RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

EDF : La base s’impatiente ! ! ! !

infos.luttes, 23 juin 2004.

Voici un message qui nous vient de PENLY (Seine-Maritime) et qui est une bonne appréciation de la situation actuelle et du danger que représente la non-réaction des fédérations syndicales face à l’ampleur encore dispersée de ce mouvement, qui a besoin d’une connexion au niveau national.

- Voici les propos tenus lors de nos AG par un cadre militant à la CGT, et ce discours plait !!!

URGENCE EDF : LA COUPURE !

80 000 à Paris ça ne sert à rien maintenant.

700 000 à Paris pour les retraites ça n’a servi à rien.

Notre consultation interne pour notre système de retraite, encore rien.

Maintenant le temps de la négociation et des palabres est révolu, place à l’action urgente car il y a péril dans la demeure.

On est en guerre, mais pour cela il nous faut un général avec des couilles là où il faut, le gouvernement lui en a un qui s’appelle SARKOZI, mais nous en face qui a-t-on ?????? et qu’est ce que l’on attend ?????????

Ce n’est plus à la base d’assumer, de décider des petites actionnettes, du Robin des Bois 2.

Le mouvement et les ordres clairs, précis, organisés devraient arriver de la tête de la fédération, voir même de la confédération.

Assez de clandestinité, les militants doivent devenir des exécutants pour un ou des objectifs définis publiquement par le sommet de notre organisation. Il faut annoncer la couleur au plus haut niveau pour couvrir les pauvres soldats de la base qui sont près à agir sur l’outil de production.

Plus le temps passe et plus on s’enlise, les troupes se découragent et on gaspille notre énergie de façon peu cohérente.

Vous vous devez d’organiser la grande coupure générale que tous les militants dans l’action de résistance réclament au plus vite, très vite, avant que cela soit trop tard. Un coup de semonce de 4 heures pour que l’on sache clairement qui détient la force. Choisir une matinée à une date précise ou toute la nation sera prévenue pour éviter les ennuis, mais surtout pas de quartier, par exemple le 24 ou 29/06, mais vite, très vite car le temps passé ne se rattrape jamais.

Le gouvernement va nous rouler, nous ne devons faire aucune concession car nous avons le disjoncteur, et il va falloir l’utiliser en expliquant pourquoi.

La CGT n’a pas le droit de se louper, sinon ça sera Waterloo pour le monde ouvrier, pour le social, pour le droit à la différence en Europe. Il en va de la crédibilité de notre confédération, de son utilité, de son rayonnement, de son devenir.

Et attention, si par mégarde nos dirigeants syndicaux n’écoutaient pas la base, en jouant la montre et perdant un temps précieux qui permettrait de cacher un pacte facilitant un passage à l’assemblée sans trop de résistance pour sauver la face.

Je pense que personne ne sera dupe, vous serez totalement responsable d’une désyndicalisation massive et d’une perte de nombreux militants actifs, voir bien plus importante que ce qu’a connu la CFDT après l’affaire des retraites.

Dernier avis avant coupure.

Syndicalement, Un cadre dans l’action avec des collègues qui approuvent !

Si vous êtes d’accord, diffuser ce message le plus largement possible.

* * *

appel_greve_edfgdf-subscribe@yahoogroupes.fr.


NOUS, NOUS VOULONS GAGNER

FaitPasser, mardi 22 juin 2004 par Root

- N’allons pas dans le mur

La stratégie d’une journée de grève par semaine nous a fait perdre la bataille des retraites l’année dernière, allons nous faire la même erreur ?

- A nous de ne pas perdre celle du service public de l’énergie.

Si nous perdons, ce ne sera ni la faute de Sarkozy, de Raffarin ou de Chirac qui font très bien leur boulot en appliquant une politique de droite.

Ca viendra d’un manque de cohésion de nos fédérations.
Ce sera la faute de nos secrétaires syndicaux qui ne font pas entendre les voix des militants à leur fédération respective.
Ce sera la faute des militants qui ne se font pas assez entendre.
Ce sera la faute d’agents ou de militants qui pensent que tout est déjà perdu.

