RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Angela Davis : persévérer grâce à l’utopie

En visite au Pays Basque Sud du 4 au 8 février, Angela Davis n'aura pas pu rendre visite à Arnaldo Otegi. A 72 ans, l'icône n'est pas prête à abdiquer.

La militante révolutionnaire et féministe afro-américaine Angela Davis était l’invitée d’honneur du colloque organisé par le quotidien Gara, où elle a passé en revue ses différents combats. L’icône militante ne baisse pas les bras, et si elle note certaines avancées dans le combat féministe, le refus de sa visite à Arnaldo Otegi illustre la nécessité de poursuivre la lutte pour la libération des prisonniers politiques.

Dimanche 7 février, Angela Davis s’est vue refuser le droit de rendre visite au secrétaire de Sortu. Devant la prison de Logroño, elle a informé qu’elle se ferait le relais de ce déplorable déni auprès de l’ensemble des signataires de la déclaration Free Otegi, Free Them All. Elle a rappelé avoir elle-même reçu le soutien des détenus basques lors de son incarcération dans les années 70.

Elle était entourée du musicien Fermin Muguruza, qui a annoncé son souhait d’assister à la libération du secrétaire de Sortu, le 1er mars prochain, et d’Amaia Izko, porte-parole du parti. Pour cette dernière, cette visite ratée illustre les obstacles érigés par l’Etat espagnol pour brider la "normalisation politique" du Pays Basque.

Quelques heures plus tard, Angela Davis prenait place au musée Guggenheim pour le colloque organisé par Gara. Après des décennies de combat, l’intellectuelle militante persévère : "Je ne sais pas abdiquer, l’espoir m’anime toujours". L’occasion d’égrener ses combats, dont la lutte pour l’abolition des prisons, inextricablement liée à une certaine utopie. Car, "si nous n’y croyons plus, nous continuerons à vivre dans un monde que le capitalisme détruira."

Pour l’ancienne membre des Black Panthers, aucun réel changement ne serait intervenu dans la sphère économique depuis la rédaction du programme du mouvement révolutionnaire afro-américain, lui conférant ainsi toute son actualité. Mais les consciences se seraient tout de même acérées, la pensée, complexifiée. "Les nouvelles générations ont intériorisé ce que nous essayions d’expliquer" a-t-elle affirmé, en écho aux combats féministes.

Pour la création d’un nouvel internationalisme

Le combat est néanmoins loin d’être gagné : "il en coûte toujours autant au privilégié d’abandonner ses privilèges" a-t-elle ajouté. "Nous possédons aujourd’hui les instruments de communication nécessaires à la création d’un nouvel internationalisme, plus fort que celui d’il y a quarante ans. Mais l’influence du néolibéralisme semble freiner les volontés".

De la crise migratoire à la libération des prisonniers politiques, le néo-internationalisme devient indispensable. A 72 ans, Angelas Davis ne renonce pas et laisse entrevoir la possibilité d’un nouveau monde.

»» http://mediabask.naiz.eus/eu/info_mbsk/20160208/angela-davis-persevere...
URL de cet article 29925
  

Georges Séguy. Résister, de Mauthausen à Mai 68.
Bernard GENSANE
Il n’a jamais été le chouchou des médias. Trop syndicaliste, trop communiste, trop intransigeant à leur goût. Et puis, on ne connaissait même pas l’adresse de son coiffeur ! Seulement, à sept ans, il participe à sa première grève pour obtenir la libération de son professeur qui a pris part aux manifestations antifascistes de Février 34. Huit ans plus tard, à l’âge de quinze ans, il rejoint les rangs de la Résistance comme agent de liaison. Lui et les siens organisent de nombreuses évasions de militants (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

C’est seulement quand le nombre de cadavres de l’oppresseur est suffisamment grand qu’il commence à écouter.

Amilcar Cabral

La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.