RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Barbarisme versus barbarie

« [Le terme [1] de "génocide’] est devenu difficile à manier, les historiens lui préfèrent les mots "massacre de masse", "anéantissement", "extermination"… La notion de génocide a été adoptée au moment des procès de Nuremberg. Elle a alors été définie par la "volonté expresse d’extermination d’un groupe social ou racial". (…) Robert Badinter [2] a plusieurs fois déclaré que, si les lois mémorielles depuis la loi Gayssot étaient passées devant le Conseil constitutionnel, elles auraient toutes été retoquées. (…) Les historiens ne peuvent qu’être réticents aussi sur la notion de crime contre l’humanité associée au génocide. (…) Si on se met à s’ériger en conscience universelle, alors condamnons les Américains pour les Indiens, les Chinois pour les Tibétains… L’histoire tout entière est un crime contre l’humanité ! »

Pierre Nora [3] 23 décembre 2011.

Il semblerait bien que dans un bel ensemble, le président français et la représentation parlementaire française dans tout son spectre, aient entrepris de convaincre les derniers sceptiques que "les Français sont [bien] des veaux", pour paraphraser le Général, à en croire son fils Philippe ainsi que la Fondation Charles de Gaulle, en légiférant une nouvelle fois sur l’histoire, une prérogative que l’on croyait réservée aux pouvoirs totalitaires.

Il ne leur sera donc rien épargné à ces infortunés Français, après que par exemple ce même bel aréopage (de leurs élus…) leur ait expliqué qu’ils n’avaient pas bien voté en mai 2005 s’agissant du traité constitutionnel européen (TCE) et l’ait malgré tout adopté contre leur gré fin 2007, sous la forme à peine déguisée du traité dit de Lisbonne, avec donc la bénédiction de ce parlement français, voila que, comme le remarque Ahmet Davutoglu, [4] de même que "les autocrates du Moyen-Orient dictent à leur peuple ce qu’ils doivent penser et dire, c’est ce qui se passe en France en ce moment."

Gracchus Babeuf.

[1] Les puristes diront néologisme.

[2] Robert Badinter a été président du Conseil constitutionnel de 1986 à 1995.

[3] Pierre Nora est un historien français, membre de l’Académie française, théoricien de "la mémoire collective".

[4] Ahmet Davutoglu est Ministre des Affaires étrangère de la Turquie.

URL de cet article 15456
  

Washington contre Cuba.
Salim LAMRANI
WASHINGTON CONTRE CUBA - L’affaire des Cinq. Un demi-siècle de terrorisme, dirigé par Salim Lamrani. Edition le temps des cerises Textes de : Howard Zinn, Noam Chomsky, William Blum, Michael Parenti, Piero Gleijeses, Ignacio Ramonet, Leonard Weinglass, Wayne S. Smith, Saul Landau, Michael Steven Smith, James Petras, Jitendra Sharma, Ricardo Alarcon, Gianni Mina, Nadine Gordimer. « Les Etats-Unis n’ont jamais annexé Cuba, mais ils en ont fait une colonie virtuelle jusqu’à ce que, en janvier (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Le comportement borné des hommes en face de la nature conditionne leur comportement borné entre eux.

Karl Marx

Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.