RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Thème : Emmanuel Macron

Face au danger monarchique et totalitaire : faire "barrage" avec l’Union Populaire !

Claire VÉRILHAC

L'élection présidentielle nous l'a confirmé : les Français et les Françaises ne veulent pas de Macron. Ils sont des millions à avoir choisi la France Insoumise au premier tour. Des millions a s'abstenir au second tant le" choix" était honteux. Par la combine habituelle on a tenté de les faire approuver quand même la politique pourrie de l'éborgneur. Raté ! Et aux législatives ?

"Troisième Guerre mondiale !" annoncent en choeur les bandeaux des chaines d'info. Hier c'était "votez Macron". Demain ce sera peut-être " la Covid a encore frappé". Autrement dit à quoi bon s'intéresser à la politique quand la fin est si proche ? C'est ce que veulent nous faire croire les potes de Macron aux commandes des media, de la finance et du pouvoir politique. Ils ne veulent pas que le peuple pense. C'est dangereux (surtout pour eux). La classe dominante sait qu'elle doit imposer son projet par la force pour tenter de le faire passer quand même auprès du peuple rétif. Mais "pensons" juste un instant : ils sont tous capables de "jouer" avec le fascisme en faisant en sorte que le Pen soit la seule adversaire de Macron. Les media ont même créé Zemmour pour assurer le coup. Une telle légèreté est sidérante. Tout ça pour faire élire Macron, l'homme du capital, celui qui les protège tous, car ils ont des noms ces profiteurs : les riches, les exilés fiscaux, les dirigeants de partis politiques, (...) Lire la suite »
69 

La résilience selon Macron

Évelyne PIEILLER, Thierry RIBAULT
Gérer la catastrophe au lieu de lutter contre Dans la logique macroniste, les catastrophes sont inévitables et, en dépit de la mort qu’elles sèment, il ne s’agit pas de les empêcher mais de « vivre avec ». Cette résilience mise en valeur par le pouvoir vise avant tout à ce que ses sujets continuent à être fonctionnels sans être paralysés par la panique ou l’anxiété. À ceux qui s’étonnent encore de la volonté du candidat Macron de pousser encore plus loin le modèle productiviste et hypertechnologique qui est en grande partie responsable des catastrophes climatique, sanitaire et énergétique dans lesquelles nous nous trouvons, il convient de rappeler qu’en bon collapsologue, le président sortant n’a jamais eu l’intention d’empêcher ni les désastres en cours ni ceux à venir, mais d’amener chacun à consentir à « vivre avec ». De fait, se renforcer dans l’épreuve est au cœur de la métaphysique étatique du malheur vertueux qu’il incarne. Si l’on en croit la lecture du très discret rapport de la mission parlementaire (...) Lire la suite »

Ce que nous avons vu, ce que nous allons voir

Nantes Révolté

Épilogue d’un quinquennat

Ces dernières années, nous avons vu sur nos écrans l’agonie de Cédric, père de famille, sous le poids de policiers. Le Gilet Jaune Jérôme Rodriguez mutilé en direct sur Facebook. La vidéo de Manu aussi, un autre Gilet Jaune, l’œil fracassé par une grenade alors qu’il discutait. Il y a eu les images épouvantables d’Olivier à Bordeaux, gisant dans une mare de sang après avoir reçu un tir dans le dos, ou celles de Geneviève, à Nice, retraitée piétinée par des forces de l’ordre. Et celles de Sébastien et d’Antoine dont la main venait d’être soufflée par une grenade, ne laissant qu’une plaie béante au bout de leur bras. Nous avons vu les lignes de LBD sur les Champs Élysées, faucher des corps, casser des visages, briser des vies. Ces images ont été vues par des millions de personnes. Provoquant des séquelles psychologiques de masse. Nous avons vu, en décembre 2018 à Mantes la Jolie, 151 adolescents raflés, les mains sur la tête, contre des murs, humiliés par des policiers armés qui rient et filment leurs exploits. (...) Lire la suite »
28 

Macron dissout par décret le le corps diplomatique de la République française

Geb d'après Légifrance.
Macron dissout par décret le corps diplomatique de la République française. Et la France ne formera plus de Diplomates. « Décret n° 2022-561 du 16 avril 2022 portant application au ministère de l’Europe et des affaires étrangères de la réforme de la haute fonction publique et modifiant le décret n° 69-222 du 6 mars 1969 relatif au statut particulier des agents diplomatiques et consulaires », Journal officiel, 17 avril 2022. https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source... https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source... Lire la suite »

Déraison, encore la déraison, toujours la déraison !

