RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Auteur : legrandsoir
Après le traquenard de France 2 et bien d’autres

Mélenchon lance une pétition pour la création d’un Conseil de déontologie du journalisme

legrandsoir

La pétition sera adressée au ministère de la culture.
Nous soutenons cette initiative qui va dans le sens de notre démarche journalistique.

Le Grand Soir

TEXTE : Les médias et la presse jouent un rôle majeur dans la vie démocratique d'un pays. Mais ils ont aussi le pouvoir de façonner le débat public. Ce pouvoir peut donner lieu à des abus. D'autant plus qu'ils dépendent de 9 milliardaires pour 90% d'entre eux et du gouvernement pour le service public. L'émission politique de France 2 du 30 novembre 2017 est un modèle du genre. Contradicteurs dont l'engagement politique est caché, mensonges présentés comme des faits par le journaliste économique : tout était fait pour piéger l'invité et non permettre au public de connaître son point de vue. Ces fautes déontologiques sont récurrentes dans cette émission mais, d'une façon générale, elles restent sans recours en France. Les citoyens n'ont aucun moyen d'obtenir une rectification publique en cas de mensonge ou de duperie médiatique. Cela ne fait pas partie des missions du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA). C'est un manque en République. L'accès à une information sincère, indépendante et honnête est (...) Lire la suite »
11 

Vive le Che !

legrandsoir

À l’occasion du 50e anniversaire de l’assassinat du Che
Che, quel communisme ?
Hommage poétique, musical et politique à Che Guevara
Autour du livre « Vive le Che ! », qui sera dédicacé par son auteur Jean Ortiz

Lundi 9 octobre 2017 à partir de 18 h 30 Oscar Niemeyer - 2, place du Colonel-Fabien Paris 19e M° Colonel-Fabien. En présence de Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, et de l’ambassade de Cuba. À l’animation : le poète Serge Pey et la comédienne Chiara Mulas les musiciens et chanteurs Tomas Jimenez (« Comunero ») et Vincent Ruiz. Inscriptions : international@pcf.fr Soirée organisée par la maison d’édition Arcane 17 et le PCF. Lire la suite »

Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)

legrandsoir
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l'écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d'une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l'expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l'information alternative ». Contrairement à d'autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le marché, vous ne trouverez pas ici une liste (qui se voudrait impressionnante) de 600 médias... Pour deux raisons : 1) Un peu de sérieux, quand même... vous croyez réellement que quelqu'un a passé le temps nécessaire et indispensable pour analyser, un par un, 600 médias ? 2) En ce qui concerne les médias mainstream, ils sont tous détenus par une poignée de groupes aux idéologies et intérêts convergents et interchangeables. L'analyse des uns vaut donc largement pour les autres. Qu'on se le dise. Le Grand (...) Lire la suite »
96 

Merci patron, de François Ruffin

legrandsoir

David peut-il encore l’emporter contre Goliath ? Des pieds nickelés picards faire tanguer la multinationale LVMH, premier groupe de luxe au monde, et effrayer son PDG, Bernard Arnault, l’homme le plus riche de France ?

Jocelyne et Serge Klur fabriquaient des costumes Kenzo à Poix-du-Nord, près de Valenciennes. Mais leur usine délocalisée en Pologne, ils se sont retrouvés au chômage, criblés de dettes… "On doit vivre avec 4€ par jour pour nous trois, c’est l’assistance sociale qui a calculé le budget !" Une intervention en assemblée générale des actionnaires suffira-t-elle à régler leurs soucis ? Du suspense, de l’émotion, de la rigolade, et même de l’espionnage pour ce thriller social… Sauf que. Sauf que, pour terminer ce film, on comptait sur les aides du CNC. Notre producteur, Mille et Une productions, tablait sur 80 000 €. Finalement, ce sera zéro. Face à cette censure qui tait son nom, on a une arme de construction massive : vous. Et grâce à vous, "Merci patron !" est sorti comme prévu le 24 février ! Fakir. Les projections-débats à venir : le 01/03 à Bron (18h30, aux Alizées) avec François Ruffin. le 01/03 à Saint Etienne (20h30, Le Méliès), avec François Ruffin. le 01/03 à Dijon (L’Eldorado), avec Jean-Pierre (...) Lire la suite »

Ayez l’esprit « grandsoiriste » pour vos cadeaux de fin d’année

legrandsoir

Votre site vous suggère deux cadeaux utiles, informatifs, alternatifs, militants et agréables à vous offrir ou à offrir à vos proches :

Le DVD du documentaire « Revolucionarios »
de Vincent Delbalat, sur une idée de Viktor Dedaj.

