RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Kaïs Saïed, Emmanuel Macron et le conflit israélo-palestinien

En tant qu’opposant à notre président, c’est pour lui que, la part du lion de cet article, j’ai taillée [1] a
Ce poème, à ses prises de position relatives au conflit israélo-palestinien, est consacrée
Prises de position qui sont aux antipodes de celles d’Emanuel Macron qui, dès le début, s’est éloigné
De celles adoptées depuis le général de Gaulle jusqu’à Chirac, et furent, par Sarkozy, abandonnées
La France d’Emmanuel Macron, en soutenant la droite coloniale d’Israël, s’est américanisée
Alors que Kaïs Saïed, par son refus catégorique de la reconnaissance d’Israël, s’est distingué
Ce sont ces positions extrêmes qui, en terre de Palestine, depuis trois quarts de siècle, tant de sang, font verser
Ah, si seulement on avait écouté Bourguiba, on n’en serait pas là ! Je ne cesse de répéter [1] b
Ce conflit que certains croyaient enterré, la guerre de Gaza l’a remis en première page de l’actualité
Corollaire du massif et terrifiant assaut contre Israël que le Hamas, le 7 octobre, a mené [2] a
Gaza, au quotidien, bombardée, se trouve sans nourriture, sans eau, sans médicaments, ni électricité
Dont les centres urbains sont transformés méthodiquement en vastes champs de ruines où la mort s’est installée
Gaza, la martyre, dont le territoire est situé au carrefour des routes des grands empires de l’Antiquité 
Qui a vu naître, en 1987, la première Intifada qui sera durement réprimée 
Où Yasser Arafat est retourné pour établir le premier siège de la palestinienne Autorité 
En 1994, à la suite des accords d’Oslo qui furent, par l’Israël coloniale, sabotés
Dès l’année suivante, quand Benyamin Netanyahou, chef du Likoud et nouveau premier ministre, a freiné
L’application desdits accords avant de, complètement de leur essence, par ses colonies, les vider
Gaza, « grande prison à ciel ouvert dont les geôliers sont à l’extérieur », comme les Palestiniens l’ont appelée
Qui « est devenue un cimetière pour des milliers d’enfants », a déclaré l’Unicef, dans un communiqué [2] b
Orly Noy, figure israélienne des droits humains, a alerté que « Gaza risque d’être, de la carte, rayée » [2] c 
La tombe est en train de se refermer sur les gazaouis dans cette enclave sans possibilité de s’en échapper
Si terrifiants soient-ils, l’assaut du Hamas et le massacre à huis clos de Gaza, la donne, ils ont changé
En réaffirmant la cause palestinienne qui, dans les accords d’Abraham, avait été mise de côté [2] d 

Notre président a fait de la cause palestinienne, dès le début de son mandat, sa priorité
À tel point qu’à l’occasion du discours de son investiture, de cette cause, il a longuement parlé [3]
Et, lors d’une cérémonie officielle, en l’honneur de sept nouveaux ambassadeurs qu’il a accrédités
« Nous assistons à un tournant historique, en tant qu’ambassadeurs de la Tunisie, n’oubliez jamais
La cause centrale qui est le droit légitime des Palestiniens à récupérer l’intégralité
De leur terre et à y instaurer un État indépendant ; et, où que vous irez, n’oubliez jamais
De défendre cette cause », cela après les prestations de serment rituelles, il leur a recommandé [4]
Et, souvent, lors les commémorations des fêtes nationales, dans ses discours, elle est rappelée
« La normalisation dont ils parlent n’existe même pas en tant que vocable pour moi » a-t-il affirmé
« Cela relève de la haute trahison envers le peuple palestinien », a-t-il plus d’une fois jugé
« Et ses droits en Palestine, toute la Palestine que les foules arabes sont décidées à libérer »
A-t-il précisé, exigence que, seul, parmi tous les politiques de la planète, il est resté [5]
À revendiquer et qui fut, même par les Palestiniens les plus radicaux, délaissée
Y compris par le Hamas qui, un État palestinien dans les frontières de 67, a accepté [6]
Malgré cela, il ne cesse, dans ses discours, de faire appel au soutien de peuples chimériques pour lutter
Jusqu’à la création d’un État palestinien sur la terre de Palestine, dans son intégralité
« En vertu de la guerre révolutionnaire et des foules arabes convaincues, armées et disciplinées » 
Et cela, pas dans un discours improvisé, mais un discours lu, officiellement préparé
Pour une réunion du Conseil de sécurité nationale qu’il avait, dans la nuit, convoqué [7]
Spécialement consacré au conflit israélo-palestinien, à caractère guerrier
Discours accusant un retard de plus d’une génération, en l’écoutant, on croit vraiment rêver
Jour après jour, il se comporte comme un chef de guerre palestinien et réitère ses harangues musclées 
« Nous sommes un seul peuple et nous vaincrons, si Dieu le veut, c’est la victoire ou le martyre », s’est-il écrié
En exhibant son poing serré en l’air ; « jusqu’à ce que le peuple palestinien ait récupéré
Sa terre, dans sa totalité, et tous ses droits, nous serons debout avec lui », a-t-il, martelé
« N’ont pas leur place en Tunisie, les traîtres et les personnes traitant avec la sioniste entité 
Nous vivrons dans la dignité ou nous mourrons en martyrs ». Il a déclaré cela au cours d’une tournée
Nocturne dans une banlieue populaire de Tunis, principalement, à la Palestine, consacrée [8]