Sauvons le service public ainsi que notre statut, les querelles de clocher pourront toujours reprendre après, quand nous aurons gagné.

Raffarin and Co ont déjà reculé sur les chômeurs, les intermittents ...

Nos fédérations n’ont pas l’air de vouloir appeler à la grève général reconductible, mais la plus part des agents OUI, nous savons tous que nous n’aurons une chance de gagner que s’il y a confrontation majeure avec ce gouvernement.

Beaucoup d’agents veulent se lancer dans la grève générale reconductible ou y sont déjà  :

- amplifions la grève,

- allons dans les assemblées de personnel des autres services ou directions et faisons savoir que les grévistes ne sont pas seuls et que le mouvement s’amplifie,

- faisons remonter par fax, émail, messagerie et téléphone aux autres agents que nous sommes en grève,

- faisons pression sur nos fédérations par l’intermédiaire de nos secrétaires syndicaux.

FAITE REMONTER LE NOM DE VOS UNITES, CENTRES ET DIRECTIONS
EN GREVE RECONDUCTIBLE

A infos.luttes@laposte.net. ou faitpasser@no-log.org.

BOUGEONS NOUS, PERSONNE NE LE FERA A NOTRE PLACE

SIGNE L’APPEL POUR LA GREVE TOTALE :http://appelgreve.edfgdf

* * *

FaitPasser http://hyp.lescourses.info


Point sur la situation au 23 Juin

Bonjour à toutes et à tous,

infos.luttes est une initiative de syndicalistes de tous bords. Cette synthèse est réalisée de façon collégiale par un ensemble d’agents syndiqués ou non

- Le mouvement de grève reconductible s’étend

L’action se durcit, notamment à Chinon. De nouvelles unités entrent en grève (ex : DEGS Coustou).

Centrales de production :

- CNPE Chinon : Grève reconductible par roulement entre protection du site et autres agents. Soutenue par l’intersyndicale (CGT, CFDT, FO). AG
tous les jours à 13h30. Blocage du site le 22 (aucun accès véhicule et quelques accès badge sur une seule entrée. Assignation d’agents en justice vendredi en raison du blocage du site : direction déboutée. Actions. Baisse
de charge de 1 000 MW le 21.
Le 24, appel à 4 h de grève et blocage du site de 5h à 8h. 23/6

- CNPE Blayais : AG 180 personnes sur 800. Grève reconductible d’une
heure de 10h à 11h votée en AG tous les jours. Grève de 8h jeudi 24.
Soutenue par l’intersyndicale (CGT, FO, CFDT, CFTC). ( le 22 Piquet de
grève avec filtrage des entrées. Taux de grévistes : 55 à 60%). Ne faiblit
pas. Actions. Suite à problème technique arrêt de latranche 3, baisse de
charge de 900MW, le réseau est tendu sur le Sud Ouest. Le redémarrage de la
tranche est incertain, compte tenu du nombre de grévistes. 56 agents
occupent un poste. 23/6

- CNPE Bugey : grève 2H de grève tous les jours + actions (baisse de
charge ?). Soutenu par CGT, UFICT, CFDT, FO et CFTC. Reconduit le 22/06 en
AG (200 personnes. Nouvelle AG tous les matins. 23/6

- CNPE Golfech : grève reconduite jusqu’à Mardi 22, 13h30. Soutenue par
la CGT, FO, CFTC. Pression de la part des directions : une plainte va être
déposée pour "harcèlement moral". 23/6

- CNPE Belleville : grève reconductible depuis le 15. Le 23 au matin,
la centrale était en partie dans le noir suite à la coupure des réseaux
d’alim auxiliaires revendiquée par les camarades du transport. Blocage du
site le 23. AG prévue le 23. Soutenue par l’intersyndicale CGT, CFDT, SUD.
Actions ces derniers jours. Baisse de charge de 1000MW sur la tranche 2
(impossible sur la tranche 1). Le 23 : piquet de grève baisse maxi ( 1000
MW), puis grève de 10h à 12h. Reconduction du mouvement pour le 24 avec
possible augmentation en fonction des évènements. 23/6

