RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Al Qaïda : prête pour opérer en Syrie au premier appel

Jérusalem, le 26 janvier 2012 (UPI)
Le cheikh Omar Bakri : Al Qaïda prêt à lancer des opérations terroristes contre le régime syrien

Londres (UPI). L’imam salafiste, cheikh Omar Bakri que la Grande Bretagne avait expulsé il y a près de sept ans, et qui s’est établi maintenant au Liban, a prévenu que l’organisation Al Qaïda se prépare à lancer des opérations terroristes contre le régime syrien.

Dans une déclaration faite jeudi dernier au quotidien Daily Telegraph, que des groupes islamistes salafistes radicaux, dont Al Qaïda ainsi que l’organisation qu’il préside lui-même, étaient « disposées à venir en aide à nos frères islamistes de Syrie en lançant une campagne d’opérations suicides contre le président Bashar el Assad ».

Il a affirmé que l’Organisation Al Qaïda « pourrait forcer le parti Baath à abandonner le pouvoir après deux ou trois opérations sacrifices, qualifiées par certains d’opérations suicides. C’est ainsi qu’ils pourraient pénétrer au sein du siège du parlement, et le faire sauter lors d’une réunion du parti Baath ». Il a ajouté que « les membres de ces organisations sont très intelligents, qu’ils sont capables de fabriquer bien des armes à partir de rien, comme de préparer à la cuisine une pizza piégée et de la livrer toute chaude ».

Quant à la vague de révolutions démocratiques qui ont éclaté l’an dernier dans plusieurs pays du Moyen Orient, Bakri les a considérées comme « des victoires de l’organisation d’Al Qaïda, car elles ont entraîné la chute des régimes despotiques, le démantèlement des services secrets qui n’épargnaient pas les organisations salafistes et ne leur laissaient même pas la possibilité de respirer. C’est ainsi que des milliers de militants islamistes qui ont été libérés en Tunisie, en Égypte et en Libye à la suite de l’effondrement des dictatures, forment maintenant un riche terreau pour le recrutement. »

Bakri dit aussi que « l’organisation d’Al Qaïda attend toujours, pour intervenir, de recevoir l’appel des Syriens », critiquant du même coup l’opposition « qui appelle à l’aide la grande Bretagne ou d’autres pays de l’Occident infidèle ».

Le cheikh Bakri ajoute : « Je suis le premier à lancer un appel au Jihad en Syrie. Jusqu’ici, l’organisation d’Al Qaïda a été absente dans ce pays. Si les Syriens continuent à réclamer la Liberté et la Démocratie, il leur appartient d’agir en vue d’y accéder et d’en jouir. Mais s’ils demandent notre aide, alors leurs frères musulmans seront là , et ce sont des lions qu’ils leur enverront ». Il termine en affirmant « qu’il est probable que l’organisation d’Al Qaïda intervienne en Syrie si les puissances occidentales ne le font pas, ou si elles échouent à établir sur le terrain une zone de sécurité susceptible de renverser le régime par les moyens pacifiques ».

- Traduction d’une information publiée par Al Quds al Arabi le 26 janvier 2012

URL de cet article 15701
  

L’Âge du capitalisme de surveillance
Shoshana Zuboff
« Révolutionnaire, magistral, alarmant, alarmiste, déraisonnable... Inratable. » The Financial Times Tous tracés, et alors ? Bienvenue dans le capitalisme de surveillance ! Les géants du web, Google, Facebook, Microsoft et consorts, ne cherchent plus seulement à capter toutes nos données, mais à orienter, modifier et conditionner tous nos comportements : notre vie sociale, nos émotions, nos pensées les plus intimes… jusqu’à notre bulletin de vote. En un mot, décider à notre place – à des fins (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Je pense que l’un des grands défis des Occidentaux, c’est d’être capables de mettre le curseur sur des forces politiques que l’on va considérer comme fréquentables, ou dont on va accepter qu’elles font partie de ce lot de forces politiques parmi lesquelles les Syriennes et les Syriens choisiront, le jour venu. Et je pense que oui, l’ex-Front al-Nosra [Al-Qaeda en Syrie - NDR] devrait faire partie des forces politiques considérées comme fréquentables »

François Burgat sur RFI le 9 août 2016.

Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
123 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.