RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Iran : Ma réponse au communiqué du NPA

Le communiqué du NPA au sujet de l’Iran est un tissu de mensonge et de desinformation, il contribue à légitimer l’ingérence impérialiste en Iran et à préparer le terrain pour une intervention militaire contre le peuple d’Iran.

Voici ma réponse au NPA :

A ceux qui soutiennent la révolution des bourgeois

La composition sociale des manifestations opposées :

Les soutiens d’Ahmadinejad sont issus de la classe des ouvriers pauvres, des artisans, des fonctionnaires et des femmes au foyer. Ils sont pauvres et rêvent de justice sociale, d’avoir un toit et le ventre rempli, c’est quand le ventre est plein que la tête commence à chanter.

Et les partisans de Moussavi et de l’homme le plus riche d’Iran, sont des étudiants de la haute et de la moyenne bourgeoisie, ainsi que des hommes d’affaires et des professions libérales. Ils ont accès à internet, ont des portables, sont tournés vers l’occident et rêvent de l’american way of life.

Qu’on le veuille ou pas, Mahmoud Ahmadinejad est apparu de facto comme le candidat des déshérités, Moussavi celui des nantis et du bazar comme l’explique un journaliste du Quotidien d’Oran. Les pauvres qui ont profité d’une politique de redistribution d’Ahmadinejad se sont fortement mobilisés pour faire barrage au candidat des riches. Le vote a été en quelque sorte une illustration de la lutte des classes au pays des Mollahs rajoute le quotidien.

Mais, il est vrai qu’en occident la tête d’Ahmadinejad ne plait pas trop alors on ment, certains instrumentalisent la démocratie, la laïcité et le doit de la femme, d’autres le socialisme et le droit des travailleurs iraniens.

L’occident prend ses rêves pour des réalités et il est temps pour que ce dominant à la pensée unique se frotte les yeux et se réveille, dans le monde il y a d’autres vérités que la sienne et Ahamdinajad a gagné grâce aux voix des défavorisés et mêmes celles des femmes "humiliées"

De l’ingérence occidentales, des peuples gardent une mémoire douloureuse et humiliante, partout où l’occident a mis son nez, il a apporté mort et désolation, en Iraq, en Afghanistan, en Palestine et ailleurs. Les Iraniens eux-mêmes n’ont pas oublié qui a fait renverser le régime nationaliste de Mossadegh au début des années 50 pour mettre à la place une dictature insoutenable "Ce qu’il faut souligner avant tout, c’est que l’Occident, avec sa politique à courte vue et sa soif de pétrole, a fait renverser Mossadegh en 1953 et a soutenu en Iran une dictature impopulaire dont le renversement en 1979 a amené au pouvoir les mollahs que les belles âmes aiment tant dénoncer aujourd’hui. Il me semble que cela [...] devrait suffire à nous inciter à un peu plus de modestie" (Citation de Bricmont)

Alors assez d’hypocrisie et pas d’ingérence impérialiste, ni au nom de la démocratie, ni au nom de la liberté et ni même au nom du socialisme et des travailleurs iraniens.

Qu’on foute la paix aux peuples et principalement ceux du moyen-orient qu’on les laisse choisir leur destin par eux-mêmes.

« La politique de l’Occident face au monde arabe n’est pas seulement criminelle, elle est insensée. Demandons-nous un instant comment les Arabes peuvent envisager une histoire qui inclut la guerre d’Algérie, Suez, la création d’un Koweït « indépendant » (par les Britanniques en 1961), les interventions au Liban (dont l’invasion israélienne en 1982 et 2006), la mise en place de fantoches néo-coloniaux (comme nos amis les rois du Maroc)… la création et le soutien à l’État d’Israël…la guerre contre l’Iraq et l’Afghanistan. Et posons nous cette question, non pas en pensant à leurs valeurs, leur religion ou leur culture, mais en pensant à la réaction que nous aurions si nous étions mis dans cette situation » (citation de Bricmont)

Et pour finir, une voix qui ne hurle pas avec les loups

http://stanechy.over-blog.com/

URL de cet article 8782
  

« Arabesque américaine » : Printemps Arabe ou révolutions colorées fomentées par les USA ?
Ahmed BENSAADA
Souvent évoqué, parfois décrié, mais rarement analysé, le rôle des États Unis dans les révoltes de la rue arabe fait enfin l’objet d’un travail sérieux, rigoureux et fort bien documenté. Arabesque américaine* est l’ouvrage d’Ahmed Bensâada, un chercheur algérien établi à Montréal. Dès les premières lignes, l’auteur annonce la couleur « une chose est évidente : le mode opératoire de ces révoltes a toutes les caractéristiques des révolutions colorées qui ont secoué les pays de l’Est dans les années 2000. Comme il (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Une baïonnette est une arme avec un travailleur à chaque extrémité. »

Eugene V. Debs

Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.