RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Thème : Alvaro Uribe

On a gagné ! Alvaro Uribe n’est plus enseignant à Metz !

Marie, article du Républicaine Lorrain
« La direction de l'École nationale d'ingénieurs de Metz rappelle que le contrat d'Alvaro Uribe Velez en tant que professeur invité a été arrêté début avril [2011] . L'ancien président de la République colombienne n'a pas souhaité continuer à intervenir " dans un cadre manipulé par une faction d'extrême gauche (sic !!! quand on sait que parmi les partis, associations partie prenantes il y a la Ligue des Droits de l'Homme.... mais bon, c'est sûr que pour Uribe les défenseurs des Droits de l'Homme sont "extrême gauchistes" et assassinés en Colombie, il ne doit pas comprendre qu'en France on peut (encore) manifester ! Marie) ayant porté " sans preuve " le discrédit sur son mandat " ». Dans un court communiqué, la direction de l'Enim a annoncé, hier, à la veille d'une nouvelle manifestation de protestation, prévue cet après-midi devant la préfecture de Région (et maintenue, car nous n'avons jamais eu la réponse sur la validation de la nomination de cet ancien dictateur par le Ministre de l'Education (...) Lire la suite »

République Dominicaine : "La Multitude" condamne la présence d’Uribe dans le pays.

Metz - France
31 Mai 2011 - Le mouvement de jeunes "La Multitude" exprime son refus et sa répulsion les plus grands devant la présence du sire Alvaro Uribe, ex président de Colombie, lors de l'hommage que tente de célébrer le pays pour commémorer l'ascension au pouvoir de Joaquin Balaguer en 1966. Selon La Muiltitude, Alvaro Uribe Vélez est un personnage sinistre, accusé de centaines d'assassinats de dirigeants syndicaux et d'associations à vocation sociale, de journalistes et d'étudiants, au cours de son mandat à la tête du gouvernement Colombien. Il est aussi accusé d'agression contre l'Equateur quand il a bombardé son territoire, et de liens avec les paramilitaires. "A la veille de la commémoration de la chute de Trujillo, c'est un affront à la mémoire historique de notre peuple, à la mémoire des milliers de disparus, torturés, morts et exilés au cours de la sanglante dictature de Trujillo et de sa continuation avec Balaguer, que d'essayer de célébrer un hommage à Balaguer avec la présence d'Uribe", note La (...) Lire la suite »

La présence d’Alvaro URIBE à Londres déclenche indignation et protestations.

Aporrea
23 Mai 2011 - Un article publié par l'agence RCN affirme que quelques 100 personnes ont manifesté ce samedi 21 Mai dans la ville de Londres contre la présence de l'ex-président [de Colombie] Alvaro Uribe, invité à particper au Forum Economique Annuel. Ce groupe de personnes, constitué de membres de diverses ONG, a manifesté son mécontentement en brandissant des pancartes et en criant des slogans tels que : "Ce n'est pas un digne représentant de la Colombie", "Alvaro Uribe, Menteur, Menteur !", "Uribe, paramilitaire !", entre autres. Source : http://www.aporrea.org/internacionales/n181481.html Lire la suite »
Accusé d’avoir commandité des assassinats...

France-Colombie. à lvaro Uribe, un professeur embarrassant

Hernando CALVO OSPINA

L’Ecole nationale d’ingénieurs de Metz (ENIM) s’est dotée d’un professeur pas tout à fait comme les autres : l’ancien président colombien, à lvaro Uribe (au pouvoir de 2002 à 2010).

« En octobre 2007, à Carthagène des Indes, àlvaro Uribe est fait ingénieur Honoris Causa de l'ENIM. En 2010, il accepte la fonction de professeur des Universités », affichait encore récemment le site de l'institution (1). En mars 2011, surprise, l'Agence France presse (AFP) tente d'en savoir un peu plus. La direction de l'ENIM lui indique qu'elle ne souhaite « apporter aucune précision ». Sans préciser la matière qu'enseignera M. Uribe - ni quand il le fera -, le directeur de l'établissement, M. Pierre Padilla, assure néanmoins que « M. Uribe viendra régulièrement (2) » à Metz. Selon l'AFP, « les liens entre l'ancien président et l'ENIM sont anciens (3) », M. Uribe ayant confié à l'ENIM la « modernisation des centres de formation colombiens afin de satisfaire les besoins en compétences des bassins industriels du pays ». De son côté, M. Padilla a obtenu la citoyenneté colombienne le 17 mars 2009, pour « services rendus à ce pays et à l'amitié franco-colombienne (4) ». Le 9 mars 2011, quarante parlementaires (...) Lire la suite »

La nomination d’Alvaro Uribe comme professeur en France est un attentat à l’intelligence

Maria Piedad Ossaba
La nomination de l'ex-président de Colombie comme professeur de l'Ecole Nationale d'Ingénieurs de Metz (ENIM) est un attentat à l'intelligence. Comment a-t-il pu oublier de les informer que la Colombie vit depuis plus de 50 ans un conflit social, politique et armé dont est victime toute la population civile et que ce conflit est présenté comme un rapport de force entre des guérillas et l'Etat ? Que dans cette guerre civile non déclarée, qui a connu une recrudescence pendant le mandat d'Uribe, le crime d'Etat que constitue la disparition forcée perpétrée par la « démocratie » en Colombie a dépassé les chiffres dramatiques des dictatures des pays du Cône sud et que 250 000 disparus réclament justice ? (1) Il a également omis de mentionner que pendant son mandat Alvaro Uribe a ordonné au Département Administratif de Sécurité (DAS), les services secrets colombiens, d'espionner, de poursuivre, de menacer et de stigmatiser les défenseurs des droits de l'homme, les syndicalistes, les opposants politiques, (...) Lire la suite »