Mesure-t-il les conséquences de sa rengaine ? Va-t-il donc envoyer nos citoyens se faire tuer ?
Rengaine que les pouvoirs arabes, avant lui, pendant des décennies, avaient, sur tous les tons, clamée
Pendant que le territoire potentiel de la nouvelle Palestine, comme une peau de chagrin, se réduisait [9]
Ignore-t-il que l’État hébreu est invincible, puisque, de l’arme nucléaire, il est doté
Qu’il possède le char le plus performant du monde dont la technologie, sur l’IA, est basée [10]
Qu’il est très bien placé en termes d’armement, de ressources d’IA ou de cyber sécurité [11]
Cette IA que notre président, devant la crème de nos élèves et étudiants, a récusée
Il leur a même conseillé de s’en détourner et, sur leur propre intelligence, de compter [12]
Ignore-t-il que plusieurs pays arabes ont normalisé avec Israël et le dernier
Sera bientôt l’Arabie saoudite ; aux dires de son prince héritier, cela est en net progrès [13]
Donc, pour lui, tous ces pays sont des traîtres ! Alors, pourquoi leur demande-t-il de nous aider ?
Il semble que, pour opérer une inflexion dans son approche de ce conflit, il ne soit pas encore prêt
Il demeure le seul à ne pas admettre qu’ Israël est une réalité et, compter avec, il fallait

Une loi criminalisant la normalisation, par son parlement, est en train d’être élaborée [14]
Sa définition du crime de normalisation s’applique aussi bien aux institutions qu’aux particuliers
Et les peines encourues, outre les amendes, vont de deux ans d’emprisonnement jusqu’à la perpétuité 
Au vu des clauses fuitées de son projet, je crains, une fois promulguée, de tomber sous son couperet 
Car, mon directeur de thèse fut le mathématicien-physicien, Franco-Israélien, Flato Moshé
Consultant pour le prix Nobel de physique de 1971 jusqu’à son décès [15] a
Tomberaient aussi sous son couperet, s’ils étaient Tunisiens, Mahmoud Darwich, pour avoir chanté
Dans ses poèmes Rita, une Israélienne que, à l’époque de la Guerre des six jours, il a aimée [15] b
Et Yasser Arafat, pour avoir, la main de plusieurs hauts dignitaires israéliens, serrée 

Il faut rappeler que c’est Bourguiba qui, le premier, de la normalisation, a parlé [1] b
Dommage que personne ne l’avait écouté, on aurait pu, plusieurs milliers de morts, éviter
Des années de souffrances inhumaines, de tragédies, l’horreur des conflits armés
Depuis 2008, près de 7000 décès et plus de 160000 blessés ont été recensés
Par l’ONU, dont, environ, 95% de Palestiniens, pour l’Histoire, il faut le noter [16]
Cela sans compter les victimes de l’assaut du 7 octobre et des carnages qu’il a depuis provoqués 

