Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


"... Et la lumière rouge de la roquette fût ..." - La Corée du Nord souhaite une joyeuse fête de l’indépendance aux Etats-Unis

Pour fêter l’anniversaire de l’indépendance des États-Unis, la République populaire démocratique de Corée s’est fendue d’un remarquable feu d’artifice.

La télévision d’État de la RPDC a confirmé le succès du lancement et les données qui avaient été constatés par d’autres pays. (vidéo)

L’annonce arrive presque exactement six mois après que le président Donald Trump a fait cette prédiction.

JPEG - 18.5 ko
La Corée du nord vient d’annoncer qu’elle est au stade final du développement d’une arme nucléaire capable d’atteindre les Etats-Unis. Cela n’arrivera pas !

Cette prévision s’est révélée fausse.

Jonathan McDowell @ planet4589 – 7h02 - 4 jul 2017 Récapitulatif : la Corée du Nord a lancé Hwasong-14 ICBM à 0040 UTC le 4 juillet vers l’est à partir de l’aéroport Panghyon de Kusong. L’engin a volé sur une distance de 933 km et est tombé en mer du Japon, altitude maximale 2802 km

D’autres photos officielles du lancement ont été publiées. Le leader d’état nord-coréen Kim Jong-Un y a assisté.

La Corée du Nord a tiré le missile de telle sorte qu’il atteigne une très grande hauteur. Cela a limité la portée de l’essai. Quand on recalcule les données avec une trajectoire plus normale, la portée maximale du missile est estimée à 6 700 kilomètres avec une charge utile normale. Lancé de Corée du Nord, il pourrait atteindre l’Alaska mais pas les 49 états en dessous. Avec une ogive légère, et sans doute une petite charge nucléaire, la portée pourrait atteindre 10 000 kilomètres et atteindre les États du nord-ouest.

Trump va être critiqué pour la forfanterie de son tweet, et à juste titre. Mais personne ne pourra lui reprocher de ne pas avoir empêché la Corée du Nord de développer des missiles. Une guerre contre la Corée du Nord détruirait également la Corée du Sud et aurait des implications bien au-delà de la péninsule. Seule la fin des manœuvres militaires américaines autour de la Corée et la perspective d’un accord de paix complet aurait pu permettre de stopper le développement militaire de la Corée du Nord. Le Congrès des États-Unis n’a voulu ni de n’un ni de l’autre. Trump a essayé de pousser la Chine à prendre le pouvoir en Corée du Nord, mais la Chine n’a aucune raison acceptable de le faire. On pourrait tout autant rejeter la faute sur les anciens présidents américains - Clinton pour avoir rompu ses accords avec la Corée du Nord, Bush pour son hostilité générale et Obama pour sa « patience stratégique » qui lui a permis de ne rien faire.

La Corée du Nord a de très bonnes raisons de considérer les États-Unis comme un ennemi prêt à tout, et de ne jamais faire confiance aux déclarations ou accords des États-Unis. Elle a besoin d’armes nucléaires pour sa légitime défense. Comme elle ne peut pas faire confiance à ses voisins, il lui fallait accéder à l’indépendance stratégique. Elle vient d’y parvenir.

Un petit état sous-développé vient de faire un « doigt d’honneur » aux États-Unis, et à Trump personnellement. On attend avec curiosité la réaction de Trump et des États-Unis.

Moon of Alabama

»» http://www.moonofalabama.org/2017/07/-and-the-rockets-red-glare-north-...
URL de cet article 32069
   
Les 7 péchés d’Hugo Chavez
Michel COLLON
Pourquoi les Etats-Unis s’opposent-ils à Chavez ? Pour le pétrole, on s’en doute. C’est tout ? Les guerres du pétrole, ils sont habitués à les gagner. Mais au Venezuela, on leur tient tête. Ici, on dit qu’il est possible d’employer l’argent du pétrole de façon intelligente et utile. Pas comme à Dubaï où on construit des hôtels à vingt mille euros la nuit au milieu d’un monde arabe sous-développé. Pas comme au Nigeria où la faim tue alors que ce pays est un des plus gros exportateurs mondiaux. Au Venezuela, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Il n’y a pas de moyen plus violent de coercition des employeurs et des gouvernements contre les salariés que le chômage. Aucune répression physique, aucune troupe qui matraque, qui lance des grenades lacrymogènes ou ce que vous voulez. Rien n’est aussi puissant comme moyen contre la volonté tout simplement d’affirmer une dignité, d’affirmer la possibilité d’être considéré comme un être humain. C’est ça la réalité des choses.

Henri Krazucki
ancien secrétaire général de la CGT
Extrait sonore du documentaire de Gilles Balbastre "Le chômage a une histoire",


L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
19 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.