RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Thème : Éric Zemmour

Zemmour, l’incendiaire islamophobe

Coordination contre le Racisme et l'Islamophobie - CRI

Avec ses pseudos-théories, Eric Zemmour cherche depuis déjà bien longtemps à donner un fond idéologique à l’islamophobie, en voulant rendre présentable un discours qui n’est en fait que celui de la haine et de l’obscurantisme.

Les propos tenus dans le Corriere della Sera du 30 octobre 2014 prennent place dans une dérive très dangereuse pour la société française, car Eric Zemmour vise à donner des arguments aux pires xénophobes, encourageant à des actes qu’il serait dans l’impossibilité totale de contrôler. C’est le mécanisme même de l’incitation à la haine, et c’est en cela que nous ne pouvons rester sans réaction devant ces propos. Grace à l’irresponsable soutien des médias qui, pendant des années, ont accordé complaisamment des tribunes à ce chauffard de la pensée – déjà condamné pour incitation à la haine raciale – ces théories font des ravages dans la société française, qu’Éric Zemmour appelle à se préparer à une guerre civile contre les musulmans. Ces propos, qui n’ont plus rien à voir avec les idées mais résultent du discours de haine, méritent une réponse judiciaire. La Coordination contre le Racisme et l’islamophobie (CRI) a demandé à son avocat maitre Gilles Devers d’étudier les actions qui devront être entreprises. De plus, CRI (...) Lire la suite »
14 

Grandeur et décadence d’un journaliste dans la foule

Salim METREF
Dans un célèbre film d’Elia Kazan, on voit se superposer deux séquences sublimes, un animateur de télévision extrêmement populaire qui aura sous l’effet conjugué de l’alcool et d’un ego démesuré dépassé toutes les limites et défrayé la chronique quitter son studio pour emprunter l’ascenseur et rejoindre le rez-de-chaussée sans savoir qu’au même instant une femme dans la tourmente et la douleur va provoquer sa chute implacable et révéler à la face du monde sa personnalité controversée. Ce film rend bien compte de ce qu’il ne faut surtout pas faire lorsque l’on n’a plus la tête sur les épaules et pose à sa manière la question des limites à la liberté d’expression, des lignes rouges infranchissables ou qu’il serait malvenu d’essayer de franchir mais également celle de la légitimité ou de l’illégitimité de prétendre rendre justice soi-même ou de se venger sous l’effet de la colère, de l’indignation ou de l’incompréhension . Ainsi Eric Zemmour en cinéphile pourtant averti n’aura sans doute pas été inspiré par ce film mais (...) Lire la suite »