RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Adresse aux gilets jaunes !

Le moment historique

La dissolution de l’assemblée nationale prononcée par le Président de la République plonge le pays dans l’incertitude fragilisant ainsi les valeurs républicaines et les fondements même du régime. En dramatisant les enjeux au sortir d’une élection européenne défavorable pour lui, le président misait sur la division des forces de gauche pour apparaître seul rempart contre le Rassemblement National. Miser sur le chaos lui donnait, du moins l’espérait-il, une nouvelle virginité et une aptitude à réunir autour de sa politique une nouvelle coalition pour tenir tant bien que mal jusqu’en 2027. Une fois de plus son calcul politicien ne tient pas.

Face au danger d’une victoire du Rassemblement National, les forces de gauche se sont rassemblées autour d’un programme de rupture avec ce système que nous gilets jaunes détestions dans sa globalité. Un système basé sur la division entre citoyens de couleur différente, entre les religions, entre ruralité et villes, entre régions. Bref, la division de la République, la fracture entre nous.

Un spectre hante Macron : les gilets jaunes !

Notre mouvement de 2018 et 2019 s’est opposé avec force à cette politique macroniste de déchirement de la société. Nous l’avons crié, répété, scandé, chanté : le peuple c’est nous ! Écoutez-nous ! Par milliers, nos cahiers de doléances se sont accumulés sur le bureau du Président Macron. Il ne les a jamais ouverts. L’unique réponse de ce pouvoir fut de nous matraquer, nous gazer, nous réprimer à coups de LBD, de lacrymos, de placages au sol, d’éborgner beaucoup d’entre nous. Il ne faut pas s’étonner du rejet du Président. Il n’a que ce qu’il mérite : le dégoût.

Ça craque partout !

Depuis notre mouvement, des fronts de lutte se sont amplifiés mettant en action des millions de travailleurs, retraités, étudiants. Contre la réforme des retraites menée par les syndicats réunis, pour défendre la planète menacée par le réchauffement climatique et par les politiques productivistes des gouvernements européens, pour exiger un politique agricole plus respectueuse des agriculteurs et des consommateurs, pour en finir avec la chasse au faciès dans nos quartiers populaires et dans nos banlieues, pour en terminer avec le racisme, l’antisémitisme et l’islamophobie qui minent la société.

D’autres catégories sociales mènent des actions contestatrices dans la santé, dans l’éducation, chez les chômeurs, dans la jeunesse. Le mouvement de défense des services publics rejoint notre idée d’égalité de traitement dans tout le pays.

Les mouvements d’émancipation féministes, de liberté de choix de vie, de liberté sexuelle explosent et appellent des réponses sociétales. Les aspirations démocratiques, les demandes de libertés nouvelles forment un cri que nous devons entendre. "La macronie c’est dégueulasse" avons nous chanté en manifestations. Oui la macronie a bâillonné toutes les libertés, utilisé la police pour briser la protestation et imposer sa vision sécuritaire répressive. Il faut changer tout cela.

Notre mouvement gilets jaunes a définitivement "jauni" la société. Nos idées résumées en quatre points : pouvoir d’achat, fiscalité égalitaire, défense de l’environnement et démocratie directe empreignent toutes les couches de la société. Toutes les forces politiques parlent aujourd’hui des aspirations des gilets jaunes. Quelle victoire pour nous !

Allons-nous laisser le Rassemblement National détruire et enterrer notre combat ? Allons-nous laisser agir Macron et ses sbires ?

Une autre solution existe avec le Nouveau Front Populaire.

Les gilets jaunes exigeaient le RIC pour favoriser la démocratie. Il est inscrit dans le programme. Nous demandions la suppression de l’IGPN, cela figure dans le projet. Le programme du Nouveau Front Populaire répond à nos préoccupations en matière d’urgence sociale avec le relèvement des salaires, le blocage des prix de première nécessité, l’abrogation de la réforme des retraites, l’établissement d’un prix plancher pour les agriculteurs, la gratuité scolaire.
Pour relever le défi climatique, le nouveau front populaire décrètera un moratoire sur les grands projets autoroutiers, sur les méga-bassines.
Pour apaiser la société, le programme prévoit la suppression des Brav-M, l’interdiction des grenades mutilantes et des LBD. La police de proximité sera mise en œuvre.

Un programme lisible pour les gilets jaunes !

Parmi toutes les mesures contenues il y a le rétablissement de l’ISF (impôt sur la fortune), l’abolition des privilèges des milliardaires, le partage plus égalitaire des richesses, l’abolition de la monarchie présidentielle et du 49.3, l’instauration de la proportionnelle. L’ensemble des propositions correspond à nos aspirations. Seul, ce programme est conforme à nos besoins exprimés dans le mouvement et seul le Nouveau Front Populaire possède un programme complet, chiffré et assumé.

Fidélité à nos espoirs et à nos rêves exprimés sur les ronds-points !

Six années se sont écoulées. Les braises sont toujours là, prêtes à s’enflammer. L’esprit gilets jaunes n’a pas disparu. La colère non plus. Alors les 30 juin et 7 juillet, ensemble, plus unis que jamais, votons pour les candidates et candidats du Nouveau Front Populaire. Pour infliger une sévère défaite à Macron et Bardella et ouvrir une nouvelle espérance que nous souhaitons de nos vœux. La famille jaune sera au rendez-vous de l’histoire.

URL de cet article 39705
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Les Etats-Unis de mal empire : Ces leçons de résistance qui nous viennent du Sud
Danielle BLEITRACH, Maxime VIVAS, Viktor DEDAJ
Présentation de l’éditeur Au moment même où les Etats-Unis, ce Mal Empire, vont de mal en pis, et malgré le rideau de fumée entretenu par les médias dits libres, nous assistons à l’émergence de nouvelles formes de résistances dans les pays du Sud, notamment en Amérique latine. Malgré, ou grâce à , leurs diversités, ces résistances font apparaître un nouveau front de lutte contre l’ordre impérial US. Viktor Dedaj et Danielle Bleitrach, deux des auteurs du présent livre, avaient intitulé leur précédent ouvrage (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La gauche n’a pas la moindre putain d’idée du monde dans lequel elle vit.

José Saramago

L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.