- CNPE Gravelines : blocage du site, baisse de charge à la prise de
quart du matin . Le 22, 5 tranches sur 6 arrêté pour cause de grève, la 6
ème était en rechargement. 23/06

- CNPE Saint Laurent des Eaux : Grève reconduite le 21 à 13h30 pour 24h
reconductible. Blocage des prestataires, des agents non grévistes de 8h à 
9h. Baisse de charge. Taux de grévistes, selon la direction, de 48 à 55%
(sachant que les agents ne sont pas pointés). Soutenu par CGT et FO, les
autres actions, par l’intersyndicale. 22/6

- CNPE Cattenom : Le préavis de grève court. grève reconductible à 
partir du 24. Blocage du site prévu. Actions (opérations escargot, coupures
 : sous préfecture, centre EDF ?) 23/6

- CNPE Dampierre : Grève reconduite jusqu’à jeudi. Soutenue par
l’intersyndicale (CGT, CFDT, FO). Taux de grévistes : 84% (100% à la
protection du site)(info du 22). Baisse de charge prévue(info du 22)..
Actions. Jeudi grève 24h (8h par agent). Piquet de grève et filtrage des
entrées. 23/6

- CNPE Civaux : appel à la grève par l’intersyndicale UNSA, CGT, CFDT
vendredi 18 21 jusqu’à lundi 21 21h reconduite mardi. Blocage du site.
Arrêt de tranche. Mouvement suivi par le service d’exploitation à compter
du dimanche soir pour bloquer les activité d’arrêt de la tranche 1. 21/6

- CNPE St Alban : grève le 21. Actions (dont à Grenoble). Perturbation
à l’entrée du site. 22/6

- CNPE Tricastin :Lundi 21 juin, plus de 3000 manifestants à Grenoble.
Mardi 22 juin, blocage des trois accès au site sauf Astreinte. Jeudi 24
juin, appel à la grève de 05h00 à 13h30 et a minima ralentissement de
l’entrée du site. 23/06

- CNPE Fessenheim : Appel à la grève le 23 après-midi. Blocage du site.
Appel à la grève jeudi. Soutenu par l’intersyndicale (CGT, FO, CFDT) Baisse
de charge. 23/6

- CNPE Cruas-Meysse : grève reconductible votée en AG tous les jours,
soutenue par l’intersyndicale. AG le 24/06. Filtrage du site reconduit.
Assignation en référé de 3 délégués syndicaux (CGT FO CFDT) et 8 camarades
pris au hasard et dénoncés par leur chef de service. Résultat :
interdiction de bloquer le site pour les 11 agents. 23/06

- CNPE Flamanville : grève reconductible, soutenue par l’intersyndicale
(principalement CGT, CFDT). Blocage du site 1 fois par semaine.
Ralentissement des entrées. Jeudi grève : le site sera bloqué de 4h30 à 
17h. Seules les astreintes rentreront. Baisse de chrage prévue.23/06

- CNPE Penly : Grève reconduite. Délégation DEGS, RTE, CNPE à St
Etienne du Rouvray : répression CRS. 22/06

- La Division Technique Générale (auscultation genie civil) branche de
Lyon à voté le 22 à l’unanimité des techniciens le grève des prestations
sur les sites nucléaires.

La DTG à Grenoble seraient sur la même ligne ainsi que les échelon de
Toulouse et Brive

- Centrale de Porcheville : blocage du site, du dépotage (appro. En
fuel). 56% de grévistes le 22 après-midi. 23/6

- Centrale thermique de Cordemais : arrêt de production depuis le 15
avec piquet de grève. 21 : décision de couper la Tr2, intervention
transport (- 500 MW de 11H à 12H). 21/06

- Centrale de Nogent sur Seine : Grève totale du 14/6 21h au 21/6
13h.Grève reconductible jusqu’au 29. Modalités de grève depuis Lundi 21 :
Quart du matin pour services continus,1h de 15h à 16h pour services
discontinus. AG tous les matins (150 personnes). Grève votée tous les
matins. Filtrage quotidien de l’accès au site. Grosses perturbations dans
arrêts de tranche. Une tranche non manoeuvrable. 23/06

