RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


400 pakistanais morts dans la guerre des drones

Les Nations Unies se sont vues remettre un rapport sur l’usage illégal des drones. L’organisation a la charge de bâtir un cadre légal afin d’en réguler l’emploi.
Le Pakistan monte de nouveau au créneau contre la guerre illégale des drones.

Depuis 2004, 400 civils et 200 individus « probablement non-combattants » auraient été tués lors d’attaques américaines, britanniques ou israéliennes, selon un rapport dévoilé devant l’Assemblée générale des Nations Unies, vendredi, par le rapporteur spécial de l’ONU sur les droits de l’homme, Ben Emmerson.

Cette ingérence militaire qui connaît une accélération depuis 2008, sous couvert de lutte anti terroriste, contribue à la radicalisation – notamment parmi les jeunes générations et entame la recherche d’une paix civile au Pakistan et dans les zones tribales du nord-ouest.
Sur le territoire afghan, 506 missiles américains auraient été tiré en 2012 contre 294 en 2011.
« Nous avons œuvré depuis longtemps à créer une situation qui fait que nous créons plus d’ennemis que nous n’en supprimons du champ de bataille », avouait sans ambages Robert Grenier, ancien chef de l’antenne de la CIA au Pakistan en début d’année.
Le premier ministre Nawaz Sharif devait rencontrer le secrétaire d’état américain John Kerry hier et évoqué la question avant une réunion mercredi avec Barack Obama à Washington.

À peine élu, Nawaz Sharif condamnait fermement les attaques de drones qu’il considère comme « une violation de la souveraineté et de l’intégrité territoriale » du Pakistan mais aussi « une violation du droit international et de la Charte des Nations unies.
Malgré les tensions, le Pakistan reste un partenaire incontournable en vue du retrait des troupes de l’Otan d’Afghanistan à l’horizon 2014 et de la recherche d’une solution politique avec les insurgés talibans.
Plus largement, les Nations Unies ont à charge de réguler l’usage des drones, pour l’heure employés hors de tout cadre international légal. En janvier, Ben Emmerson estimait déjà « difficile d’imaginer qu’on ne verra pas dans un futur proche des acteurs non étatiques, des groupes terroristes utiliser eux-mêmes la technologie des drones pour tuer ».

Lina Sankari

URL de cet article 22981
   

Propagande impériale & guerre financière contre le terrorisme
Ibrahim WARDE
« Après chaque attentat, des experts autoproclamés dénoncent les réseaux de financement du terrorisme. Les enquêtes ont beau démontrer que ces attentats nécessitent en réalité très peu de fonds, pour les idéologues endurcis qui forment les bataillons des "guerriers de la finance", l’absence de preuve ne signifie rien : il faut multiplier les attaques contre l’argent caché des terroristes. Or les frappes financières, si elles sont le plus souvent sans effets réels sur leurs cibles officielles, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
44 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
31 
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.