RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Entre frères

On ne s’étonne plus de la connivence des islamistes avec le régime sioniste.

Après Ghannouchi, qui avait déclaré que le conflit israélo-palestinien était une affaire israélo-palestinienne et non une affaire israélo-arabe, après le cadeau empoisonné offert par le Qatar aux responsables du Hamas, voilà que les « frères » de Morsi, qui ne juraient par le passé que par leur soutien aux Palestiniens, viennent à leur tour d’empoisonner leurs « frères » de Ghaza.

Après leurs poussées propagandistes et leurs transes vis-à -vis des accords de Camp David, les voilà qui se rétractent et font la « paix » avec Israël. Pire encore, leur armée a commencé mercredi dernier l’opération visant à inonder des tunnels conduisant à Ghaza, et ce, pour soi-disant arrêter la contrebande d’armes et d’explosifs, a communiqué à l’agence EFE une source dans les services secrets. Ces tunnels servent à acheminer clandestinement à Ghaza des denrées alimentaires, des vêtements, de l’électroménager et même des voitures alors que l’armée égyptienne mène cette opération de façon unilatérale, sans coordination avec la partie palestinienne. Et pourtant, à notre connaissance, même Moubarak n’avait jamais osé agir ainsi. Toutefois, n’oublions pas que les Egyptiens sont sous l’épée de Damoclès américaine. S’ils ne se plient pas à leurs injonctions vis-à -vis d’Israël, ils risquent de perdre l’aide financière qui leur est octroyée par l’Oncle Sam. Donc, disons-le explicitement, l’esprit nationaliste arabe est mort avec Nasser, et ceux qui se disent actuellement pro-palestiniens dans ces pays arabes sujets à déstabilisation ont vendu leur âme à Israël via le Qatar. Dans ce cas, une question nous interpelle : « Où est passée la dignité arabe ? » Si l’on doit monnayer ses principes pour une bouchée de pain, mieux vaut s’auto-immoler, non ?

Et pourtant, là où le grain de sable dérange le fonctionnement de cette machine arabe, c’est que ces islamistes, qui se targuent de mener un « djihad » pour la création d’un califat, ne s’en prennent qu’à leurs frères et ont oublié la cause palestinienne. Au moment où les sionistes phagocytent les terres palestiniennes, profanent quotidiennement l’esplanade des Mosquées à Al Qods, l’un des lieux sacrés de l’islam, ces prétendus guerriers s’en foutent éperdument et ne font qu’appliquer l’agenda qui leur est dicté par leurs pourvoyeurs de fond, le Qatar et l’Arabie saoudite, sous le contrôle des Israélo-sionistes. Dans ce genre de situation, les djihadistes de Sa Majesté en Libye, en Syrie, au Mali et en Tunisie devraient quand même avoir un sursaut d’orgueil vis-à -vis de la question palestinienne. Non ?

Entre frères…

La Nouvelle République du 16 février 2013

URL de cet article 19401
   

Les Etats-Unis de mal empire : Ces leçons de résistance qui nous viennent du Sud
Danielle BLEITRACH, Maxime VIVAS, Viktor DEDAJ
Présentation de l’éditeur Au moment même où les Etats-Unis, ce Mal Empire, vont de mal en pis, et malgré le rideau de fumée entretenu par les médias dits libres, nous assistons à l’émergence de nouvelles formes de résistances dans les pays du Sud, notamment en Amérique latine. Malgré, ou grâce à , leurs diversités, ces résistances font apparaître un nouveau front de lutte contre l’ordre impérial US. Viktor Dedaj et Danielle Bleitrach, deux des auteurs du présent livre, avaient intitulé leur précédent ouvrage (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Du vivant des grands révolutionnaires, les classes d’oppresseurs les récompensent par d’incessantes persécutions ; elles accueillent leur doctrine par la fureur la plus sauvage, par la haine la plus farouche, par les campagnes les plus forcenées de mensonges et de calomnies. Après leur mort, on essaie d’en faire des icônes inoffensives, de les canoniser pour ainsi dire, d’entourer leur nom d’une certaine auréole afin de « consoler » les classes opprimées et de les mystifier ; ce faisant, on vide leur doctrine révolutionnaire de son contenu, on l’avilit et on en émousse le tranchant révolutionnaire.

Lénine

Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube (...)
22 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
31 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.