En vente à www.artmurprod.fr 20 € (15€ + 5€ frais de port par chèque bancaire à l’ordre de : association Art’Mur production – 3 rue de la Poste – 22650 Ploubalay,

Le polar historique de Maxime Vivas : « Rouges, les collines de Caracas ». Editions Arcane 17. 22 euros, 275 pages.
En librairie. Par commande à la librairie de la Renaissance, vous le recevrez chez vous, dédicacé au nom de la personne de votre choix. : http://www.librairie-renaissance.fr/9782918721451-rouges-les-collines-...

« Revolucionarios » « On ne nait pas révolutionnaire, on le devient ». C'est l’histoire de la Révolution cubaine jusqu’à nos jours, racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé. L’occasion de prendre du recul pour mieux comprendre un pays au passé complexe, si souvent décrié par les médias occidentaux, par la rencontre avec des citoyens qui sont à l’origine du projet socialiste cubain. « Rouges, les collines de Caracas » Les aventures rocambolesques d’une jeune journaliste française qui va être approchée par les services secrets à Caracas, résoudre l’énigme d’une disparition d’un ami, s’éprendre d’un mystérieux Cubain, être mêlée à la préparation d’un terrible attentat, découvrir un Venezuela différent de celui qu’elle croyait connaître par les médias. Lire la suite »
13 

LE GRAND SOIR A LA FETE DE L’HUMA

legrandsoir

Nos lecteurs pourront rencontrer les administrateurs du Grand Soir ce week end à la fête de l’Humanité à la Courneuve.

Deux débats portant sur l’Amérique latine (mais aussi sur l’Amérique latine vue par nos médias) vous seront proposés samedi en suivant.
LGS

Débat le samedi de 13 à 14 H. Stand de l’ALBA (village du monde) : « Les medias et le Venezuela ». Maxime Vivas présentera son polar historique (« Rouges, les collines de Caracas ») sur ce thème . Animateur : Christophe Ventura. On peut ensuite se précipiter au débat avec Viktor Dedaj à Cuba Linda. Samedi à 14h00. Stand de Cuba Linda, Espace Tourisme. Halle Nina Simone. « Cuba, modèle de Résistance ? » Pour en parler, cinq spécialistes seront réunis autour de Viktor Dedaj qui animera le débat. (A l’initiative de Cuba Linda http://www.cuba-linda.com/). Lire la suite »

Dwaabala Mauris nous a quittés.

legrandsoir

Dwaabala Mauris avait publié 116 articles sur LGS et plus encore de commentaires sur des articles publiés.

Grand connaisseur des théoriciens marxistes, cet érudit exigeant faisait partie de ceux qui tiraient LGS vers le haut. On se sentait plus intelligent à le lire.

Il était de ces lecteurs qui font LGS, ceux grâce auxquels les administrateurs se sentent parfois (en s'en réjouissant in petto) de simples transmetteurs d'éléments de réflexions, de savoirs, d'intelligence, offerts à des milliers d'autres. Sa contribution au site nous flattait. LGS avait envisagé de l’associer à un projet (nous en reparlerons en temps utile) dont l’idée l’enchantait. Le 29 août, il nous avait envoyé son dernier article : « Les deux voies possibles où engagerait la sortie de l’euro ». « http://www.legrandsoir.info/les-deux-voies-possibles-ou-engagerait-la-... Le 2 septembre à 20h55, nous avons publié son dernier commentaire : http://www.legrandsoir.info/imperialisme-et-souverainete-nationale.html Il est mort quelques heures après, dans la nuit du 2 au 3. Sur demande de son épouse Djamila, son fils Jean-François a tenu à en informer LGS. Ainsi, par-delà sa mort, nous parvient par sa famille le message de son attachement à notre site. Jean-François nous précise que son père « est (...) Lire la suite »
36 

Imaginez un pays démocratique où les couteaux luisent la nuit

legrandsoir

Quoi toujours ce serait par atroce marché
Un partage incessant que se font de la terre
Entre eux ces assassins que craignent les panthères
Et dont tremble un poignard quand leur main l’a touché.
(Aragon)

