RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Thème : Robotisation/Intelligence artificielle

La prochaine révolution de la production sociale passera par l’intelligence artificielle : sommes-nous prêts ?

Jimmy DALLEEDOO
« A mesure que se développent le mode de production capitaliste et, avec lui, le volume de valeur et la durée du capital fixe investi, on voit la vie de l'industrie et du capital industriel se développer également dans chaque affaire particulière jusqu'à se prolonger de longues années, disons en moyenne dix ans. Mais si d'une part cette vie est prolongée par le développement du capital fixe, elle est abrégée, d'autre part, par le bouleversement constant des moyens de production qui s'intensifie constamment, lui aussi, avec le développement du mode de production capitaliste. Il entraîne par l'effet de l'usure morale, le changement des moyens de production, la nécessité de leur remplacement constant, bien avant qu'ils n'aient (pas) fait matériellement leur temps. On peut admettre que dans les branches les plus décisives de la grande industrie, ce cycle de vie s'étend présentement en moyenne sur dix ans. Du reste, la précision du chiffre n'a aucune (...) Lire la suite »

La surproduction, la crise et la guerre

Moon of Alabama

Ian Welsh vient de publier un article intitulé “ Quatorze Points sur l’économie mondiale ” alors que le PIB des États-Unis baisse de 0,7%. Il croit que l’économie va de nouveau vers une récession mondiale. Cette récession se produit alors même qu’il n’y a pas eu de véritable reprise depuis la dernière crise économique mondiale.

En d’autres termes : Le monde développé est en dépression. Il est en dépression depuis 2007. Il n'est jamais sorti de la dépression. Au sein de cette dépression, il y a des cycles : Il y a des expansions et des récessions, et ainsi de suite. Des moments un peu meilleurs et des moments plus mauvais. Le cycle économique est à nouveau à la baisse et la baisse est brutale. Non seulement aux États-Unis mais aussi en Europe et en Asie. Chaque banque centrale a déversé de l'argent dans les économies locales, mais cet argent ne produit rien. Pourquoi une entreprise investirait-elle, même à 0% d’intérêt, en sachant que personne n’achètera ce qu’elle produit à un prix qui soit rentable pour elle ? Comment les consommateurs pourraient-ils acheter davantage alors que leurs salaires stagnent et qu’ils sont déjà surendettés à cause des emprunts contractés au cours du dernier cycle d'expansion ? Mais tout ce que les banques centrales peuvent faire, c'est d’abaisser leurs taux officiels en faussant le marché. Et cela (...) Lire la suite »

Les robots sortent du placard

Liliane HELD-KHAWAM

Délocalisations ? Compétitivité ? Salaires à bas coûts ? Cette guerre que livrent les financiers aux coûts de production ne va certainement pas cesser de sitôt. Les robots sont prêts à faire leur coming-out.

La robotisation industrielle est évidemment la plus connue. Sa croissance est continuelle et pas près d’infléchir. Prenons l’exemple de la Chine qui offre des salaires à bas coûts. En 2013, elle est devenue la plus grosse acquéreuse de robot avec une part de marché de 20% ! 70% de la vente se fait au Japon, Chine, Etats-Unis, Corée et Allemagne. Le marché de la vente de robots a régulièrement crû de 9.5% par an (CAGR). Les principaux secteurs gourmands en robotique et automation sont : l’industrie de l’automobile largement en tête, puis celle de l’électricité ou l’électronique. Les marchés prospectifs restent gigantesques tant aux plans géographiques que sectoriels. Un grand nombre de pays de la planète ont du « retard » en termes d’équipement. Et là les salaires à bas coûts restent trop chers par rapport aux coûts liés à un robot. De même que certaines projections montrent que l’avenir de la robotisation est de coloniser le domaine de la santé, du divertissement, mais surtout celui des ménages privés (maison). (...) Lire la suite »