RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Israël-Otan : missions conjointes, par Stefan Chiarini.





Il manifesto, jeudi 26 octobre 2006.


Israël, protagoniste des 34 jours de cruels bombardements au phosphore et « cluster bomb » au Liban, des violations de l’espace aérien de la « République des cèdres », de l’occupation des Fermes de Shebaa, des territoires palestiniens et du Golan syrien, de la production de plus de 200 bombes atomiques, des programmes de guerre bactériologique et chimique, participera maintenant à plein titre aux opérations de patrouille navale « antiterrorisme » de l’Otan, dans le cadre de la mission « Active Endeavour ». Et l’Otan finira ainsi, à son tour, par « absoudre » les violations israéliennes des résolutions de l’Onu, du Traité de Non Prolifération nucléaire et des Conventions de Genève, s’identifiant ainsi aux yeux de millions d’arabes et de musulmans à la force politique israélienne brutale dans la région.

Ce véritable virage dans les rapports entre l’Alliance atlantique et Israël, allant vers une très dangereuse symbiose, s’est réalisé ces jours derniers entre Bruxelles et Tel Aviv. Dans le silence général. Le 16 octobre dernier, dans la capitale belge où le commandement de l’Otan a toujourrs son siège (il y a deux ans, l’Alliance avait menacé de se déplacer à Varsovie si le gouvernement belge ne bloquait pas le procès pour crimes de guerre engagé contre Ariel Sharon) a été conclus un accord de coopération avec Israël qui prévoit la participation de l’état juif aux opérations anti-terrorisme en Méditerranée ; et un véritable accord de coopération bilatérale a été finalisé. L’accord a donc été célébré il y a deux jours au cours d’une visite à Tel Aviv du secrétaire adjoint de l’Otan, Alessandro Minuto Rizzo, à l’occasion d’un congrès qui s’est tenu dans la petite ville de Herzlia, sur « Les rapports Otan-Israël et le Dialogue Méditerranéen », dans un climat de grande euphorie et satisfaction. « Si nous observons attentivement le Dialogue Méditerranéen et en particulier la coopération entre l’Otan et Israël, nous ne pouvons pas ne pas être frappés par tous les pas en avant accomplis, et combien le processus avance », a dit l’ambassadeur Minuto Rizzo, qui a ensuite continué « Nous sommes arrivés récemment à un programme de coopération. Le premier de ce type dans le Dialogue Méditerranéen qui couvre de nombreuses zones d’intérêt commun, comme la lutte contre le terrorisme et des exercices militaires communs (...) Un accord qui devrait à son tour donner un nouvel élan à notre coopération ». Le secrétaire adjoint de l’Otan a ensuite rappelé combien « le fait qu’un officier de liaison israélien ait été assigné au commandement Otan à Naples est en outre une autre indication de la vitalité de notre coopération, tout comme (...) la participation d’Israël à deux importants exercices de l’Otan en Roumanie et en Ukraine », « un nouveau chapitre dans la coopération entre Israël et l’Otan s’est ouvert ».

Au congrès, auquel ont participé des « opinion leaders » de haut niveau, politiciens israéliens, représentants du complexe militaro-industriel, officiers et fonctionnaires de l’Otan, le ministre israélien des affaires extérieures, madame Tzipi Livni, a illustré ensuite la « philosophie » du nouveau partenariat Israël-Otan. Une philosophie alignée sur les positions de l’administration Bush, en opposition nette avec les positions sur le conflit palestino israélien et arabo-israélien assumées par les pays européens, Italie en premier lieu. « Israël et l’Otan sont des partenaires naturels », a affirmé la représentante de Tel Aviv, du moment où « les tendances et les aspirations nationalistes » ne seraient plus au centre du conflit. La « tension au Moyen-Orient » a donc soutenu Livni, ne serait plus « due à des disputes locales sur des « territoires ou des frontières » mais plutôt à « des idéologies extrêmes » et aux « Etats fondés sur ces idéologies ». Pour cette raison, il faudrait créer, d’où l’entente avec l’Otan, une défense commune des états qui « partagent nos valeurs et nos principes ». Peut-être la ministre israélienne faisait-elle référence au principe d’acquisition de territoires avec la force des armes ?

Ou à celui d’opprimer un autre peuple en refusant de l’autoriser de se construire en tant qu’état sur seulement 22% de son propre territoire ? Ou peut-être aux principes d’un gouvernement raciste qui a fait de l’apartheid en Cisjordanie et de la prolifération des armes de destruction massive les piliers de sa politique ?

Stefan Chiarini


- Source : il manifesto www.ilmanifesto.it

- Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio



Création d’ une structure pour les parlementaires européens amis d’Israël, par Yossi Lempkovicz.


Politique convergente : faucons étasuniens et israéliens, par Rita Di Leo.

OTAN - Le grand jeu des bases militaires en terre européenne, par Manlio Dinucci.




URL de cet article 4261
  

Abrégé du Capital de Karl Marx
Carlo CAFIERO
« Le capitalisme n’est et ne sera pas là de toute éternité. » Cet Abrégé, rédigé en 1878, nous livre l’essentiel de l’analyse contenue dans le Livre I du Capital de Karl Marx. Ce compendium de la critique du système capitaliste - « où ce ne sont pas les moyens de production qui sont au service du travailleur, mais bien le travailleur qui se trouve au service des moyens de production » - a été rédigé à destination d’un public populaire. Écrit dans un style simple et sans l’appareil scientifique qui rend (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Je crois, juridiquement parlant, qu’il y aurait des motifs sérieux pour inculper chaque président des Etats-Unis depuis la seconde guerre mondiale. Il ont tous été soit de véritables criminels de guerre, soit impliqués dans de graves crimes de guerre.

Noam Chomsky, in "What Uncle Sam Really Wants"

Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.