Imaginez un pays démocratique, où le pouvoir est issu des urnes, où les médias sont libres et où un député est assassiné chez lui, à coups de poignards, avec sa jeune compagne. Mettons que ce pays serait l’Allemagne, ou la Norvège, ou le lointain Japon. Nos médias nous en parleraient-ils ? Bien sûr ! Imaginez qu’un député soit assassiné en Ukraine, en Russie, ou dans la lointaine Chine (un élu ouïghour du Xinjiang, par exemple). Nos médias seraient déchaînés. François Hollande, Emmanuel Valls et Laurent Fabius fustigeraient cet acte barbare, ce crime répugnant et ils rappelleraient que tuer un élu du peuple, c'est bafouer le suffrage universel, c’est blesser la démocratie. Imaginons que le député assassiné soit un opposant au gouvernement vénézuélien. Le parlement européen aurait été saisi d'une proposition de vote d'une motion condamnant Nicolas Maduro comme cela fut contre Chavez quand la licence d'exploitation hertzienne de RCTV (télé putschiste) ne fut pas renouvelée. Or, rien de tout cela ne s’est produit (...) Lire la suite »
31 
En fait, Philippe Val n’a jamais quitté Charlie Hebdo

Comment et pourquoi Charb, directeur d’un hebdo « otanien », a dénoncé LGS aux flics

legrandsoir

Naguère, on l’aimait bien Charb et c’était réciproque (voir le dessin, plus bas). Il avait hérité de Philippe Val d’un hebdo perverti, mais il fallait lui laisser du temps. Il avait annoncé du changement. N’était-il pas un ami déclaré de Cuba ? C’est rare dans les médias. Il allait donc en finir avec le grand écart qui consiste à soutenir l’île des Caraïbes et à confier les pages « International » de Charlie Hebdo aux pires ennemis des peuples qui veulent se soustraire à l’Oncle Sam.
Mais, hélas…

Samedi 7 juin 2014, à la librairie de la fête de l’Huma-Toulouse, une demi-douzaine d’auteurs signaient leurs livres. Parmi eux, Charb (directeur de publication de Charlie Hebdo), Maxime Vivas et son fils aîné pour (entre autres) « Marine Le Pen amène le pire » (éditions Golias 2014, édité avec le soutien du GS). Charb devait débattre avec Pierre-Yves Bulteau, auteur de l’excellent « En finir avec les idées fausses propagées par l’extrême droite » (les Editions de l’Atelier). Maxime Vivas avait averti la libraire qu’il allait intervenir avec deux questions. L’une sur l’article (jamais démenti) de Charlie Hebdo le qualifiant, ainsi que Le Grand Soir et Viktor Dedaj d’antisémites-nazis (« bruns », diminutif de « Chemises brunes », cf. le ghetto de Varsovie) et l’autre sur le silence (cas unique dans les médias) de Charlie Hebdo sur la formation d’un gouvernement ukrainien comptant six néo-nazis et sur son autre silence relatif à l’incendie de la maison des syndicats à Odessa (LGS avait imaginé le dessin de une (...) Lire la suite »
22 
Ce que nous avons fait, ce que nous ferons avec vous...

Comment Le Grand Soir dépense son (votre) or.

legrandsoir

En 2013, certains d’entre vous ont eu l’idée d’appuyer sur le petit bouton (à droite du titre) : « Faire un don ».
Un don, pour quoi faire ? Pas pour payer les administrateurs (qui sont bénévoles), mais pour des dépenses indispensables : l’hébergeur du site, une tonne de Lexomil, un défibrillateur par administrateur, un cubitainer d’eau bénite avec son goupillon (à tout hasard), des casques anti-coups de manches de pioche, et de nobles causes.

Ainsi, redevenons sérieux, vous avez cofinancé, avec Emmaüs-Pau, une enquête et deux vidéos sur le village andalou de Marinaleda (500 et 300 euros), l’ADAMEER, association de défense des prisonniers palestiniens (500 euros), une interview exclusive des FARC (600 euros) et un DVD (en cours de montage) sur les anciens combattants cubains de la Sierra Maestra (5000 euros). Presque 7000 euros partis, les caisses sont un peu vides et nous avons des projets pour 2014. Parmi eux : une aide à un travail de François Missen, grand reporter qui est le seul journaliste au monde à avoir obtenu les prix Albert Londres et Pulitzer, les deux récompenses les plus prestigieuses de la profession et que nos médias boudent (on se demande pourquoi ?), la sortie d’un livre (LGS partenaire) : « Marine le Pen amène le pire », qui tombe à pic en cette année électorale. Ecrit par Maxime Vivas et son fils Frédéric, c’est une enquête implacable sur le FN d’hier et d’aujourd’hui (c’est pareil, vous verrez !). Il est publié (...) Lire la suite »
45 
afficher la suite 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50