Hassen BOUABDELLAH
Pourquoi, j’écris car je ne le sais que trop bien, ce que je vais écrire revient à prêcher dans le désert. Mais, n’est-ce pas les plus désespérés sont les chants les plus beaux. Une étrange malédiction douche la France, disséminant les miasmes de la déraison. Peut-être que j’exagère un peu, car en fait, et heureux de le constater, la déraison frappe spécialement le personnel politique français. Et plus particulièrement les gens de la gauche dont l’agonie n’entame guère leur fatuité de coq à crête rouge. Mélenchon, avec son « pas une voix à Mme Le Pen » répété trois fois, dans une agitation de main d’un chef d’orchestre pris dans l’euphorie de son succès, constitue à cet égard le meilleur exemple d’un leader de gauche infecté par la déraison. Lors des présidentielles de 2017, j’ai appelé à voter Mélenchon, arguant qu’il était le seul capable de ramener la raison en France, raison que la pays a perdu voilà des années. Depuis la retraite du Général De Gaulle et l’élection de Pompidou, qui s’empressa de faire voter cette loi (...) Lire la suite »
88 

Surprise, surprise … France 2 choisit Macron !

Philippe ARNAUD
Ce 12 avril 2022, j'ai regardé le Journal télévisé de 20 h de France 2 qui, entre autres sujets, traitait du programmes, en matière de retraites, des deux candidats (Emmanuel Macron et Marine Le Pen) au second tour de la présidentielle. Il y était question, notamment, du chiffrage de leurs propositions. Commentaire du journaliste : "Votre retraite au cœur de leur face-à-face. La durée du travail devenue le centre du débat. Reculer l'âge de départ à 64 ou 65 ans pour Emmanuel Macron, entre 60 et 62 ans pour Marine Le Pen. Deux visions à l'opposé, qui n'ont pas la même incidence sur les finances de l’État. Prenons d'abord la proposition d'Emmanuel Macron : la retraite à 64 ou 65 ans, cela ferait rentrer de l'argent dans les caisses, 9 milliards d'euros en 2027 selon lui. (ici un cartouche vert avec caractères blancs s'inscrit sur l'écran, portant : "+ 9 milliards/an"). Trop optimiste, pour un institut indépendant, qui chiffre l'économie à 7,7 milliards d'euros seulement (nouveau cartouche vert, en (...) Lire la suite »

L’extrémiste n’est pas celui qu’on croit

Dominique MUSELET

Dès que les résultats du 1er tour ont été connus : Macron, 27,6%, le Pen, 23,4%, et Mélenchon 22%, la tactique imaginée à l’avance pour discréditer Marine le Pen et Jean-Luc Mélenchon, qui en plus sont arrivés bien plus haut que les sondages ne l’avaient prédit et bien plus haut que Macron et ses sbires ne l’auraient souhaité, s’est mise en place sur tous des plateaux de télévision d’où toute voix dissidente a été complètement bannie pendant le quinquennat de Macron.

Il s'agit de rabattre au plus vite le caquet des deux challengers de Macron, et surtout des membres de la France Insoumise/Parlement d'union populaire qui risquent d'être un peu trop fiers de leur formidable performance et d'autant plus offensifs. Mentir La tactique employée est évidemment caricaturale, mensongère et manipulatoire, comme tout ce qui sort de la TV, car les dirigeants des démocraties occidentales et leurs sous-fifres ont pris l’habitude de mentir, carrément ou par omission, à leurs populations, pour les contrôler et les exploiter sans avoir à trop employer la force brutale. Je n’emploie pas par hasard le mot exploiter. Sous le règne de Macron, la France est devenue officiellement une Start up Nation dont le siège est aux Etats-Unis. Il n’y a donc plus de citoyens, en France, il n’y a plus qu’un patron qui exploite des salariés et des ressources, et, en face, des employés exploités à divers degrés. Au moins, c’est clair ! Et, nous, les employés, nous sommes de simples subalternes (...) Lire la suite »
68 

Peuple tabassé et riches privilégiés, c’est toujours l’Ancien Régime : sans nous !

