RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Gauche radicale et analyses géopolitiques

Comment se fait-il que certains partis, organisations, mouvement ou association de gauche dite radicale sont aussi déconnectés des problèmes géopolitiques, et reprennent quasi systématiquement les propos et les soi-disant analyses des experts des médias grand public ?

Est-ce que parce que nombres d’entre eux viennent de mouvances trotskistes, et ont encore des comptes à régler avec Staline et l’URSS et de tout ce qui s’y rattache, même si la Russie d’aujourd’hui n’est plus communiste ? Quant à la Chine, la juger avec nos lunettes, notre morale et notre mentalité occidentale, est le meilleur moyen pour se planter. J’avoue ne pas comprendre le manque d’analyses de ces organisations, ni le recul nécessaire qu’il faut avoir sur de nombreux problèmes internationaux. Ils n’hésitent pas par leurs déclarations à se rapprocher des positions macronistes de la droite ou de la gauche de gouvernement (les deux étant identiques). Leurs postures fait, qu’en plus, ils légitimisent, par la même occasion, les positions impérialistes transatlantiques dominées par les EU. Dans ce petit monde, seule Lutte Ouvrière a une position réaliste, cohérente et conforme à ses idées.

Ayant milité plusieurs années au NPA, je partage leurs positions et leurs analyses concernant la société capitaliste, la défense des services publics, le partage des richesses produites par les salariés, et la remise en cause de la mainmise sur l’économie et la finance par la grande bourgeoisie et l’oligarchie libérale de notre pays. Mais je les trouve particulièrement naïfs sur les événements se déroulant à l’étranger, ils confondent leur désir avec la réalité. Dés que les médias relaient des manifestations dans un pays étranger que nos dirigeants considèrent comme hostiles, de nombreux militants sont enthousiastes car ils associent ses évènements aux prémices d’une révolution et d’un changement imminent de société. Il ne leur vient pas à l’idée que dans ces pays, les services occidentaux entretiennent des réseaux près à amplifier ou à fomenter des troubles, si une contestation (fut-elle légitime) apparait. Bien sûr, leur raisonnement est qu’actuellement les peuples du sud souffrent d’un impérialisme occidental, et que si un impérialisme est remplacé par un autre, le peuple de toute façon continuera à souffrir ... donc, wait and see comme dirait l’autre.

Vous avez compris que l’autre impérialisme dont on parle c’est ceux de la Russie et de la Chine. Première question : qu’est-ce que l’impérialisme ? Deuxième question : ces pays sont-ils impérialistes ? Je crois que répondre à ces questions est primordial. Ensuite, comment peut-on juger et comparer des pays qui interviennent à la demande de gouvernement avec des pays qui en ont été les colonisateurs et les occupent depuis plus de trois cent ans ? Comment en arrive-t-on à la situation ou les pays colonisés s’émancipent de nous de manière brutale ? Que se passerait-il si ces pays qui rejettent la domination colonialiste, ne se rapprochaient pas de pays capables de les protéger ? Répondre à ces questions serait hyper intéressant, mais malheureusement, la plupart des gens et des militants jugent d’après notre mentalité occidentale, forgée malgré nous par un sentiment de supériorité, un brin d’arrogance et une méfiance que l’on nous a inculquer, depuis longtemps, vis-à-vis de la Russie et de la Chine.

J’étais encore militant au NPA lorsqu’il y a eut l’intervention militaire en Libye. Pour le NPA, il fallait immédiatement décréter une zone d’exclusion aérienne, et condamner le régime libyen qui avait bombardé et mitraillé des manifestants pacifiques, faisant 6 000 morts dans une ville au sud du pays. Lorsque j’ai demandé « quelles sont les sources », on m’a répliqué que cela importait peu, mais que vu la gravité des faits on ne pouvait que condamner. On a su par la suite que le bombardement par les avions de Kadafi sur sa propre population était une fake news pour justifier une intervention occidentale. En 2016, une Commission d’enquête parlementaire britannique, a établi que cette guerre avait été basée... sur des mensonges !

Lorsque nos gouvernant et nos médias taxent des dirigeants de pays étrangers de « dictateurs », et qu’ils diabolisent ces pays, il est quand même bon, je pense, d’analyser la situation plutôt que de crier « au loup » à leur côté. Quel est l’histoire de ces pays ? Quels sont nos intérêts économique et géostratégiques par rapport à eux ? Dans quelles circonstances ces personnes sont-elles arrivé au pouvoir ? Dans quel environnement international cela s’est-il fait ? etc... Depuis que l’on a assassiné Saddam Hussein et Kadafi et « libéré » leur pays, la population est-elle plus heureuse ? Comment a évolué leur condition et leur niveau de vie ? Comment est la situation actuelle dans ces régions ? Quel a été notre aide envers eux après les avoir « libéré » ?

Je ne prétends pas que ces personnages étaient des enfants de cœur, mais nos dirigeants le sont-ils ? On estime que la « guerre contre le terrorisme » lancée par les États-Unis après les attentats du 11 septembre 2001 a causé en douze ans la mort de plus d’un million de personnes. Que fait-on ? On intervient aux EU pour juger les coupables ? Alors, avant de prendre des positions martiales pour juger des événements à l’étranger, prenons le temps de la réflexion et de l’analyse. Et bien sûr, ne jamais juger l’histoire à un moment « T », mais se demander pourquoi on est arrivé à ce moment « T ». Les mouvements de gauche dites radicales devraient surtout être le fer de lance d’un mouvement pour la Paix, et le refus de l’escalade guerrière de nos dirigeants cachée derrière des discours humanistes. Il n’y aura pas de paix juste sans prendre en compte les intérêts des 2 parties en conflit, et notamment la partie russe. Organiser des conférences pour la paix sans inviter la Russie est hallucinant. Nous vivons dans un monde déconnecté du réel !

Ref :

BFM, le 14/09/2016 : « Guerre en Libye : un rapport parlementaire britannique accable Sarkozy et Cameron »

Le soir.be, le 4/04/2015 : « 1,3 million de morts : le vrai bilan de la « guerre contre le terrorisme ».

Rassemblement communiste, le 05/03/2024 : » OTAN, UE : ils vendent des armes, préparent la guerre »

Lutte Ouvrière, le 07/12/2022 : « Congrès de Lutte Ouvrière : une motion sur la guerre en Ukraine »

»» http://2ccr.unblog.fr/2024/03/06/gauche-radicale-et-analyses-geopolitiques/
URL de cet article 39463
  

Agent Orange - Apocalypse Viêt Nam
André BOUNY
Si un jour existe une unité capable de mesurer la douleur et la souffrance, elle devra s’appeler Viêt Nam. « De tous les crimes de guerre, celui de l’Agent Orange au Viêt Nam est particulièrement hideux. » Noam Chomsky, membre du Comité International de Soutien aux victimes de l’Agent Orange Dow Chemical, Monsanto, Diamond, Uniroyal, Hercules… Découvrez les crimes impunis des marchands de la mort. L’effroyable réalité d’un écocide chimique Si l’histoire de l’utilisation des poisons, (venins et (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La Colombie est lentement assassinée par le gouvernement narco-paramilitaire sur orbite des USA. 65 massacres pour la seule année 2021 avec plus de 240 victimes, 106 leaders sociaux et 33 signataires des accords de paix assassinés, 102 personnes tuées au cours des manifestations.

Thierry Deronne

Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.