RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Israël et l’Occident paient un lourd tribut pour leur tentative d’annexion de la Palestine

Dix changements qualitatifs dans la géopolitique du Moyen-Orient alors que la guerre d’annexion et de nettoyage ethnique d’Israël s’intensifie :

1. Après des années de tentatives de la part d’Israël et de l’Occident pour mettre ces questions de côté, depuis le 7 octobre, les droits des Palestiniens sont désormais au centre de la géopolitique du Moyen-Orient et du monde.

2. La nouvelle réalité marque la fin de la tentative de « normalisation » totale entre Israël et les États du Golfe, poussée par les États-Unis. La normalisation a été conçue pour retirer définitivement les droits des Palestiniens de la table et créer à la place une alliance anti-iranienne en échange de garanties de sécurité de la part des États-Unis et de la vente d’armes.

3. L’unité palestinienne – entre Gaza, la Cisjordanie, Jérusalem et ceux qui vivent à l’intérieur des frontières de 1948 – a été solidifiée et l’Autorité palestinienne a été complètement mise à l’écart. Cela marque la fin de l’Autorité palestinienne, qui était l’institution clé créée par les accords d’Oslo pour pacifier et gouverner les Palestiniens par la force. En revanche, le Hamas s’est rendu à Moscou et a eu des entretiens au Liban avec le Hezbollah et avec l’Iran.

4. Le sionisme politique, basé sur l’idée selon laquelle les Juifs ne sont en sécurité que dans leur propre État exclusiviste sur la terre de « l’Israël historique », a été révélé comme complètement creux. Israël est un endroit plus dangereux pour les Juifs qu’ailleurs dans le monde. De nombreux Israéliens qui ont la double nationalité d’un autre pays quittent Israël.

5. Le projet “ Settler ”, grâce auquel Israël a volé la terre palestinienne, est terminé. 125 000 colons ont déjà été déplacés du sud, près de Gaza, et du nord, frontalier du Liban. Qui voudra désormais vivre en tant que colon à proximité des régions frontalières ?

6. Le mythe de l’invincibilité de l’armée, du renseignement et de la sécurité israéliens a été brisé. Les renseignements israéliens ont été trompés par une grande tromperie, le Hamas signalant depuis 2021 que ses priorités étaient la délivrance de permis aux Palestiniens pour travailler en Israël et le financement de Gaza.

* Le mur de séparation de Gaza avec Israël a été brisé en une vingtaine d’endroits
* La vidéosurveillance et les mitrailleuses télécommandées ont été désactivées
* Des chars israéliens ultramodernes Merkava ont été détruits.
* Le QG de la division israélienne de Gaza et 2 QG des bataillons de la division de Gaza ont été envahis.
* 200 à 250 soldats de Tsahal ont été capturés, dont de hauts commandants israéliens.
* L’armée israélienne était « sourde et aveugle » dans ce secteur, ce qui a provoqué la panique au sein de l’armée israélienne.
* Les roquettes, pour la plupart de fabrication artisanale, ont submergé et vaincu le système israélien tant vanté et médiatisé du Dôme de Fer.
* Il a fallu plus de 3 jours à Tsahal pour rétablir le contrôle. La pénétration d’Israël par voie terrestre, maritime et aérienne a été très profonde.
* Le transfert de 2 bataillons de la division Gaza pour garder les colons et superviser leurs pogroms en Cisjordanie pourrait avoir accru l’ampleur de la défaite d’Israël dans le sud.
* Il y a eu un grand nombre de morts, y compris des meurtres indéfendables de civils non armés.

Il s’agit d’une défaite stratégique sur le plan militaire et du renseignement pour Israël.

7. Le mythe selon lequel les services de renseignement et de sécurité israéliens sont les meilleurs au monde a été détruit. D’autres mythes ont également été brisés : « l’armée la plus morale du monde », la « villa dans la jungle » ; Israël en tant que « start-up nation arc-en-ciel cool et tolérante ».

8. L’économie israélienne a eu et aura d’énormes répercussions négatives. Entre 300 000 et 400 000 réservistes ont été mobilisés. Israël n’est préparé qu’à une guerre de courte durée. Le tourisme et les investissements étrangers seront sévèrement réduits. Les exportations de l’industrie israélienne de l’armement et de la sécurité souffriront gravement, notamment compte tenu des échecs de ses célèbres chars Merkava et Iron Dome.

