RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Catalogne : le référendum du 9 novembre sous tension

Pourquoi voter ?

La Catalogne a toujours possédé une culture et un langage différent ainsi qu’une forte volonté d’autogouvernement. Depuis la perte de son indépendance en 1714, la Catalogne a vécu au XIXème siècle une renaissance culturelle et politique, qui a abouti à la proclamation de la République Catalane en 1931. Des négociations ont eu lieu avec la toute nouvelle République Espagnole pour obtenir une plus grande autonomie. La victoire fasciste en 1939, menée par le général Franco, eut comme principale conséquence l’annulation de l’autonomie catalane, l’interdiction de la langue catalane, ce qui contraignit à l’exil plus de 500.000 catalans. Franco ordonna aussi l’exécution du président de la Catalogne de l’époque, Lluís Companys.

Après la mort de Franco, en 1977 le président catalan élu en exil, Josep Taradellas revint en Catalogne. La Constitution espagnole de 1978, puis le Statut d’Autonomie fixèrent alors les limites de l’autonomie catalane.

Malgré le développement économique et social de l’Espagne, qui n’a cessé de se moderniser au fil de ces dernières années, la politique traitant sur la diversité intérieure de l’État a été un véritable échec. Un nouveau Statut d’Autonomie pour la Catalogne, qui a été validé par référendum et par le Parlement espagnol, a été radicalement modifié par un tribunal en 2010. La proposition d’une majeure autonomie fiscale a elle aussi été rejetée. Finalement depuis ces dernières années, les attaques contre le système éducatif catalan et les droits linguistiques du pays n’ont cessé de croître tout comme d’autres mesures de recentralisation.

Un référendum pour l’autodétermination est donc nécessaire pour bâtir de nouvelles relations entre l’Espagne et la Catalogne. C’est le souhait de plus de 80% des catalans selon les enquêtes d’opinion et d’une grande majorité du Parlement catalan.

La chronologie ci-dessous explique comment le pays en est arrivé à ce point. Cela permet de comprendre l’évolution de ce mouvement, dans lequel la société civile catalane pousse les leaders politiques à l’organisation du référendum.........

.....97% des municipalités de la Catalogne (920 sur 947) approuvent des motions en faveur d’un vote sur l’indépendance le 9 novembre.

Les maires de ces municipalités se réunissent dans le bâtiment du gouvernement catalan à Barcelone pour montrer leur support et compromis avec la consultation du 9 novembre.

http://www.cataloniavotes.eu/pourquoi-un-referendum/

site multiligue (es,fr ;en)

sont abscents de cette chronologie les faits suivants :

.... Voici à présent des nouvelles très alarmantes concernant une intervention précise prévue en Catalogne en Octobre de cette année si celle-ci ne renonce pas à son referendum indépendantiste prévu début novembre. Ces information se trouve dans une lettre, qui est parvenue au media en ligne Nación digital écrite par le Colonel Martinez Inglés qui dénonce ce projet.

Il s’avance à affirmer sans aucune réserve que les plus haute sphères de l’armée, les chefs de la défense et des armées de terre, d’air et de mer ont planifié une intervention militaire en Catalogne pour le mois d’octobre, au plus tard le 20, si celle-ci persévérait dans sa rébellion, autrement dit maintenait le référendum d’indépendance prévu pour début novembre. Cette planification est faite en toute connaissance et avec l’approbation du chef du gouvernement Mario Rajoy et de son exécutif, l’opération prévue étant appelée « Operación Estala ».

Elle consiste en une intervention nocturne, rapide et ferme qui assurerait au corps d’élites de l’armée (parachutistes et légion) la prise des lieux politiques et médiatiques important non seulement à Barcelone, mais dans toutes les capitales de provinces de la région. A la suite de quoi la Generalitat de Catalogne serait déclarée en état de siège.

