RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
L’un est chauve, l’autre pas.

Fillon, Juppé : bonnet blanc, blanc bonnet !

Nous connaîtrons dimanche lequel de ces deux anciens premiers ministres représentera la droite à l’élection présidentielle. Inutile de chercher leur différence, leur programme se confond à quelques détails près.

Tous deux promettent la suppression de fonctionnaires, la suppression de l’ISF ( impôt sur les grandes fortunes). Ils entérinent les traités de libre-échange avec les USA et le Canada, souhaitent renforcer les pouvoirs de la commission européenne. Partisans de rester dans l’OTAN, ils s’accordent pour renforcer les frontières de l’Europe qui laissent crever les migrants. Pour eux, les murs valent mieux que l’aide aux pays ravagés par les guerres et les famines.

Premiers ministres de Chirac et de Sarkozy, ils sont responsables des attaques contre le système de sécurité sociale, du recul de l’âge de la retraite, du blocage des salaires.

Alors, qu’est-ce qui les différencie ?

L’un est chauve, l’autre pas.

L’un est contre le mariage pour tous, l’autre semble l’approuver

L’un est contre l’IVG, l’autre pas

Au fond ça change quoi ? Une vie quotidienne plus difficile, un recul social brutal. Leurs mesures économiques vont développer le chômage, la pauvreté et l’insécurité. Avec ces "revenants" le pays s’enfoncera encore plus vite vers le chaos. Certes, la politique des Hollande et Valls leur fait entrevoir une victoire possible en 2017. Mais le peuple rassemblé peut leur faire mordre la poussière.

Une autre perspective existe avec la France Insoumise et son candidat JL Mélenchon, nous balaierons ces prétendants. Nous utiliserons le bulletin de vote pour remettre la France sur les rails du progrès social et économique. Avec la transition écologique, la planification, les relocalisations, nous ouvrirons un chemin nouveau vers le partage des richesses et la solidarité, gages de cohésion sociale.

Au secours Jaures, ils sont devenus fous !

Le parti socialiste est en crise.
La recherche d’un candidat autre que Hollande semble difficile. Le Président ne veut pas s’en aller. Il s’accroche en utilisant des artifices ( les faux chiffres du chômage) pour se présenter.
Il y a le trop plein de frondeurs : Hamon, Montebourg, Marie Noëlle Lienemann. Puis le premier ministre Valls est en embuscade , flanqué de sa ministre Ségolène.
Bref, la pétaudière.

Tant et si bien que Montebourg appelle les électeurs de droite à venir les départager pour battre Hollande. On aura tout vu !
Devant ce cinéma, les électeurs socialistes sont écœurés, déroutés, déçus, dégoûtés. Ils ne comprennent plus ce qui se passe alors qu’il y a tant à faire pour régler les problèmes sociaux du pays.

A tous ceux-la, nous disons Venez avec nous, Venez avec France Insoumise.
L’avenir de la gauche est de notre côté. Avec les abstentionnistes, nous sommes une majorité pour redonner l’espoir au peuple, confiance en notre force, reprendre le pouvoir pour que notre pays progresse à nouveau.

URL de cet article 31204
  

Les enfants cachés du général Pinochet - Précis de coups d’Etat modernes et autres tentatives de déstabilisation
Maurice LEMOINE
Le 15 septembre 1970, onze jours après l’élection de Salvador Allende, le président Richard Nixon, en 15 minutes lors d’une réunion avec Henry Kissinger, ordonne à la CIA de « faire crier » l’économie chilienne. Le 11 septembre 1973, Allende est renversé… En 1985, Ronald Reagan déclare que le Nicaragua sandiniste « est une menace pour les Etats-Unis » et, le 1er mai, annonce un embargo total, similaire à celui imposé à Cuba. Depuis le Honduras et le Costa Rica, la « contra », organisée et financée par la (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Le Capital a horreur de l’absence de profit. Quand il flaire un bénéfice raisonnable, le Capital devient hardi. A 20%, il devient enthousiaste. A 50%, il est téméraire ; à 100%, il foule aux pieds toutes les lois humaines et à 300%, il ne recule devant aucun crime.

Karl Marx, Le Capital, chapitre 22

Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.