RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
11 
Le Grand Soir et ses administrateurs traités de nazis par des suppôts français de la politique d’Israël

Conspiracy Watch et le chercheur complice

Le 26 septembre 2022, dans une émission de Conspiracy watch (observatoire du conspirationnisme) Tristan Mendès France et Rudy Reichstadt ont diffamé avec gourmandise Viktor Dedaj, Maxime Vivas et Le Grand Soir. Ils l’ont fait en présence de leur invité, Romain Badouard, maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’université Paris II Panthéon-Assas, chercheur au laboratoire CARISM de l’Institut français de presse. Il n’a pipé mot et il a découvert les noms, comme il découvrit les mots « Révolution colorée » (!).
LGS.

Après avoir essayé d’obtenir son adrelec auprès d’une revue dont il est membre du comité de rédaction, nous avons (via Jacques-Marie Bourget) été renseignés par un de ses éditeurs. Avec nos demandes, nous avons courtoisement informés nos interlocuteurs de l’objet de notre démarche : écrire à Romain Badouard la lettre informative ci-dessous dont il était le premier destinataire.

Les révélations que nous offrions à ce chercheur, puisqu’il enseigne les sciences de l’information et de la communication, ne pouvaient que lui être utiles. Nous espérions qu’il nous en saurait gré. Or, il s’ensuivit qu’après une patiente semaine d’attente d’une réaction, nous reçûmes un mail où, loin d’accorder le moindre crédit à nos renseignements, il manifesta son agacement en nous demandant de ne plus parler à sa revue et à son éditeur. Pour ce qui a été dit dans l’émission, il objecta en substance : « C’est pas moi, c’est les deux autres et je ne connais pas le sujet ».

Rien de plus. Hélas, qui ne dit mot consent et nos deux enfumeurs peuvent se prévaloir de sa présence dans une émission où nous avons été traînés dans la boue et qu’il a cautionnée par son mutisme, par ignorance (et donc de bonne foi sans doute), mais ensuite par son refus postérieur d’entendre la réponse de ceux qui ont été devant lui diffamés.

Ci-dessous, le courriel que Maxime Vivas lui a envoyé le 4 octobre 2022.
Le Grand Soir

« Monsieur Badouard,
Une « Alerte Google » m’a dirigé vers le débat auquel vous avez participé avec Tristan Mendès France et Rudy Reichstadt.

Le fait que vous [ne connaissiez pas les "révolutions de couleur" (à 4 mn 25) que Reichstadt vous a si mal expliquées, m’a donné à penser que vous n’étiez pas de leur confrérie.

A partir de 54 mn 25 je suis allègrement exécuté, puis Viktor Dedaj, puis Le Grand Soir, site que nous administrons.
On y apprend que (puisqu’on ne récite pas le bréviaire des EU) on est complotistes et on fait de la propagande d’Etat chinoise.

Réfléchir à ça.

TMF, chroniqueur que je paie avec mes impôts, m’avait déjà diffamé sur France Inter. Là, il affirme qu’on est « rouges-bruns » (=nazis), qu’on nie le 11 septembre (!), que je prétends que c’est le grand amour entre les « Ouïghours et la Chine », qu’il n’y a jamais eu de problème au Xinjiang, tandis que Rudy Reichstad soutient que j’ai dit la même chose sur le Tibet (« le Tibet, y a pas de problème, les gens sont heureux... »).

J’ai écrit des dizaines d’articles et 4 livres contre les fascistes (dont un sur L-F. Céline, réédition en cours).

J’ai écrit un livre sur le Tibet ("Dalaï lama pas si zen"), traduit en 6 langues, réédition en cours avec un addendum sur les scandales sexuels.

J’ai écrit un livre après 2 voyages au Xinjiang («  Ouïghours, pour en finir avec les fake news ») traduit en 13 langues.

Dans chacun de ces livres, j’ai au contraire listé les problèmes dans ces deux régions chinoises. Je n’en ai pas inventé, il est vrai.

Pour TMF et RR, ces 2 snipers (qui n’ont rien à cirer du Xinjiang et du Tibet), si l’on soutient les Palestiniens, on est antisémites, négationnistes, rouges-bruns ...

Je suis issu d’une famille espagnole ; ma mère a échappé par miracle à la soldatesque franquiste.

Mon nom, comme celui de Levy ou Cohen est un nom juif séfarade.

Jeune homme j’ai participé clandestinement en Grèce à l’organisation de filières de résistances contre la junte des colonels.

Quant au 11 septembre, j’ai passé ma journée à essayer de joindre un Français qui travaillait dans les tours jumelles. Je l’ai fait à la demande d’une amie, sa soeur, qui n’avait pas Internet. Et TMF dit que je nie l’attentat !

Je vous écris ça parce que vous êtes resté propre à leur contact et parce que vous êtes un chercheur, pas un coupe-jarrets.

Je ne réponds pas à ces lascars. Leur mauvaise fois et leur méchanceté sont immenses.

Dans un mail envoyé il y a quelques mois à mon fils aîné, TMF prétendait :  « Je ne veux aucun mal à votre père ». En effet !

