RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibeseBuzz
 
pourquoi n’y avais-je pas pensé avant ?

Qui a peur d’Oussama Wolf ?

Alors, c’est Oussama Ben Laden qui entre dans un bar et y’a Bush qui lui demande, "Salut mon pote, qu’est-ce que tu bois ?" et Oussama répond... Hé, attendez une minute. Je ferais mieux de la fermer. Un panneau ici à l’aéroport annonce « LA SECURITE EST UNE AFFAIRE SERIEUSE ».

Mais si la sécurité est une affaire sérieuse, pourquoi est-ce que ce type déguisé en musicien de fanfare me demande d’enlever les chaussures ? A cause de celui qui a tenté de faire exploser un avion avec une bombe cachée dans ses semelles ? Heureusement qu’il n’a pas caché la bombe dans son slip.

Je suis un peu nerveux. L’alerte terroriste est au niveau "Orange", ce qui signifie que la menace d’attentat est "basse". Selon un communiqué de presse du Département du Homeland Security, un niveau "Orange" signifie qu’il n’y aura pas d’inspections particulières des passagers et des bagages aujourd’hui.

C’est sympa de la part de M. Bush de prévenir ainsi Oussama que la moitié de nos forces de sécurité sont en RTT.

Un jour j’ai demandé à un Israélien expert en sécurité pourquoi son pays n’adoptait pas le même système d’alerte avec de jolies couleurs.

Il m’a demandé si, au réveil, je vérifiais la couleur du jour.

« Je dois avouer que non, jamais. D’ailleurs, qui le ferait ? »

Il sourit : « Les terroristes. »

Les Etats-Unis sont le seul pays au monde qui informe aimablement les terroristes, pirates de l’air et autres cinglés sur les meilleurs dates pour réussir un attentat.

Greg Palast
Extrait de l’introduction de son livre « ARMED MADHOUSE »

Traduction VD pour le Grand Soir http://www.legrandsoir.info

URL de cet article 7332
Même Thème
L’Etat voyou
William BLUM

Quatrième de couverture
« Si j’étais président, j’arrêterais en quelques jours les attaques terroristes contre les États-Unis. Définitivement.
D’abord, je présenterais mes excuses à toutes les veuves, aux orphelins, aux personnes torturées, à celles tombées dans la misère, aux millions d’autres victimes de l’impérialisme américain.
Ensuite, j’annoncerais aux quatre coins du monde que les interventions américaines dans le monde sont définitivement terminées, et j’informerais Israël qu’il n’est plus le 51e (...)

Agrandir | voir bibliographie

 

Quand je donne à manger aux pauvres, ils disent que je suis un Saint. Quand je demande pourquoi les pauvres sont pauvres, ils disent que je suis un communiste.

Dom Helder Camara

Cette épuisante sensation de courir dans l’eau (plaidoyer pour rompre définitivement avec le PS)
Vous avez déjà essayé de courir dans l’eau ? Epuisant n’est-ce pas ? Au bout de quelques pas, je me dis que j’irai plus vite en marchant. Alors je marche. Comme je n’ai jamais pris la peine de me chronométrer, je ne sais ce qu’il en est réellement, mais la sensation d’aller plus vite et plus loin est bien là. Et quoi de plus subjectif que le temps ? Préambule défoulant : Socialistes, j’ai un aveu à vous faire :je ne vous supporte plus. Ni vos tronches, ni vos discours, ni vos écrits, ni vos déclarations, (...)
52 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
46 
Colombie : Le poids des maux, le choc des photos.
Vous avez oublié les photos (bidons) du faux charnier de Timisoara en Roumanie ? En décembre 1989, elles démontrèrent au monde entier la férocité du régime communiste roumain. La presse avança le chiffre d’une dizaine de milliers de morts. Ceausescu renversé et exécuté, on a appris que les cadavres (moins de 200) avaient été sortis de la morgue d’un hôpital pour une mise en scène politico-macabre que les médias avalèrent illico et propagèrent urbi et orbi sans chercher à vérifier. Et voici que nous en (...)
12 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.