Grâce à l’injustice que, en 1947, l’ONU, à l’attention des Palestiniens, a portée
Aujourd’hui, Israël existe ; c’est du n’importe quoi que de dire qu’il faut, de la carte, la rayer
De fait, son droit à la sécurité est, à la reconnaissance de l’État de Palestine, conditionné 
Tous, sont les victimes de ce conflit datant de plus de 75 ans qui pourrait bien se régler 
Mais, malheureusement, c’est compter sans les extrémistes des deux côtés, fossoyeurs de la paix
Sans leurs destructions terrorisantes baignant dans la passion des vengeances, difficile d’arrêter
Destructions accompagnées d’atrocités pour soumettre l’autre, le terroriser, le chasser
Avec, surtout, deux variantes, celles d’Israël, à distance, et celles du Hamas, de proximité
Avançant vers un abîme de haine, et l’on ne voit pas comment il pourrait être évité 
Sans leurs souteneurs, leurs coachs qui font tout pour que toute lueur d’espoir soit, d’avance, torpillée
Quitte à ce que des civils, y compris des vieillards, femmes et enfants, soient atrocement massacrés
C’est compter sans tous les pouvoirs israéliens qui ont affaibli la palestinienne Autorité
Seule capable de conduire des négociations de paix, et Yasser Arafat l’a bien démontré
Pouvoirs qui avaient créé et entretenu le Hamas dans le but d’affaiblir l’OLP
De diviser le camp palestinien, et sa composante laïque et pluraliste, la rapetisser [6] 
D’ailleurs, dernièrement, un « dirigeant du parti Mafdal-Sionisme religieux a déclaré
« Le Hamas est notre chance », considérant qu’un renforcement de l’islamiste communauté
Radicale mettrait à mal tout processus de paix », et, la concorde, empêcherait
Entre les Palestiniens en vue de négocier la solution, à deux États, espérée [17] 
Gouvernement après gouvernement, on voit la Colombe, des côtes de la Palestine, s’éloigner
Bombardement après bombardement, attentat après attentat, l’on est à se demander
Pour les deux camps, est-ce que leur escalade dans l’échelle de l’horreur va pouvoir un jour s’arrêter
Les massacres commis par le Hamas valent bien l’hécatombe, par l’armée israélienne, provoquée