Claire VÉRILHAC

La dernière fois 83 % n'avaient pas choisi Macron. C'est beaucoup ! Pourtant pendant 5 ans le prince n'a fait que servir ceux qui l'avaient soutenu. Appauvrissant, éborgnant et se fichant totalement des autres. Pas de raisons que ça change. Alors Abstention ! Entre lui et l'extrême droite ce n'est pas un choix, c'est un suicide !

Ah ça valait le coup la Révolution ! Pour se retrouver aujourd'hui avec des privilégiés, des profiteurs, qui choisissent un des leurs pour faire taire tous les autres, nous. Ils se gargarisent de la "démocratie" alors que nous n'avons que le pouvoir de voter blanc pour dire que nous ne voulons plus d'eux ! Hier, ceux qui soutenaient le prince étaient les nobles, les chefs de guerre, le clergé, et tous leurs affidés. Aujourd'hui ce sont les possédants, les politiciens, les media, et tous ceux qui dépendent d'eux d'une manière ou d'une autre : hauts fonctionnaires, spéculateurs, pipoles ... Tout le pouvoir est là. Ils décident, font la pluie et le beau temps. Et c'est un vote communautaire qui s'est choisi un chef : Macron, qui les arrose fidèlement. Ce vote peu importe d'où il vient : de la droite, du PS ou de nulle part. C'est pareil. Ils votent pour eux, ils défendent leurs intérêts, ceux de leur caste. Ils veulent que surtout rien ne change. Ils n'ont pas à réfléchir. La propagande y est (...) Lire la suite »

Français, Françaises : le Pouvoir n’a pas besoin de vous, l’Humanisme si !

Claire VÉRILHAC

Sans vous l'élection du "Président" n'est qu'une mascarade ! Vous les gens ordinaires, le peuple, vous en êtes la caution démocratique. Ils peuvent très bien se passer de vous, mais ça finit par se voir ! A l'inverse, pour défendre les humains, la paix, il n'y a que vous. Votre silence leur vaut assentiment. Ils vous manipulent. La propagande bat son plein. Avec Camus exprimez-vous !

De tous temps, en tous lieux, les Princes ont assuré leur trône à l'aide des puissants de l'époque : nobles, clergé, bourgeois ... et grâce aux "bons" pauvres. Ceux qui se soumettaient à leur sort, qui reconnaissaient leur maître. Il en est de même aujourd'hui. Déjà en 2017 on l'a vu arriver le Prince ! Fabriqué par lui-même, soutenu par des politiciens pourris et des media quasi unanimes, à la botte, au service du fric toujours. Tout le Pouvoir est là. Et tous les moyens ont été mis en oeuvre pour lui assurer un second tour facile face au Front National, seule possibilité de gagner. Et pourtant seulement 17 % des Français en âge de voter l'ont choisi. C'est peu, très peu. Ce sont évidemment tous les profiteurs financiers, media, politiciens, pipoles, et leurs affidés, qui leur sont redevables d'une manière ou d'une autre. Mais des Français ordinaires se sont laissés piéger par les belles paroles et la propagande. Pourtant, la France Insoumise, était en mesure de figurer au second tour face à tous les (...) Lire la suite »

Mali : l’échec cuisant de Macron !

Jose ESPINOSA

Après l’humiliation de la France en Ukraine, notre pays subit un échec terrible au Mali.

Échec prévisible vu l'inexistence d'une stratégie politique pour aider les Maliens à se pourvoir d'un système démocratique permettant à ce pays de régler ses problèmes économiques, sociaux et démocratiques. Au contraire l'intervention militaire n'a fait qu'accentuer les désordres, la répression et la fracture entre notre armée et la population malienne qui aujourd'hui nous rejette dans sa majorité. La France est apparue comme le joug imposé aux anciens peuples colonisés. La pire image qui puisse nous être collée. Macron, sa politique africaine, sont responsables. En adoubant le coup d'état au Tchad, il a ouvert la porte à la violence, aux règlements de compte, aux dissensions mortifères et aux autres "golpe" dans la région. Le contraire de l'attente des peuples africains qui aspirent à la démocratie et à la paix. Hollande avait engagé l'armée pour combattre les terroristes d'Al Quaida et renforcer la démocratie malienne. Échec sur toute la ligne ! Les actes terroristes se développent sur toute la région du (...) Lire la suite »
afficher la suite 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 260