Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Pour en finir avec le sentiment d’impuissance

Désobéir : le petit manuel, de Xavier Renou

"Celui qui n’essaie pas, et celui-là seul, a déjà perdu."

On a tous déjà manifesté des dizaines de fois.

On a tous signé des centaines de pétitions. Mais combien sommes-nous à nous être demandés, lucidement, sans faux-semblant, ce qu’il en était de l’efficacité, et donc, de la pertinence, de nos moyens d’actions traditionnels ? Combien sommes-nous à nous réfugier dans une espèce de pensée magique chaque fois que nous sommes en colère, en nous habituant à considérer nos modes de protestation non plus comme des outils au service de fins précises, mais comme des gestes magiques, comme des prières aux puissants dont la valeur ne serait plus que symbolique ?

Pourtant, beaucoup d’entre nous ne supportent plus d’assister passivement à la destruction du monde par les marchands et leurs mercenaires, de voir partout triompher la logique du profit : celle qui autorise le pillage des ressources non renouvelables de la planète, par la guerre et le productivisme ; celle qui rend possible l’exploitation brutale de l’homme par l’homme, le maintien des dominations ancestrales, la pollution de l’air et des mers, la disparition programmée des espèces animales sur-pêchées, sur-chassées, les attaques contre la biodiversité, la multiplication des prisons et des dispositifs de surveillance liberticides, le règne hideux de l’injustice et du mépris, la privatisation du bien commun, éducation, santé, logement, terres, eau… Parce que nous ne voulons pas être les complices de ce qui nous fait souffrir.

Ceux qui ont vraiment voulu changer le monde ont toujours eu raison contre leurs adversaires, et ont toujours fini par vaincre les obstacles. Le monde n’a jamais changé autrement qu’en luttant contre ceux qui n’ont pas intérêt au changement.

Ce livre propose de retrouver la mémoire des luttes et des victoires passées, systématiquement occultées des manuels d’Histoire.

Ce livre rappelle qu’il a souvent suffi de quelques personnes pour faire changer les choses. Ce livre rappelle que ces combats ont été menés par des moyens non-violents ; sans avoir la prétention de donner un kit « clé en main » de l’action directe non-violente et de sa forme « illégale », mais tellement légitime, qu’est la désobéissance civile, il dessine un chemin clair vers une véritable pensée stratégique, à une époque où nous nous sentons souvent perdus et désarmés. Plus qu’une recette, il propose un ensemble de questionnements, et des techniques, destinées à accroître l’autonomie et la puissance des militants face à leurs adversaires.

Désobéir : le petit manuel à paraître le 8 mars 2012

http://www.lepassagerclandestin.fr

Prix : 9 € TTC
Format : 11,5 x 17,5 cm
Nb de pages : 176
ISBN : 978-2-916952-69-7
Diffusion Pollen

URL de cet article 15593
   
Communication aux lecteurs
N’extradez pas Julian Assange ! #FreeAssange #Unity4J
Via Wikileaks, Julian Assange a rendu un fier service au monde entier, en rendant compte des crimes de guerre américains, de l’espionnage de leurs alliés, et d’autres secrets peu reluisants des organisations, entreprises et régimes les plus puissants de la planète. Cela n’a pas fait de lui l’ami de l’État profond américain. Tant Obama que Clinton ou Trump ont déclaré que son arrestation devrait être une priorité. Récemment, nous avons reçu la confirmation [1] qu’il a été inculpé en secret de manière à le faire extrader vers les USA aussitôt qu’il aura pu être arrêté.

suite : https://internal.diem25.org/fr/petitions/1


Vous avez une minute ?

Les Mondes d’Après (nouvelles d’anticipation écologique)
DIVERS
PAUL ARIES, AURÉLIEN BERNIER, FRÉDÉRIC DENHEZ, MICHEL GICQUEL, JÉRôME LEROY, CORINNE MOREL-DARLEUX, JACQUES TESTART, FRED VARGAS, MAXIME VIVAS Comment ça, y a pu d’pétrole ! ? Faut-il remplacer la Société du Travail Obligatoire par la Société du Partage Obligatoire ? Vous rêvez d’enfouir Daniel Cohn-Bendit dans un tas de compost ? Peut-on faire chanter « l’Internationale » à Dominique Strauss-Kahn ? Le purin d’ortie est-il vraiment inoffensif ? 155 pages 12 (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

L’art de la politique est de faire en sorte que les gens se désintéressent de ce qui les concerne.

Daniel Mermet


Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
40 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
21 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
51 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.