- Centrale de Blénod : Grève reconduite jusqu’à Mardi soir 21H.
Filtrage du site. Soutenu par l’Intersyndicale (CGT, FO, CFDT), également
de nombreux agents non syndiqués. Arrêt Blénod 3, Blénod 4 Dimanche,
redémarré à 5H Lundi matin sur ordre. Baisse de charge de 120MW Lundi 21 à 
13H. 22/06

- GET (Groupe d’exploitation Thermique)Béarn : Grève reconductible.
occupation d’un poste avec coupure sur le réseau Haute Tension le 21/06. AG
prévue le 22/06 pour reconduire la grève, en partenariat avec DEGS Bearn
Bigorre et GET Bigorre. 22/06

- GET Bigorre : cf. ci-dessus. 22/06

- Centre Production Thermique d’Ambes (région Bordelaise) : grève est
reconductible votée en AG, soutenue par l’Inter-syndicale. Actions "Robin
des Bois" de suspension d’énergie chez les puissants et de reconnection des
plus démunis.

- Production hydraulique GEH Jura-Bourgogne : blocage de l’accès à la
centrale de Vouglans (centrale d’intérêt général). Actions soutenues par
l’intersyndicale CGT, CFDT, FO. Grève pas continue mais s’amplifie à chaque
appel. 21/6

- Production hydraulique GEH Haute Provence : actions. 22/06

- Usine marée-motrice de la Rance : en mouvement (grève + baisse de
production) depuis le début de la semaine, avec soutien CGT, FO, CFDT. Lundi : AG à 10h pour décider de la suite. 18/6

Barrage sur la Dordogne : poste d’alimentation (Electrabel) du barrage coupé => baisse de 200 à 250 MW 23/6

Centres Support

- Centres R&D : Grève reconduite à Clamart et à Chatou. Soutenue par
l’intersyndicale SUD, CGT, FO, CFDT et CFTC pour Clamart. Actions (Clamart
 : délégations auprès des Fédés pour leur demander un appel à la grève
nationale reconductible, délégation à Wagram pour soutenir les collègues
sanctionnés ; Chatou : "visite" de l’Université du Management) ; 22/6

- Direction Informatique et Télécom Issy Les Moulineaux : Grève
reconduite 2 h par jour. Soutenue par l’intersyndicale (CGT, CFDT, FO).
22/6

- USI Ouest (Informatique) : la direction fait état de nombreuses
perturbations du réseau informatique. 21/6

- USI Loire Atlantique. Grève reconductible depuis mardi 15 juin.
Nombreuses actions. Grève soutenue par CGT, FO, CFDT et CFTC. 21/6

Transport

- RTE Bordeaux : grève reconductible. Pas de précision. 21/6

- RTE Vendée : grève reconductible + actions multiples depuis le 15.
20/6.

- RTE Rouen : grève reconductible + actions

- RTE If (Calvados) : en grève reconductible depuis une semaine. 21/6

- RTE Ile de France : occupation du poste Ampère St Denis depuis
presque 1 semaine, et de 4 à 5 nouveaux postes.

- RTE service achat Marseille : AG tous les matins depuis le 15 +
actions d’occupation le soir des postes en intersyndicale => perturbe le
système qui n’a plus la main sur les disponibilités d’énergie et la coupure
de gros industriels. 1 heure de grève du 16 au 21. Taux de grévistes
variable (10 à 75%). Action de prise de poste prévue. 21/6

- RTE sud-est/Marseille : AG tous les jours. Blocage de PCG ou de
poste. Nombreuses déconnexions intempestives de voies de transmission de
postes vers le système. Ralentissement de tous les chantiers et activités
intersyndicales CGT/CFDT/FO. Taux de grévistes (20-25%). 21/6