Que vienne le temps où les crimes d’un camp arrêteront de justifier les crimes de l’autre et qu’ils soient condamnés
Par les soutiens, amis et alliés de l’autre, ainsi que par les soutiens, amis et alliés du premier cité
Où la légitimité des droits des uns ne sera pas, de la négation de ceux des autres, accompagnée
Et le déchaînement des passions collectives et des réactions émotives irraisonnées sera maîtrisé
Que vienne le temps où médias et politiques, des deux côtés, œuvreront ensemble pour le camp de la paix
Sans tropisme partisan, mais, en accompagnant leur solidarité légitime avec telle entité
Avec sa critique, et il y a lieu, pour que les droits aussi légitimes de l’autre partie ne soient pas sacrifiés
Sur l’autel du « deux poids, deux mesures » qui est devenu, de ce douloureux conflit, la spécificité
Spécificité qui viole la Déclaration universelle des droits de l’homme, dans son article premier
Où, « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits », il est énoncé
Et certains misent fortement sur elle pour que la cause palestinienne soit oubliée, enterrée
Permettant au projet de Grand Israël, porté par l’ultra-droite israélienne, de se concrétiser
« Eretz Israël », ou l’Israël biblique, qu’elle juge, par les divers gouvernements successifs, abandonné
En étendant les colonies en Cisjordanie, voire, en faire une terre , des palestiniens, débarrassée
Grâce au nettoyage ethnique, effectué, déjà aujourd’hui, par les colons, par l’armée, encadrés
Et cela depuis que les cabinets Netanyahou, d’annexion et de dépossession, ont foisonné
Cabinets auxquels la France d’Emmanuel Macron, et non des droits humains, a maintes fois exprimé 
Son « soutien inconditionnel », chèque en blanc accordé à un régime qui ne fait pas l’unanimité
De son peuple et à une armée humiliée, de vengeance assoiffée, qui s’apprête à faire payer
Par les civils innocents de Gaza, l’horreur, contre des civils innocents d’Israël, perpétrée
En commençant par, d’eau, de nourriture, de médicaments, d’électricité et de fuel, les priver
La distinction entre civils et combattants est au cœur même du droit de la guerre, ils l’ont oublié
L’adjectif employé dans l’expression « soutien inconditionnel » équivaut à un blanc-seing accordé
À un régime va-t-en-guerre en lui disant « ne vous en faites pas, nous vous laissons faire ce que vous voulez
Nous vous soutenons et resterons à vos côtés, quels que soient le choix et la décision que vous prendrez »
Emmanuel Macron a encore brillé, à Jérusalem, jusqu’à devenir la risée du monde entier
Où, entre le Hamas et Daech, un amalgame, pour le moins qu’on puisse dire bizarre, il a développé
« La France est prête à ce que la coalition contre Daech, dans le cadre de laquelle nous sommes engagés
Pour notre opération en Irak et en Syrie, puisse lutter aussi contre le Hamas », a-t-il affirmé [18]
On aurait aimé l’entendre dire : « La France est prête à prendre la tête d’une coalition œuvrant pour la paix »
Et, pendant que Macron était à Jérusalem, à Gaza, se poursuivaient, les bombardements meurtriers
Ce qui a conduit le rapporteur spécial de l’ONU sur les droits humains dans les territoires occupés
À déclarer : « au nom de sa défense, Israël, un nettoyage ethnique de masse, est en train de perpétrer » [19]
Et ses experts à estimer « que le peuple palestinien "court un grave risque de génocide" », dans un communiqué 
Commun diffusé à Genève. « Les alliés d’Israël portent également une [lourde] responsabilité 
Et doivent agir maintenant pour l’empêcher de prendre cette voie désastreuse », ont-ils encore souligné
« Ils ont exprimé une "horreur croissante" face aux frappes aériennes israéliennes contre le camp de réfugiés
De Jabaliya », camp situé sur un territoire très étroit et très densément peuplé, frappes qui « pourraient
Être, de crimes de guerre » qualifiées, c’est ce que le Haut-Commissaire aux droits de l’homme de l’ONU a estimé [20]
Ce qui a conduit le directeur du bureau du haut-commissaire aux droits de l’homme à New York à démissionner
Contre « l’échec » des Nations unies à empêcher le « génocide » des civils de Gaza, il a protesté
De la « destruction accélérée des derniers vestiges de la vie des Palestiniens autochtones », il a parlé
« Nous assistons à un génocide qui se déroule sous nos yeux et [l’ONU] semble impuissant à l’arrêter
Massacre [qui] est ancré dans une idéologie coloniale ethno-nationaliste », a-t-il terminé [21] 
Ce qui a conduit le procureur de la CPI à rappeler que « les civils ont des droits et les nier
Entraîne une responsabilité pénale en vertu du Statut de Rome qui, la CPI, a fondée » [22] a
Et les bombardements s’enchaînent n’épargnant ni structures diplomatiques, culturelles ou de santé
Telles les frappes qui ont visé un convoi d’ambulances, les locaux de l’Institut français et ceux de l’AFP [22] b
« Des maisons civiles, des écoles, des églises, des mosquées et des établissements médicaux sont attaqués » [22] c
« Génocide » que Macron a simplement, d’« actes de quelques-uns à l’égard de civils palestiniens », qualifié [18]
Quant à son porte-parole, Olivier Véran, au sujet da la riposte d’Israël, il a déclaré
« La manière dont Israël décidera d’engager une riposte, il ne me revient pas de la commenter » [23]
Que vienne le temps où médias et politiques œuvreront ensemble pour le camp de la paix, je disais 
Qu’il en soit de même pour les divers soutiens des deux parties qui ont laissé ce conflit s’éterniser 
Qui portent la responsabilité d’avoir laissé les habitants de la Palestine vivre terrifiés
En particulier ceux de Gaza dont la moitié de la population est, d’enfants, constituée
Plus de 80 % des Gazaouis vivent avec moins de 2 € par jour et sont des réfugiés [24]
Descendants des expulsés de 1948, lors de l’exode forcée, par Israël, organisée [25]
Prisonniers d’une bande de terre souvent qualifiée, par les faits, de « prison à ciel ouvert » où sont parquées 
Plus de deux millions d’âmes subissant un blocus qui en restreint l’accès aux produits d’absolu nécessité
Et des bombardements réguliers, terre dont la densité d’occupation est l’une, au monde, des plus élevées
Selon les statistiques des Nations unies, près de six Gazaouis sur dix vivent sous le seuil de pauvreté
Le chômage et l’aide humanitaire dans la population active atteignent, environ, sa moitié [26]

