RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibeseBuzz
pourquoi n’y avais-je pas pensé avant ?

Qui a peur d’Oussama Wolf ?

Alors, c’est Oussama Ben Laden qui entre dans un bar et y’a Bush qui lui demande, "Salut mon pote, qu’est-ce que tu bois ?" et Oussama répond... Hé, attendez une minute. Je ferais mieux de la fermer. Un panneau ici à l’aéroport annonce « LA SECURITE EST UNE AFFAIRE SERIEUSE ».

Mais si la sécurité est une affaire sérieuse, pourquoi est-ce que ce type déguisé en musicien de fanfare me demande d’enlever les chaussures ? A cause de celui qui a tenté de faire exploser un avion avec une bombe cachée dans ses semelles ? Heureusement qu’il n’a pas caché la bombe dans son slip.

Je suis un peu nerveux. L’alerte terroriste est au niveau "Orange", ce qui signifie que la menace d’attentat est "basse". Selon un communiqué de presse du Département du Homeland Security, un niveau "Orange" signifie qu’il n’y aura pas d’inspections particulières des passagers et des bagages aujourd’hui.

C’est sympa de la part de M. Bush de prévenir ainsi Oussama que la moitié de nos forces de sécurité sont en RTT.

Un jour j’ai demandé à un Israélien expert en sécurité pourquoi son pays n’adoptait pas le même système d’alerte avec de jolies couleurs.

Il m’a demandé si, au réveil, je vérifiais la couleur du jour.

« Je dois avouer que non, jamais. D’ailleurs, qui le ferait ? »

Il sourit : « Les terroristes. »

Les Etats-Unis sont le seul pays au monde qui informe aimablement les terroristes, pirates de l’air et autres cinglés sur les meilleurs dates pour réussir un attentat.

Greg Palast
Extrait de l’introduction de son livre « ARMED MADHOUSE »

Traduction VD pour le Grand Soir http://www.legrandsoir.info

URL de cet article 7332
Même Thème
Une histoire populaire des États-Unis - De 1492 à nos jours
Howard ZINN
Cette histoire des États-Unis présente le point de vue de ceux dont les manuels d’histoire parlent habituellement peu. L’auteur confronte avec minutie la version officielle et héroïque (de Christophe Colomb à George Walker Bush) aux témoignages des acteurs les plus modestes. Les Indiens, les esclaves en fuite, les soldats déserteurs, les jeunes ouvrières du textile, les syndicalistes, les GI du Vietnam, les activistes des années 1980-1990, tous, jusqu’aux victimes contemporaines de la politique (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Rien ne fait plus de mal aux travailleurs que la collaboration de classes. Elle les désarme dans la défense de leurs intérêts et provoque la division. La lutte de classes, au contraire, est la base de l’unité, son motif le plus puissant. C’est pour la mener avec succès en rassemblant l’ensemble des travailleurs que fut fondée la CGT. Or la lutte de classes n’est pas une invention, c’est un fait. Il ne suffit pas de la nier pour qu’elle cesse :
renoncer à la mener équivaut pour la classe ouvrière à se livrer pieds et poings liés à l’exploitation et à l’écrasement.

H. Krazucki
ancien secrétaire général de la CGT

Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où il s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
37 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
30 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.