Extrait de la lettre de Martinez Inglés :

“Les plans, selon les données dont nous disposons proviennent de sources militaires de toute fiabilité, ils consisteraient à occuper, au plus tard le 20 octobre 2014, par surprise, de nuit et dans une opération menée par des Unités d’Elite de l’armée espagnole (Parachutistes et Légion) tous les centres de pouvoir politique et médiatique, tant à Barcelone que dans les autres capitales de province de la Communauté Catalane en même temps que l’état d’exception serait déclaré dans toute la Catalogne et l’actuel gouvernement autonome de la Generalitat de Catalogne serait déclaré hors la loi. A la suite de cette opération nocturne, le lendemain de l’opération (jour D+1 aux environs de 8 heures du matin) Rajoy donnerait au Congrès dans une session plénière des Cortes espagnols, les explications qui justifieraient l’état d’urgence et promettrait le retour rapide à la démocratie.

Cette « issue » implique la formation d’urgence d’un gouvernement autonome[i] de fait formé par des traîtres qui remettraient à l’Etat central les compétences en matière d’éducation et d’affaires intérieures, laissant l’autogouvernement catalan réduit à sa plus faible expression. Le coup de timon bénéficierait de l’appui de la Zarzuela (maison royale) et le l’oligarchie monarchique de Catalogne qui alloueraient immédiatement les soutiens économique et médiatique à la nouvelle situation pour éviter des protestations et sanctions internationales », conclut Martinez Inglés....

http://les-etats-d-anne.over-blog.com/article-espagne-intervention-mil...

A quand des chars dans Barcelone ?

Esther Vivas

http://esthervivas.com/francais/a-quand-des-chars-dans-barcelone/

http://www.legrandsoir.info/a-quand-des-chars-dans-barcelone.html

Les Catalans votent sur l’indépendance de leur région

Les Catalans votent depuis dimanche matin sur l’indépendance de leur région. La consultation sans valeur légale est organisée malgré son interdiction par Madrid. Environ 5,4 millions de résidents peuvent s’exprimer, mais les nombreux partisans du "non" boycottent le scrutin.

Les bureaux ont ouvert à 09h00 comme prévu à Barcelone. Certains sous les applaudissements de votants qui devront répondre à deux questions : "Voulez-vous que la Catalogne soit un Etat’" et si oui, "Voulez-vous qu’il soit indépendant’"

Selon les derniers sondages, la moitié des habitants de cette riche région côtière et de montagnes du nord-est de l’Espagne, souhaite l’indépendance. Cette journée du "9-N" (Neuf-Novembre) est le dernier épisode en date d’une longue série de querelles avec Madrid, qui refuse d’accorder davantage d’autonomie à une région disposant déjà de larges pouvoirs.

"Un pays meilleur"

Cette opposition farouche, la corruption touchant l’ensemble de la classe politique et la crise économique ont jeté de nombreux Catalans dans les bras des indépendantistes. Ceux-ci leur promettent "un pays meilleur", sans l’Espagne.

Le président de l’exécutif catalan a d’ailleurs pris le risque d’organiser cette consultation sans valeur légale - il n’y a ni listes électorales ni commission électorale - en dépit de son interdiction par le tribunal constitutionnel à la demande de Madrid.

(ats / 09.11.2014 10h24)

http://www.romandie.com/news/Les-Catalans-votent-sur-lindependance-de-...

Une depeche supprimée dans la nuit fait etat de l’arrivée de chars dans la banlieue de Barcelone ; confirmant les posts ci dessous :

8 Novembre 2014

Référendum pour l’indépendance de la Catalogne, Madrid envoie l’armée

La garde civile se positionne à la veille du référendum interdit

http://www.wikistrike.com/2014/11/referendum-pour-l-independance-de-la...

http://www.express.be/joker/fr/platdujour/aube-doree-vient-de-senregis...

URL de cet article 27360
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Même Thème
ESPAGNE : un livre en plein dans le mille
Vladimir MARCIAC
Jean Ortiz a publié 90 articles sur le site Le Grand Soir. Son style impeccable, son cœur à fleur de clavier, son intelligence servant sa remarquable connaissance des dossiers qu’il traite, son humour, sa fougue, sa fidélité aux siens, c’est-à-dire aux guérilleros espagnols que le monde a laissé se faire écraser par un dictateur fasciste, le font apprécier par nos lecteurs (nos compteurs de lecture le disent). Il a en poche une carte du PCF qui rend imparfaitement compte de ce qu’est pour lui le (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Ce que vous faites peut paraître insignifiant, mais il est très important que vous le fassiez.

Gandhi

Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.