9. L’hégémonie étasunienne au Moyen-Orient est en train de s’éclipser, avec l’influence croissante de la Chine, de la Russie et de l’Iran.

10. Le Sud global s’est éloigné d’Israël et de l’Occident en général. Le Brésil, la Chine et l’Inde représentaient le grand espoir d’Israël de développer ses échanges commerciaux et d’approfondir ses liens militaires et culturels. Cet espoir s’évapore rapidement – notamment en ce qui concerne la Chine.

On pourrait compter les morts en millions

L’Occident s’est félicité du mépris du droit international ; son ordre international « fondé sur des règles » a été présenté comme une autorisation pour tuer, commettre des crimes de guerre et perpétrer un génocide. Cela a provoqué colère et condamnation à travers le monde, au niveau gouvernemental mais aussi au sein du grand public, avec des millions de personnes descendues dans la rue pour protester.

L’Occident a désormais un problème majeur avec son discours ukrainien sur les crimes de guerre russes et la brutalité envers les civils, étant donné que les attaques barbares, l’occupation, le siège et le blocus d’Israël sont évidents aux yeux de tous, l’Occident se tenant derrière Israël et l’encourageant.

Nous ne devons jamais oublier que des milliers de Palestiniens sont massacrés à Gaza, massacrés par l’artillerie et les bombardements. En Cisjordanie, Israël continue d’incarcérer et de bombarder des Palestiniens dans ce qui est en réalité un pogrom.

La géopolitique continuera à évoluer au fil du temps, mais ce qu’il faut maintenant et de toute urgence, c’est que chacun montre son soutien et construise sa solidarité avec les Palestiniens.

Les événements les plus récents en Israël et en Palestine ont conduit à une discontinuité fondamentale dans la géopolitique, comme on n’en a pas vu depuis des décennies, et dont les implications prendront des années à se faire sentir. La demande qui retentit dans le monde entier est celle d’un cessez-le-feu immédiat, suivi rapidement de milliards de livres sterling d’aide pour reconstruire Gaza et du retrait d’Israël de tous les territoires occupés.

Sans que ces demandes soient satisfaites, sans que les États-Unis, le Royaume-Uni, l’UE et l’OTAN ne fassent pression pour garantir qu’Israël réponde à ces demandes ; Alors que le Moyen-Orient est en armes et que la Chine, la Russie et les pays du Sud soutiennent fermement le peuple palestinien, la question clé est la suivante : pouvons-nous éviter que cette spirale ne dégénère en guerre mondiale ?

Le ministre israélien du Patrimoine, Amichai Eliyahu, a déclaré hier, le 11 mai 2023 : « Quiconque brandit un drapeau palestinien ou celui du Hamas ne devrait pas continuer à vivre sur la terre... l’une des options d’Israël dans la guerre à Gaza est de larguer une bombe nucléaire sur la bande de Gaza ».

Si l’Occident n’agit pas pour imposer un cessez-le-feu immédiat et régner sur le régime proto-fasciste de Netanyahou, nous pourrions bientôt compter des millions de morts.

»» https://www.facebook.com/thesocialistcorrespondent/posts/pfbid0164AW6W...
URL de cet article 39093
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Autopsie des terrorismes - Les attentats du 11-septembre & l’ordre mondial
Noam CHOMSKY
Les États-Unis mènent ce qu’on appelle une « guerre de faible intensité ». C’est la doctrine officielle. Mais les définitions du conflit de faible intensité et celles du terrorisme sont presque semblables. Le terrorisme est l’utilisation de moyens coercitifs dirigés contre des populations civiles dans l’intention d’atteindre des visées politiques, religieuses ou autres. Le terrorisme n’est donc qu’une composante de l’action des États, c’est la doctrine officielle, et pas seulement celle des États-Unis. (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Julian Assange, à qui l’on doit plus d’articles importants que l’ensemble de ses journalistes-critiques, a 50 ans aujourd’hui - en prison. Il est en prison pour une raison : l’administration Biden et la plupart des médias commerciaux ne se soucient pas de la liberté de la presse, mais font semblant de s’en soucier quand ça les arrange.

Glenn Greenwald

L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.