RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Déclaration du Comité central d’organisation du Parti communiste du Kenya sur les récents coups d’État et l’impact néfaste de l’impérialisme sur l’Afrique

Ce document du Parti communiste du Kenya a été largement partagé par de nombreux camarades italiens, mais aussi très critiqué et débattu. Fondamentalement, le débat parmi les communistes italiens sur les événements politiques qui ont eu lieu au Niger était divisé entre ceux qui dénonçaient le coup d'État et en même temps l'ingérence étrangère, et ceux qui (comme on le voit dans le communiqué des jeunes communistes de Rifondazione Comunista disponible ici) y voyaient un pas vers l'indépendance du pays par rapport aux puissances coloniales et impérialistes et donc un fait progressiste. Ces derniers ont largement partagé et soutenu les positions de ce communiqué.

Camarades et amis africains,

Le Comité central d’organisation du Parti communiste du Kenya publie cette déclaration critique en réponse aux récents coups d’État qui se déroulent en Afrique et à la menace insidieuse que les entreprises impérialistes font peser sur la souveraineté de nos nations.

Nous comprenons fermement la réalité historique selon laquelle la déstabilisation de l’Afrique s’est intensifiée à la suite de l’accession décevante à l’indépendance, où des États néocoloniaux ont émergé, avec des oppresseurs noirs agissant en tant que mandataires des anciens colonisateurs. L’Afrique de l’Ouest, en particulier, a fait les frais de cet héritage.

En tant que révolutionnaires, nous comprenons que tous les coups d’État ne sont pas égaux. Nous faisons la distinction entre les coups d’État progressistes, motivés par un véritable soutien populaire et visant à démanteler des régimes fantoches corrompus liés aux puissances occidentales, et les coups d’État réactionnaires, qui sont alimentés et soutenus par des ingérences étrangères au service d’intérêts particuliers.

C’est avec la plus grande frustration que nous assistons à la position hypocrite des puissances occidentales. Elles soutiennent sélectivement les coups d’État alignés sur leurs intérêts tout en condamnant ceux qui remettent en cause leur hégémonie. Nous dénonçons cette arrogance et appelons l’Occident à respecter la souveraineté des nations africaines, en nous permettant de régler nos problèmes internes en toute indépendance.

Les récents coups d’État ont révélé l’influence profonde de l’impérialisme américain, qui étend ses tentacules aux organisations régionales telles que la CEDEAO. Cette influence manipule les récits pour servir la domination occidentale plutôt que pour protéger véritablement la démocratie et la justice.

Nous sommes solidaires des pays qui connaissent des coups d’État progressistes, comme le Mali, le Burkina Faso et le Niger, où les peuples se soulèvent contre l’oppression, la corruption et l’exploitation économique. Nous saluons les efforts courageux déployés pour récupérer les richesses de nos nations au profit de tous les citoyens. Nous appelons les partis communistes et les forces progressistes des pays respectifs à saisir l’occasion et à former des alliances tactiques pour vaincre les marionnettes de l’Occident, les exproprier et entamer la tâche la plus difficile, à savoir la construction d’une économie favorable au peuple.

Dénonçons également les coups d’État réactionnaires orchestrés par les frontières occidentales dans des pays comme le Tchad, la Libye et les désormais tristement célèbres révolutions colorées. Ces coups d’État perpétuent l’instabilité, perturbent la paix et sapent les aspirations de nos peuples.

Nous condamnons avec véhémence la présence de bases militaires étrangères sur notre continent, car elles constituent une grave menace pour la souveraineté africaine et sapent notre autodétermination. Ces bases servent d’instruments de contrôle impérialiste, permettant aux puissances étrangères d’exercer leur influence, d’exploiter nos ressources et de s’ingérer dans nos affaires intérieures. Elles perpétuent un programme néocolonial, entravant nos progrès vers une véritable indépendance et perpétuant un cycle d’instabilité et de conflit.

L’établissement de ces bases militaires ne fait qu’aggraver les blessures historiques de la colonisation et renforce l’emprise oppressive des puissances étrangères sur notre continent. En tant que Comité central d’organisation du Parti communiste du Kenya, nous appelons au démantèlement immédiat de toutes les bases militaires étrangères en Afrique, en affirmant notre droit à tracer notre propre voie vers la paix, la justice et la souveraineté. Ensemble, levons-nous pour protéger la dignité et la liberté de nos nations contre l’empiètement de la présence militaire étrangère.

Cette réalité nous oblige à être vigilants. En période de bouleversements gouvernementaux, le pouvoir passe souvent aux mains des forces les mieux organisées. Nous devons reconnaître que les intérêts du peuple sont mieux servis lorsque les forces révolutionnaires, comme notre parti, intensifient leurs efforts d’organisation pour sauvegarder l’avenir de nos nations.

Nous appelons les forces révolutionnaires de toute l’Afrique à s’unir et à renforcer leurs rangs, en reconnaissant que les masses sont l’avant-garde du changement. L’absence de paix dans la région du Sahel est un rappel brutal des efforts impérialistes qui continuent à saper la paix et la justice sur notre continent bien-aimé.

En conclusion, le Comité central d’organisation du Parti communiste du Kenya réaffirme son engagement inébranlable en faveur des principes de paix, de justice et de souveraineté en Afrique. Intensifions nos efforts d’organisation, en nous opposant résolument à l’impérialisme et en forgeant un front uni pour parvenir à la libération et à la prospérité que nos peuples méritent.

Vive l’Afrique !
Vive l’Afrique libre et libérée !
Vive la lutte pour la justice et la libération !
Vive l’Afrique socialiste !

Source

2 août 2023

»» https://italienpcf.blogspot.com/2023/08/declaration-du-comite-central.html
URL de cet article 38863
  

Même Thème
Karl Marx, le retour - Pièce historique en un acte
Howard ZINN
Moins de cinq cents personnes contrôlent deux mille milliards de dollars en actifs commerciaux. Ces gens sont-ils plus nobles ? Travaillent-ils plus durement ? N’ai-je pas dit, voilà cent cinquante ans, que le capitalisme allait augmenter la richesse dans des proportions énormes mais que cette richesse serait concentrée dans des mains de moins en moins nombreuses ? « Gigantesque fusion de la Chemical Bank et de la Chase Manhattan Bank. Douze mille travailleurs vont perdre leur emploi… Actions en (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Lesley Stahl :"Nous avons entendu dire que 500.000 enfants sont morts (en Irak). Ca fait plus qu’à Hiroshima. Et, vous savez, est-ce que cela en valait le prix ?

Secrétaire d’Etat US Madeleine Allbright : "Je pense que c’est un choix difficile. Mais le prix - nous pensons que cela en valait le prix."

Entretien télévisé sur CBS 60 minutes, Mai 1996

Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.