Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

22 

La rue était noire de jaune

392 gilets jaunes sont en prison, 22 ont perdu un œil et 5 une main. Les LBD tirent de plus belle, des policiers sont dans les manifs avec des fusils de guerre.
Voir : https://youtu.be/IKB95DRxeHw
Macron refuse qu’on utilise le mot « répression ».
Les fins des manifs livrent nos rues a une horde sans foi ni loi, la Brigade Anti-criminalité, la BAC qui chasse en meute avec un plaisir non dissimulé.
Les macronistes et les journalistes des « grands » médias nous ont expliqué que les Gilets jaunes sont d’extrême gauche et d’extrême droite, complotistes, racistes, homophobes, violents, manipulés par les Italiens, manipulés par les Russes et essoufflés.

Le site LGS participe à la sortie d’un livre pour les Gilets jaunes. Vous pouvez aider en cliquant sur ce lien :
http://www.lepotcommun.fr/pot/uujthnoj

La rue était noire de jaune.

Ce livre est un outil de solidarité pour donner aux Gilets Jaunes les moyens de mieux se faire connaître et de se défendre.

Par lui, la parole du peuple va entrer dans des milliers de librairies.

Les membres (bénévoles) du Comité de soutien 31 (des Gilets Jaunes qui manifestent depuis l’acte I) ont cueilli, parfois dans le parfum des lacrymos, des centaines de slogans, tags, affiches, photos, pancartes, dessins.

D’une remarque d’un gilet jaune dans la rue, ils ont fait le titre.

Ce livre donne à voir l’incroyable imagination du peuple, son humour, son impertinence, sa lucidité, son intelligence collective, sa dureté parfois.

Sa poésie aussi.

En un mot, son génie quand il fait l’Histoire et que le monde entier se met à le regarder.

LE GRAND SOIR.

PS. Les sommes reçues (6600 € à ce jour) vont aider à cofinancer l’édition et la diffusion de l’ouvrage. Dans un second temps, les droits d’auteurs seront versés aux avocats des Gilets Jaunes. Les donateurs et les lecteurs en seront informés ici et sur les réseaux sociaux.

( Texte du 15 janvier revu le 13 mars 2019).

URL de cet article 34578
   
Communication aux lecteurs
Un bus pour Assange - 25 janvier - Paris/Londres

Journée de soutien à Julian Assange devant la prison de Belmarsh.

Le billet comprend l’aller-retour Paris-Londres Bus+Ferry

Infos/réservations : https://www.facebook.com/events/652271058646370/

« Les déchirures » de Maxime Vivas
Maxime VIVAS
Sous ce titre, Maxime Vivas nous propose un texte ramassé (72 pages) augmenté par une préface de Paul Ariès et une postface de Viktor Dedaj (site Le Grand Soir).. Pour nous parler des affaires publiques, de répression et d’impunité, de management, de violences et de suicides, l’auteur (éclectique) convoque Jean-Michel Aphatie, Patrick Balkany, Jean-Michel Baylet, Maïté Biraben, les Bonnets rouges, Xavier Broseta (DRH d’air France), Warren Buffet, Jérôme Cahuzac, Charlie Hebdo, Jean-François Copé, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Je ne sais pas ce qu’est un homme, je ne connais que son prix.

Bertolt Brecht


Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
54 
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.