RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Une flottille internationale prend la mer pour briser le blocus de Gaza (Daily News)

Le "Estelle", bateau parti de Suède pour briser le blocus de Gaza.

Une organisation à base suédoise se lance dans un voyage en mer avec l’espoir de sensibiliser les consciences sur la situation désespérée des Gazaouis.

Le Estelle, bateau qui a pris la mer pour briser le blocus de Gaza, a commencé sa traversée en partant de Suède.

Cette dernière initiative en date pour briser le siège est organisée par l’organisation Un Bateau pour Gaza, basée en Suède et aidée par une coalition qui s’appelle Flottille de la Liberté III. Les organisations qui aident le collectif Un Bateau pour Gaza/Suède sont des organisations de France, Italie, Espagne, Grèce, Canada, États-Unis et Australie.

Mikael Löfgren, coordinateur des médias pour l’initiative, a déclaré qu’il y avait des organisations « de partout dans le monde, mais que la principale coalition était avec les organisations tout au long du voyage ».

Le Estelle est arrivé vendredi en Norvège. Il est attendu dans la bande de Gaza pour « courant octobre », dit Löfgren.

Tout au long de sa traversée, le navire va sensibiliser l’opinion sur le blocus de Gaza. Le Estelle prévoit plusieurs escales sur sa route vers Gaza, au cours desquelles « des conférenciers, des concerts et des festivals apporteront des informations sur la situation dans la bande de Gaza ».

Dror Feiler, musicien israélien d’origine suédoise, et l’un des porte-parole de l’initiative, a indiqué dans une vidéo diffusée par le groupe : « Après les deux flottilles, nous avons bien sûr décidé que nous devions continuer parce que le siège est toujours là , et que nous allons le dire, le répéter encore et encore, aussi longtemps que le siège existera, nous reviendrons encore et encore jusqu’à ce que le siège soit levé intégralement et définitivement ».

Un Bateau pour Gaza est la dernière en date des initiatives visant à briser le siège de Gaza. En 2010, le Mavi Marmara, qui faisait partie d’une coalition appelée Flottille de la Liberté pour Gaza, a été pris d’assaut par les forces israéliennes qui ont tué neuf militants. Après leurs morts s’est levée une condamnation générale de ces meurtres qu’Israël a prétendu avoir commis en état de légitime défense.

L’an dernier, la Flottille de la Liberté II - Rester Humains, qui comprenait plusieurs navires et des militants du monde entier, a été empêchée de partir pour Gaza par les autorités grecques. Selon ISM (International Solidarity Movement), la Grèce avait annoncé qu’elle allait empêcher les navires de prendre la mer suite à des « pressions intenses de la part des gouvernements états-unien et israélien. » Un Bateau pour Gaza participait à ces deux tentatives.

Les autres initiatives visant à briser le blocus de Gaza incluent la campagne Flytille dans laquelle nombre de militants ont tenté de manifester leur solidarité avec les Gazaouis en prenant l’avion vers la Palestine via l’aéroport Ben Gourion, en juillet 2011, et dont la plupart se sont vus refuser l’entrée. Les bateaux de de la flottille Les Flots de la Liberté en route pour Gaza fin 2011 ont été emmenés de force depuis les eaux internationales vers le port israélien d’Ashdod, selon ISM.

Löfgren n’est aucunement découragé par sa propre expérience dans la Flottille de la Liberté II. Il ne s’attend pas à une tentative identique pour bloquer le Estelle cette année. « Nous espérons créer une pression de l’opinion sur nos gouvernements si forte que nous ne serons pas arrêtés cette année. La situation ici en Suède, dans les pays scandinaves et en Europe est très positive au sujet de l’initiative pour briser le siège. La plupart des gens pensent que le siège est destructeur. Je ne crois pas qu’un gouvernement osera se mettre en travers de notre chemin ».

Une autre tentative pour briser le siège, qui se démarque nettement de celles conçues avant elle, s’appelle l’Arche de Gaza. Il s’agit d’une initiative pour briser le siège à partir de l’intérieur. Elle est commune à des militants de la solidarité de Palestine, du Canada, d’Australie et des États-Unis.

Mahfouz Kabariti, coordinateur en Palestine de l’initiative, dit que les militants du groupe « vont remettre à neuf un des bateaux sur la côte de Gaza afin de permettre à ses propriétaires d’exporter des produits de Gaza » explique-t-il. « Les gens de Gaza sont privés du droit d’exporter leurs produits, à savoir les produits agricoles et les produits artisanaux ».

S’agissant du risque que le navire soit intercepté par Israël, comme c’est arrivé dans le passé, Kabariti répond : « Israël ne manifeste aucun respect d’aucune sorte pour le droit international et il prétend que ces navires ont des armes à bord, mais quelles armes ? ».

Et d’ajouter que, « Si le bateau est empêché d’appareiller par Israël, ce sera en soi un succès. Ce sera un message au monde montrant qu’Israël occupe toujours la bande de Gaza et qu’il exerce toujours un siège sur un million et demi d’êtres humains ».

Kabariti croit que le bateau sera prêt à prendre la mer d’ici le printemps.

Traduction Info-Palestine
http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=12510

URL de cet article 17402
  

Même Thème
Chroniques de GAZA 2001-2011
Christophe OBERLIN
L’auteur : Christophe OBERLIN est né en 1952. Chirurgien des hôpitaux et professeur à la faculté Denis Diderot à Paris, il enseigne l’anatomie, la chirurgie de la main et la microchirurgie en France et à l’étranger. Parallèlement à son travail hospitalier et universitaire, il participe depuis 30 ans à des activités de chirurgie humanitaire et d’enseignement en Afrique sub-saharienne, notamment dans le domaine de la chirurgie de la lèpre, au Maghreb et en Asie. Depuis 2001, il dirige régulièrement des (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La différence entre antisionisme et antisémitisme ?
Environ 80 points de QI.

Viktor DEDAJ

La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
123 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.