RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Thème : Aménagement du territoire

La gabegie du Forum des Halles

Marie BERNARD

Il y a beaucoup de flou dans l’histoire du grand chantier de la rénovation du quartier des Halles lancée en 2003. Mais les chiffres finissent toujours par parler. Un rapport d’observation de la Chambre régionale des comptes, révélé en octobre 2018 par le Canard Enchaîné et le Figaro, met le doigt sur l’explosion du coût des travaux de rénovation du Forum des Halles.

Le chantier de Delanoë et d’Hidalgo L’histoire n’est pas récente, elle remonte même à 1976 lorsqu’un un premier contrat cède à Unibail les Halles en concession pour quatre-vingts ans. En échange de la construction du Forum des Halles, Unibail se serait alors engagé à verser l’équivalent de 6,7 millions d’euros et un loyer de... 20 euros/m2 par an. Construit sur l’ancien emplacement des pavillons Baltard qui constituaient les Halles de Paris, le Forum des Halles, première version, est inauguré en 1979. En 2002, l’idée de sa rénovation fait néanmoins relativement consensus parmi les élus de Paris. Chantier majeur de l’ère Delanoë, elle démarre finalement en 2010, dans le cadre de la réhabilitation de ce quartier du centre de Paris. L’inauguration en grande pompe de la fameuse Canopée, en avril 2016 (1), marqua une étape importante de ce long chantier. Lors de cette cérémonie, comme le rapporte Le Parisien, Anne Hidalgo, Maire de Paris, a déclaré : « Ce lieu blessé, abîmé, il fallait le réparer, panser la plaie (...) Lire la suite »

Bonne Nouvelle

Georges SPÖRRI
Le premier pont de Crimée, autoroutier, 19 km , qui relie la péninsule de Kertch à celle de Taman a été inauguré le mardi 15 mai 2018, 6 mois avant la date prévue ... Donc, le second pont, ferroviaire, sera vraisemblablement en service en automne 2019 Pour la petite histoire : Poutine ( trop méchant ) a traversé cet ouvrage au volant d'un camion KAMAZ orange tout neuf ( trop kitch )... Pourquoi est ce une bonne nouvelle ? Réponse : d'abord parce que les prix vont baisser en Crimée , ensuite parce que certains ferry-boats polluent comme 20 millions de bagnoles et certains cargos comme 55 millions en ce qui concerne les particules fines toxiques. Pour le CO2 les ferry-boats polluent comme 1 ou 2 millions de caisses. Alors ça va sûrement être applaudi par EELV + tirelire Hulot + De Rugy + Placé etc. Sauf s'ils se laissent gâcher le plaisir par la Cour de justice européenne qui condamne ce viol. L'union européenne serait pourtant mieux inspirée si elle se demandait pourquoi aucun pont ne la relie à (...) Lire la suite »
42 

Le Grand Paris pour qui et contre qui ?

JRCF

« Ce nouvel exemple d’expansion métropolitaine au service de l’attractivité et de la compétitivité porte en lui sa logique de dévastation sociale et écologique : spéculation foncière et immobilière, gentrification des quartiers populaires, élaboration de projets aberrants et nuisibles, partenariat public-privé, disparition des terres agricoles, etc. »

Jean-Pierre Garnier, « Le Grand Paris, dévastation métropolitaine », 20 février 2014

Le Grand Paris est un projet global visant à transformer la Capitale et ses environs en une grande métropole à l’américano-européenne, sous prétexte d’améliorer le cadre de vie des habitants et autres fadaises qu’on nous sert. Imaginé et promu par l’ancien président Nicolas Sarkozy en 2007 avec la consultation d’architectes internationaux pour développer une vision d’ensemble de l’aménagement francilien. La Loi du 3 juin 2010 institutionnalise réellement le projet. Le projet est connu surtout par ses deux versants : le Grand Paris express et la Métropole dite du Grand Paris. La loi sur le Grand Paris prévoit la mise en place de contrats de développement territoriaux, notamment sur l’aménagement d’une vingtaine de zones stratégiques en matières économique, urbaine et sociale, à l’instar du biocluster (1) de Sanofi à Vitry-sur-Seine. C’est ensuite la loi MAPTAM (2) qui va vraiment lancer le nouveau type d’intercommunalité fort du GP : la métropole. Parlons un peu de la politique du logement (3). Dernièrement, (...) Lire la suite »

De NDDL au triangle de Gonesse

VILA

Il s’agit bien sûr de ne pas bouder sa victoire, une victoire historique face à un projet d’aménagement aussi destructeur que stupide. A l’image du Larzac ou de Plogoff, Notre Dame Des Landes restera dans l’histoire comme un exemple de résistance et comme une magnifique possibilité de faire reculer les promoteurs assoiffés de profits.

Cette résistance n’aura été possible que grâce à un long mouvement aussi déterminé que divers. Mais si les vaches pourront continuer à paître dans les 1650 hectares de bocage, il faut rester lucide, ce n’est pas ceci qui stoppera la folle frénésie des investisseurs (les capitalistes) pour bétonner ni bitumer notre terre nourricière. La seule façon de les en dissuader est de les spolier de toutes ressources qui pourraient leur donner la simple idée de recommencer. Tant que cette tâche ne sera pas accomplie, on sera toujours à la merci de Grand Projet Inutile et Imposé. Il est évident qu’une fois les citoyens et les ouvriers aux commandes, ce genre de projet se retrouvera caduc. Mais en attendant, il est inévitable de voir resurgir des ZAD par ci par là. Parmi la multitude de méga-projets stupide, en voici un qui à coup sûr fera parler de lui, même si l’implantation d’une ZAD y sera difficile : A 20 kilomètres de Paris, à la jonction entre Val d’Oise et Seine-Saint-Denis, la filiale immobilière du groupe (...) Lire la suite »