Dossier Alvaro Uribe Velez nommé enseignant à l’ENIM Metz

lapluma.net
Dossier Uribe Velez professeur à l'ENIM à lvaro Uribe à l'Enim à lvaro Uribe Vélez, Président de la Colombie de 2002 à 2010, enseigne à l'ENIM Dario Montoya Mejia Secrétaire d'Etat à la formation professionnelle de Colombie, Directeur du SENA également professeur des universités à l'ENIM L'Ecole Nationale des Ingénieurs de Metz résout une des grandes énigmes de la vie. Alvaro Uribe, professeur à Metz : L'indignation de jeunes colombiens Assassin, narcotrafiquant et ... professeur d'université à Metz ! Refus à la nomination d'Alvaro Uribe comme professeur en France EN COMPLEMENT Rapport officiel des services de renseignements US qui classe Alvaro URIBE, "parmi les plus gros narco-trafficants Colombiens". http://www.gwu.edu/ nsarchiv/NSAEBB/NSAEBB131/index.htm Lire la suite »

Refus à la nomination d’Alvaro Uribe comme professeur en France

Association TEJE
Nous, membres de l'Association TEJE, composée majoritairement d'étudiant(e)s colombien(ne)s et de diplômé(e)s d'institutions d'éducation supérieure en France, exprimons notre indignation face à la nomination récente d'Alvaro Uribe Vélez comme enseignant à l'École Nationale d'Ingénieurs de Metz (ENIM). Personnage controversé de l'histoire récente de la Colombie, ancien Président de la République de Colombie de 2002 à 2010, Alvaro Uribe a été impliqué dans de nombreux cas de violations des Droits Humains ; il est notamment accusé de s'être imposé dans le paysage politique grâce à des manoeuvres exécutées en lien avec les narcotrafiquants et les leaders des armées paramilitaires, dont il a été, par ailleurs, promoteur dès les années 1980. Des dizaines de parlementaires de son parti et des partis associés, certains de ses collaborateurs les plus proches et des membres de sa famille - dont son cousin et allié politique Mario Uribe, condamné le 20 février dernier - sont jugés et certains se trouvent aujourd'hui en (...) Lire la suite »
Tensions entre la Colombie et le Venezuela

Alvaro Uribe : la séance des adieux

Atilio BORON
Pion inconditionnel de l'Empire, Alvaro Uribe fait ses adieux à la Présidence de la Colombie en se livrant à une nouvelle provocation : il accuse le Venezuela de permettre que les FARC organisent des camps sur son territoire. Jamais les deux pieds dans le même sabot, le Département d'État des USA soutient aussitôt et sans la moindre réserve cette accusation formulée par Bogota devant l'OEA, encouragé par le soi-disant caractère « irréfutable » des preuves avancées par Uribe qui accuse le gouvernement de Hugo Chávez de permettre l'installation de camps des FARC ainsi que la réalisation de divers programmes d'entraînement militaire qui concernerait des effectifs d'environ 1.500 hommes de la guérilla sur le territoire du Venezuela. Le porte-parole du Département d'État, Philip Crowley, a déclaré, avec une remarquable insolence, que « le Venezuela s'est comporté d'une façon particulièrement funeste et insolente avec son voisin » et il a menacé : si ce pays « ne coopère pas, les États-Unis et évidemment, les (...) Lire la suite »

Alvaro Uribe, aux origines du narcotrafic et du paramilitarisme en Colombie, de 1974 à nos jours

PANTUANA TV
Un document vidéo de 18 minutes : http://www.dailymotion.com/video/xcwy8f_alvaro-uribe-narcotrafic-et-paramil_news "Le Narcotrafiquant N° 82, à lvaro Uribe Vélez, Président de la Colombie" Un livre de Sergio Camargo - édition française : Universo Latino (année 2009) Sergio Camargo est journaliste et écrivain, il est l'auteur de nombreux articles sur la réalité latino-américaine, et directeur de la revue « Universo Latino ». PANTUANA TV : http://www.dailymotion.com/pantuana Plus d'informations sur la Colombie : http://lionel.mesnard.free.fr Lire la suite »

Washington, Madrid, Bogota : Les complots de la Troïka

Hernando CALVO OSPINA
Selon des sources parfaitement crédibles à Bogota, le président Alvaro Uribe se propose de terminer son mandat en beauté en s'installant au coeur d'une campagne médiatique internationale. Il s'emploie déjà à remettre à plusieurs Commissions rogatoires internationales, en Europe et en Amérique Latine, de soi-disant « preuves » afin que l'on enquête sur des Colombiens et des ressortissants de ces mêmes pays, en raison de leurs prétendus liens avec des « groupes terroristes » c'est à dire avec les guérillas colombiennes, et ceci, dans le but de les faire extrader. Mais ce ne serait là qu'une partie de la stratégie, car l'objectif principal est de « démontrer » que les activités politiques et de solidarité de ces personnes se font avec la complicité des gouvernements du Venezuela et de Cuba. C'est Washington qui tire les ficelles de cette stratégie, avec le soutien sans faille du gouvernement espagnol. Une nouvelle campagne massive de discrédit contre les gouvernements de Caracas et de La Havane est en cours (...) Lire la suite »
13 
afficher la suite 0 | 10 | 20 | 30