- RTE Loire Atlantique. Grève reconductible depuis mardi 15 juin.
Nombreuses actions. Grève soutenue par CGT, FO, CFDT et CFTC. 21/6

- antenne RTE Grand Ouest : Grève reconductible : des AG se tiennent
tous les jours, suivies de quelques heures de grève voir la journée,
soutenues par l’Intersyndicale CFDT, CFTC, CGT, FO. 21/6

Directions EDF GDF Service (Distribution)

- DEGS Côte d’or : Les OS impliquées sont la CGT, CFDT, FO. Grève
erratique. Taux de grévistes : 30%. Piquet de grève une partie de la
matinée. Appel de FO à la grève reconductible à partir du 24. 22/6

- DEGS Charente-Maritime : Grève reconductible : des AG se tiennent
tous les jours, suivies de quelques heures de grève voir la journée,
soutenues par l’Intersyndicale CFDT, CFTC, CGT, FO. 21/6

- DEGS Vendée : grève reconductible + actions

- DEGS Agen : grève reconductible + actions

- DEGS Calvados : Appel à la grève de 11h à 13h par CGT et FO le 21.
21/6

- DEGS Loire Atlantique. Grève reconductible depuis mardi 15 juin.
Nombreuses actions. Grève soutenue par CGT, FO, CFDT et CFTC. 21/6

- DEGS Villejuif : grève reconductible avec AG tous les matins. Centre
de villejuif coupé par les agents en grève le 22 juin matin.22/6

- DEGS Coustou (Paris 18è, gros pôle technique : fiabilité, traitement
des affaires, maintenance des postes sources, devis) : entré en grève
reconductible d’1H de 11H à 12H tous les jours, avec AG, depuis le 21 Juin.
Soutenu par CGT (très majoritaire)+ ?

- DEGS Lyon : actions, blocages des sites, AG prévues demain. A
actualiser.

- DEGS Caen : 1 heure de grève mardi 22, avec distribution de tracts
aux clients. Soutenu par CGT très majoritaire(suivi par FO et CFDT très peu
implantés). 22/06

- DEGS Bearn Bigorre : Grève reconductible. AG prévue le 22/06 pour
reconduire la grève. 22/06

- DEGS Bayeux (Centre clientèle Calvados) : Grève reconductible 2h /
jour. 22/06

Transport Gaz

- Terminal méthanier de Montoir : blocage du terminal suspendu le 18
pour raison de sécurité, repris le 21. Grève appelée par CGT, SUD, FO.
Actions. 22/6

- Groupe Gazier nord : Soutien au stockage sous-terrain de Gournay en
effectuant une présence sur différents sites. Les agents sont prêts à 
dormir sur place. 21/6

- Groupe gazier Normandie (Hérouville St Clair) : en grève depuis le 21
t au moins jusqu’au 22, le matin. Menace de coupures des grands clients
Gaz. Soutenu par CGT au moins (très majoritaire). 22/06

- Par ailleurs, beaucoup de stations de stockage sont en grève

...etc... plus une multitude d’actions dans de nombreuses unités.

* * *

- Pour recevoir la synthèse quotidienne ABONNEZ-VOUS à la LISTE D’INFORMATIONS en envoyant un
mail à  :

appel_greve_edfgdf-subscribe@yahoogroupes.fr.

URL de cet article 1656
  

Même Thème
Michel Boujut : Le jour où Gary Cooper est mort.
Bernard GENSANE
Le jour de la mort de Gary Cooper, Michel Boujut est entré en insoumission comme il est entré dans les films, en devenant un cinéphile authentique, juste avant que naisse sa vocation de critique de cinéma. Chez qui d’autre que lui ces deux états ont-ils pu à ce point s’interpénétrer, se modeler de concert ? Cinéma et dissidence furent, dès lors, à jamais inséparables pour lui. Il s’abreuva d’images « libératrices », alors qu’on sait bien qu’aujourd’hui les images auraient plutôt tendance à nous « cerner ». (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La pire chose qui soit jamais arrivée au peuple juif, après l’Holocauste, c’est la création de l’état d’Israël.

William Blum - juin 2010

"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.