isoler de l’injustice."

Julian Assange - Wikileaks

Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
31 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
68 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.