Mais, quand la communauté internationale va-t-elle enfin, la solution à deux États, imposer ? 
Se reconnaissant mutuellement, unique issue pour mettre fin, une fois pour toutes, aux hostilités 
Je disais donc, si on avait écouté Bourguiba, on aurait pu, des milliers de morts, éviter
Et éviter, aussi, si un jour un état palestinien existait, il ne serait
Pas réduit à une bande de terrain ressemblant à un morceau de gruyère multi-troué [9]
C’est à Jéricho que Bourguiba fut le premier qui, de la normalisation, a parlé [1] b
En 1965, il avait proposé d’accepter le partage par l’ONU décidé 
Mais, aujourd’hui, en Tunisie, elle est taboue et les langues sont encore bien loin de se délier
Ah, si seulement les pays arabes avaient écouté Bourguiba, pas là, on n’en serait 
Sur ma position concernant le problème palestinien, j’invite le lecteur à se reporter
À mon poème «  Sur l’exode des Tunisiens juifs, par la mosquée de Testour, inspiré  » [1] b *

Salah HORCHANI

* Extrait partiellement de :

https://www.legrandsoir.info/tunisie-un-inventaire-non-exhaustif-du-bi...

et de :

https://blogs.mediapart.fr/salah-horchani/blog/230923/tunisie-un-inven...

[1] a. https://blogs.mediapart.fr/salah-horchani/blog/080921/tunisie-monsieur...

[1] b. https://blogs.mediapart.fr/salah-horchani/blog/081018/sur-l-exode-des-...

[2] a. https://esprit.presse.fr/actualites/denis-bauchard/israel-en-etat-de-g...

[2] b. https://www.unicef.fr/article/gaza-est-devenu-un-cimetiere-pour-des-mi...

[2] c. https://www.mediapart.fr/journal/international/131023/orly-noy-figure-...

[2] d. https://www.iemed.org/wp-content/uploads/2021/04/Les-accords-dAbraham-...

[3] Voir la vidéo suivante, de la minute 21 : 00 à la minute 23 : 00.

https://www.youtube.com/watch?v=0nN0l5p5XPc 

[4] سعيّد مخاطبا السفراء الجدد.. دافعوا عن الحق الفلسطيني أينما ...

[5] Voir la vidéo ci-dessous de la minute 17 : 55 à la minute 18 : 40.

https://www.youtube.com/watch?v=hAa0vGFOAyw

Voir aussi le lien suivant :

https://www.middleeasteye.net/fr/actu-et-enquetes/tunisie-president-sa...

Voir, également, la vidéo suivante, de la minute 7 : 15 à la minute 7 : 35.

https://www.facebook.com/Presidence.tn/videos/867127535016543

[6] https://www.legrandsoir.info/trilogie-israelienne-3-de-la-pax-israelia...

[7] Voir, par exemple, la vidéo suivante, de la minute 2 : 00 à la minute 2 : 25 et de la minute 7 : 10 à la minute 7 : 15.

https://www.facebook.com/Presidence.tn/videos/297167349926902/

[8] Voir la vidéo suivante, de la minute 1 : 25 à la minute 1 : 35 et de la minute 3 : 30 à la minute : 4 : 40. 

https://www.facebook.com/Presidence.tn/videos/992260925401973/ 

[9] Voir les cartes de la référence [23] c. du lien suivant :

https://blogs.mediapart.fr/salah-horchani/blog/230923/tunisie-un-inven...