Bien à vous.
Maxime Vivas »

La fin de non recevoir de Romain Badouard le pose ici dans le camp des deux menteurs et hors de celui des chercheurs en sciences de l’information et de la communication. Voici donc une autre information dont il fera profit :
Dans l’expression rouges-bruns, bruns fait référence aux Chemises brunes, nom (d’après le Larousse) donné aux membres du parti national-socialiste allemand, à cause de la couleur de l’uniforme adopté par le parti en 1925.

Hitler se montra dans cet uniforme. La dénomination de « Chemises brunes » a désigné précisément les SA (formations paramilitaires du parti nazi). Les SA se sont illustrés dans "La nuit de cristal" marquée par des déchaînements de violences antisémites qui embrasèrent la plupart des villes allemandes (9/10 novembre 1938).


Bernard Gensane n’ayant pas été nommé (leurs fichier de sycophantes a plus de 10 ans !), je n’ai pas cru bon de le mettre sous l’averse. Mais il a choisi d’être ouvertement solidaire.

Bernard Gensane

En défense de Maxime Vivas, calomnié par le site Conspiracy Watch

 Le site Conspiracy Watch vient d’attaquer, sur sa chaîne, de manière particulièrement abjecte, mon ami et compagnon de route Maxime Vivas.

Etant moi-même administrateur du Grand Soir (trois heures de travail par jour, de manière bénévole évidemment), j’ai écrit à Conspiracy Watch, n’admettant absolument pas d’être qualifié de “rouge-brun ”.
 
Á Conspiracy Watch,
 
Vous avez accueilli sur votre site des personnes qui ont mis en cause, de manière répugnante, mon ami et compagnon Maxime Vivas, en le mettant dans le même sac que Faurisson. Dans la foulée, vous avez attaqué le site du Grand Soir que vous avez qualifié de rouge-brun.

Contrairement à ce que vous avez affirmé, Le Grand Soir n’est pas administré par deux personnes, mais par trois. Je suis cette troisième personne depuis une bonne dizaine d’années. Si Le Grand Soir était « brun », les 98% de ses lecteurs de gauche et d’extrême gauche auraient fini par s’en apercevoir. Tout comme, d’ailleurs, Jean-Luc Mélenchon, qui a préfacé l’un des livres de Maxime Vivas.

Je connais Maxime Vivas, sa compagne et deux de ses fils depuis de longues années. Ce sont des gens profondément de gauche qui ont milité toute leur vie de manière totalement désintéressée.

Pour ce qui me concerne (appartenant à une famille de gauche sur cinq générations), j’ai en vu d’autres, à bientôt 75 ans. Toutefois, aussi intellectuellement crapuleux que vous, jamais. Je pense en particulier à Tristan Mendès France qui n’a pas hérité de la rigueur intellectuelle et de l’honnêteté politique de son grand-père qui fut, avec Camus, un exemple pour l’adolescent que j’étais dans les années soixante, même si je n’ai pas toujours partagé ses choix en matière d’économie et de politique étrangère. Et même si je n’ai pas oublié son refus des voix des députés communistes lors de son investiture, en 1954, comme Président du Conseil.

Comme tous les esprits simples et manichéens, et sans vraiment le connaître, vous avez convoqué Orwell. Cela m’a amusé, moi qui ai rédigé sur cet auteur une thèse de 1012 pages, une quarantaine d’articles universitaires et un livre. Laissez en paix ce géant, trop écrasant pour vous. Le citer ne lavera pas vos calomnies.

Je n’attends aucune réponse de votre part. Et s’il vous prenait la fantaisie de me répondre, je ne répondrais pas à la réponse.

Bernard Gensane

En supplément :

Courriel de mon fils Frédéric Vivas à Tristan Mendès France, Médiapart.
A noter que dans ce courrier, de mars 2021, mon fils signalait à TMF que son information selon laquelle je nie l’attentat contre les twin towers est fausse et il l’invitait à vérifier. Mais TMF la réitère en septembre 2022 !

Article paru dans Le Grand Soir ->https://www.legrandsoir.info/la-hargne-obsessionnelle-pro-israelienne-et-pro-etatsunienne-de-tristan-mendes-france.html] sur Tristan Mendès France :

A paraitre :

URL de cet article 38295
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Même Auteur
La Désobéissance éthique, par Élisabeth Weissman
Bernard GENSANE
Le livre d’Élisabeth Weissman fait partie de ces ouvrages dont on redoute de poursuivre la lecture : chaque page annonce une horreur, une bonne raison de désespérer, même si, de ci delà , l’auteur nous concède une ou deux flammèches d’espoir. Un livre de plus qui nous explique magistralement, avec rigueur et humanité, pourquoi et comment la classe dominante française met à mort l’État, les valeurs républicaines, la citoyenneté, la solidarité, la société au sens classique du terme. Préfacé par ce grand (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Un écrivain doit désormais être un homme d’action... Un homme qui a consacré un an de sa vie aux grèves dans la métallurgie, ou aux chômeurs, ou aux problèmes du racisme, ou qui n’a pas perdu son temps. Un homme qui sait où est sa place. Si vous survivez à une telle expérience, ce que vous raconterez ensuite sera la vérité, la nécessité et la réalité, et perdurera.

Martha Gellhorn, 1935

Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.