Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes

11 

Charlie Hebdo et sa « canaille » grimacière sur la 5 contre Mediapart

Le Grand Soir a très peu de raisons de défendre Médiapart. Tout ce que LGS peut attendre de Plenel, un de ces quatre, c’est un missile inattendu et immérité.
Cependant, comment se taire quand, dans la polémique qui l’oppose à Médiapart, Charlie Hebdo se vautre dans le n’importe quoi, sans scrupule, pariant (à juste titre) que les mensonges proférés en direct ne seront pas contredits et que, s’ils sont découverts ensuite, ils ne seront pas relevés, surtout s’ils visent le camp qu’il faut viser ?

LGS

Fabrice Nicolino, de Charlie Hebdo débattait dimanche 12 novembre 2017 dans l’émission C politique sur la 5 avec Fabrice Arfi, responsable des enquêtes à Mediapart autour de la polémique déclenchée par la Une de Charlie Hebdo accusant Edwy Plenel de complaisance vis-à-vis de Tariq Ramadan.

Fabrice Nicolino a sans doute quelques talents, mais on ne les as pas vus lors de cette émission. Bouffi de contentement de soi, il multipliait ad nauseum des grimaces molles d’un visage de latex pour signifier sa désapprobation quand son contradicteur parlait. Moment hallucinant que celui où il a cru porter l’estocade contre Edwy Plenel qui avait tweeté cette phrase de Romain Rolland : « Ils peuvent me haïr, ils ne parviendront pas à m’apprendre la haine ».

Nicolino, triomphal, annonça qu’il allait dire des choses « très graves » : « Romain Rolland est un homme, est un homme, est un homme qui a soutenu efficacement et ouvertement pendant toutes les années 30 la dictature stalinienne de l’Union soviétique… »

En vérité, Romain Rolland, communiste, s’est éloigné de l’action politique au moment et en raison des procès de Moscou (deuxième moitié des années 30).

On le savait, il nous le confirme, Nicolino est un anticommuniste sans scrupule (dame ! Charlie Hebdo soutient toutes les guerres de l’OTAN et bave sur les pays d’Amérique latine qui tiennent tête aux USA). Là, on découvre en plus un abruti infatué.

En effet, réduire Romain Rolland, prix Nobel de littérature, pacifiste militant, ami de Hermann Hesse, Alphonse de Châteaubriant, Richard Strauss, André Suarès, Stefan Zweig, Alain, René Arcos, Jean Guéhenno, Sigmund Freud, etc. à son soutien au mouvement communiste international et à ce que fit Staline de la révolution d’octobre est d’une bêtise grasse.

Plenel se hasarderait-il à citer Picasso ? Ce stalinien !
Aragon ? Ce stalinien !
Sartre ? Ce maoïste !

La plupart des grands intellectuels qui ont marqué le siècle passé peuvent ainsi être cloués au pilori par des Nicolino : André Breton, Paul Éluard, Paul Nizan, Joliot Curie, ce cher Jack Ralite qui vient de mourir et des dizaines d’autres.

Mais la crapulerie, l’ignorance, la mauvaise foi de Nicolino explosent quand il s’en prend à un autre tweet d’Edwy Plenel invoquant l’Affiche Rouge. Nicolino : « Edwy Plenel ose se comparer à un héros du combat anti-nazi qui a été fusillé par les Allemands…  ».

En fait dans sa diatribe, Nicolino reprend sur le plateau de télé le texte d’un de ses billets : « Plenel aime à citer Romain Rolland, cette vieille canaille stalinienne, mais on ne pensait pas le voir s’emparer de l’Affiche rouge des FTP-MOI de 1944, jeunes résistants étrangers, juifs pour la plupart, exécutés par les nazis  ».
Car, pour Nicolino, l’Affiche Rouge, c’est plutôt Charlie Hebdo que Plenel.Il aurait suffi à Nicolino, inculte, d’aller faire un tour sur Wikipedia pour apprendre que le réseau Manouchian était constitué de 23 résistants communistes [comme Romain Rolland ! ] et dirigé par Missak Manouchian qui fut membre du Komintern. Il faisait partie des « Francs-tireurs et partisans - Main-d’œuvre immigrée ». FTP-MOI : unités de la Résistance communiste.

Allez, Nicolino, encore un petit effort : expliquez-nous pourquoi, après avoir craché qu’il est honteux de citer un grand écrivain communiste, Charlie Hebdo peut se réclamer des 23 « canailles » communistes qui ont soutenu « la dictature stalinienne de l’Union soviétique » avec le Parti communiste français.

Vladimr MARCIAC

URL de cet article 32557
   
AGENDA
mardi 21 novembre 2017
mercredi 22 novembre 2017
jeudi 23 novembre 2017
vendredi 24 novembre 2017
samedi 25 novembre 2017
jeudi 30 novembre 2017
vendredi 1er décembre 2017
vendredi 1er décembre 2017
samedi 2 décembre 2017
vendredi 15 décembre 2017
Même Auteur
ESPAGNE : un livre en plein dans le mille
Vladimir MARCIAC
Jean Ortiz a publié 90 articles sur le site Le Grand Soir. Son style impeccable, son cœur à fleur de clavier, son intelligence servant sa remarquable connaissance des dossiers qu’il traite, son humour, sa fougue, sa fidélité aux siens, c’est-à-dire aux guérilleros espagnols que le monde a laissé se faire écraser par un dictateur fasciste, le font apprécier par nos lecteurs (nos compteurs de lecture le disent). Il a en poche une carte du PCF qui rend imparfaitement compte de ce qu’est pour lui le (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Acheter un journaliste coute moins cher qu’une bonne call-girl, à peine deux cents dollars par mois"

un agent de la CIA en discussion avec Philip Graham, du Washington Post, au sujet de la possibilité et du prix à payer pour trouver des journalistes disposés à travailler pour la CIA. dans "Katherine The Great," par Deborah Davis (New York : Sheridan Square Press, 1991)


« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où il s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
40 
Cette épuisante sensation de courir dans l’eau (plaidoyer pour rompre définitivement avec le PS)
Vous avez déjà essayé de courir dans l’eau ? Epuisant n’est-ce pas ? Au bout de quelques pas, je me dis que j’irai plus vite en marchant. Alors je marche. Comme je n’ai jamais pris la peine de me chronométrer, je ne sais ce qu’il en est réellement, mais la sensation d’aller plus vite et plus loin est bien là. Et quoi de plus subjectif que le temps ? Préambule défoulant : Socialistes, j’ai un aveu à vous faire : je ne vous supporte plus. Ni vos tronches, ni vos discours, ni vos écrits, ni vos (...)
58 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.