[10] https://infos-israel.news/le-nouveau-super-char-barak-disrael-lavenir-...

[11] https://israelvalley.com/2023/09/28/israel-possede-des-ressources-en-t...

[12] https://blogs.mediapart.fr/salah-horchani/blog/240922/tout-sur-kais-sa...

[13] https://israelvalley.com/2023/09/21/mbs-parle-dun-accord-de-normalisat...

[14] https://www.tunisie-direct.com/kais-saied-pour-moi-le-terme-normalisat...

https://www.leconomistemaghrebin.com/2023/10/17/arp-unanimite-des-depu...

[15] a. https://mathshistory.st-andrews.ac.uk/Biographies/Flato/

[15] b. https://www.poemes.co/rita-et-le-fusil.html

https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/les-nuits-de-france-...;

[16] https://www.ochaopt.org/data/casualties#

[17] https://www.philomag.com/articles/quelle-est-lideologie-de-lextreme-dr...

[18] https://www.mediapart.fr/journal/international/241023/en-visite-au-pro...

[19] Voir la vidéo suivante, de la minute 31 : 20 à la minute 31 : 30, et le lien qui la suit. 

https://www.youtube.com/watch?v=GN61Bi_8E0g

https://www.humanite.fr/monde/guerre-israel-hamas/francesca-albanese-r...

[20] https://www.lapresse.ca/international/moyen-orient/2023-11-02/le-peupl...

[21] https://www.mediapart.fr/journal/international/311023/le-fil-du-jour-l...

[22] a. https://www.challenges.fr/monde/le-procureur-de-la-cpi-karim-khan-veut...

[22] b. https://www.youtube.com/watch?v=jzZ9k-obvug

https://www.lemonde.fr/international/article/2023/11/04/guerre-israel-...;

[22] c. https://www.mediapart.fr/journal/international/011123/guerre-au-proche...

[23] Propos tenus lors de l’émission 8h30 Franceinfo  du 10 octobre 2023.

[24] https://www.lapresse.ca/international/moyen-orient/2023-10-23/detruire...;

https://ec.europa.eu/commission/presscorner/detail/fr/IP_02_1925

[25] https://enseignants.lumni.fr/fiche-media/00000005449/la-nakba-l-exode-...

Et, dans le cadre de la nouvelle guerre entre Israël et le Hamas, voir l’article suivant de Henry Laurens - historien spécialiste du Moyen-Orient et professeur au Collège de France – où il est écrit : « Nous revivons d’abord 1948, l’année même où Israël a conquis cette région qui a concentré les massacres du 7 octobre dernier, cette zone où, il y a 75 ans, la totalité des habitants ont été expulsés vers ce qui est alors devenu la bande de Gaza. Cela n’excuse pas les atrocités, mais il faut avoir conscience que ceux qui ont attaqué sont des descendants des expulsés de 1948 ».

https://www.philomag.com/articles/henry-laurens-pour-loccident-il-est-...

[26] https://www.la-croix.com/international/Bande-Gaza-chiffres-disent-diff...

»» https://blogs.mediapart.fr/salah-horchani/blog/041123/kais-saied-emman...
URL de cet article 39092
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Contre-discours de mai de François Cusset
Bernard GENSANE
François Cusset. Contre-discours de mai. Ce qu’embaumeurs et fossoyeurs de 68 ne disent pas à ses héritiers. Actes Sud, 2008. Bizarrement, on a très peu célébré le cinquantenaire de Mai 58, la chute de la Quatrième République, le coup d’État feutré de De Gaulle, l’instauration d’une nouvelle République, donc d’un nouveau partage institutionnel du pouvoir, avec un renforcement du rôle de l’État, de sa prééminence, tout ce que les " gaullistes " libéraux d’aujourd’hui vomissent. J’ai lu peu (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Je ne sais pas."

Secrétaire d’Etat des Etats-Unis Colin Powell.
Interrogé pour savoir s’il aurait été favorable à une invasion de l’Irak
en sachant de ce dernier ne possédait pas d’armes de destruction massive.

Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.