Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


DEPUIS LA NUIT ET LE BROUILLARD - FEMMES DANS LES PRISONS FRANQUISTES - de Juana Doña

traduit par à ngeles Muñoz avec la collaboration de Sara Albert

Madrid, février 1939. La Guerre d’Espagne touche à sa fin. Leonor va connaître l’exode, la torture, la condamnation à mort, et les longues années de prison...

L’horreur quotidienne de l’univers carcéral franquiste tel que l’ont vécu des milliers de femmes et d’enfants est décrite ici par Juana Doña avec un réalisme sans concession et sans complaisance. Ce livre est son témoignage.

Écrit en 1967, publié seulement après la mort du dictateur, cet ouvrage, premier témoignage de femme sur les prisons franquistes, est devenu une référence indispensable pour pénétrer au coeur de la violence de la dictature de Franco.

L’auteure

Dernière femme condamnée à mort en Espagne, Juana Doña était, pour son ami
l’écrivain Manuel Vázquez Montalbán, la « seconde dame du communisme espagnol », après la Pasionaria.

Née en 1918, à Madrid, Juana Doña entre aux Jeunesses communistes à 15 ans. Elle prend part à la défense de Madrid pendant la guerre civile avec celui qui allait devenir son mari, Eugenio Mesón, fusillé suite à un conseil de guerre franquiste en 1942. Arrêtée et soupçonnée d’un attentat contre l’ambassade d’Argentine, elle est condamnée à mort, sans preuves, en 1947. Suite à l’intervention d’Eva Perón, de visite à Madrid, sa peine est commuée : elle est condamnée à trente ans de réclusion. Elle restera en prison pendant près de vingt ans.

Informations bibliographiques :

Titre : Depuis la nuit et le brouillard
Sous-titre : Femmes dans les prisons franquistes
Titre original : Desde la noche y la niebla. Mujeres en las cárceles franquistas
Auteur : Juana Doña
Traduction : à ngeles Muñoz, avec la collaboration de Sara Albert
Date de parution : 25 septembre 2009
Éditeur : Aden
Collection : Passe-Mémoire
Format : 18.5 x 13 cm
Nombre de pages : 352 pages
ISBN-13 / EAN : 9782930402956
Prix de vente public conseillé : 20 euros

Distribution Belgique-Luxembourg : SDL Caravelle
Distribution France : Les Belles Lettres

En librairies le 13 novembre 2009
Service de presse sur demande

La collection Passe-Mémoire :

Cette collection sera consacrée à la mémoire de ceux qui combattirent, pendant la Guerre d’Espagne, pour la sauvegarde et l’idéal de la République espagnole et à celle des victimes de la ,longue et sinistre dictature franquiste.

La Guerre d’Espagne est l’un des événements majeurs du XXe siècle. D’où l’importance de l’enjeu mémoriel : ne pas laisser l’histoire être celle des vainqueurs.

Que chaque livre soit une victoire contre l’oubli.

Cette collection est dirigée par à ngeles Muñoz.

Éditions Aden, 44 rue Antoine Bréart, 1060 Bruxelles | 0032 2 534 46 61 |

Contact presse : Julie Matagne editionsaden@skynet.be

URL de cet article 9442
   
Même Thème
La Guerre d’Espagne - Révolution et contre-révolution (1934-1939)
Burnett Bolloten
« La révolution espagnole fut la plus singulière des révolutions collectivistes du XXe siècle. C’est la seule révolution radicale et violente qui se soit produite dans un pays d’Europe de l’Ouest et la seule qui ait été, malgré l’hégémonie communiste croissante, véritablement pluraliste, animée par une multitude de forces, souvent concurrentes et hostiles. Incapable de s’opposer ouvertement à la révolution, la bourgeoisie s’adapta au nouveau régime dans l’espoir que le cours des événements changerait. (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Il semblerait que la nature de l’ultime révolution à laquelle nous avons à faire face est précisément celle-ci : nous sommes en train de développer toute une série de techniques qui permettront aux oligarchies aux commandes - qui ont toujours existé et qui probablement existeront toujours - d’amener les gens à aimer leur servitude.

Aldous Huxley


Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
40 
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.