RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

L’omission est aussi une « fake news »

Dimanche 18 mars 2018, la votation citoyenne concernant l’arrêt ou la poursuite du nucléaire civil et militaire était close à 18 heures. Dans la demi-heure qui suivit, les résultats ont été publiés :

Plus de 93 % des 314 530 votants ont exprimé leur opposition à la poursuite des activités nucléaires de la France et 6,23 % l’ont approuvée.

Rappelons, d’abord, qu’à la différence des instituts de « sondage », l’origine et le contrôle de l’identité des votants a été assurée tout au long de cette votation. Donc ici, pas de doubles votants, pas de sondés imaginaires, pas de correction des résultats, etc., toutes manipulations bien connues des officines officielles.

Rappelons également que les citoyens français n’ont jamais été, jusqu’à ce jour, appelés à donner leur avis et manifester leur opinion sur cette question, alors que ces activités civiles et militaires datent de la IVe République. Depuis plus de 60 ans, jamais on n’a sollicité l’accord explicite des Français sur cette question pourtant fondamentale.

À ce sondage en vraie grandeur ont répondu dix fois plus de Français que lors du dernier scrutin du PS, et 150 à 200 fois plus que lors des « sondages-manipulations » d’opinion habituels. C’est dire que la représentativité de l’opération est incontestable. C’est d’ailleurs une très belle réussite de la France Insoumise, à l’origine de cette initiative.

Eh bien que croyez-vous qu’il arriva ! Pensez-vous que les journaux de « gôche », comme Médiapart, ou de droite de la gauche de droite, comme Libé, ou le « Grand Quotidien de Référence Auto-proclamé Champion du Décodex et de la Morale Journalistique » se soient emparés non seulement de cette remarquable performance mais aussi de l’avis sans appel des Français et qu’ils aient publié sans retard cette information essentielle ? Que nenni ! Lundi 19 mars à 16h, encore aucune de ces trois ...comment les désigner, feuilles de chou, n’avaient publié les résultats ni fait à ce sujet le moindre commentaire. Ah, s’il s’était agi du Vénézuelaaaaa...

Ils préfèrent sonder les Français pour savoir s’ils préfèrent pisser debout ou mettre plutôt du fromage dans leur soupe. Triste presse servile, tristes chiens de garde, triste pays !

Montauba

URL de cet article 33073
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Les caisses noires du patronat
Gérard FILOCHE
A quoi servent les 600 millions d’euros des caisses noires du patronat, et où vont les 2 millions d’euros distribués chaque année en liquide par l’UIMM et le Medef ? Gérard Filoche dénonce ce scandale du siècle au coeur du patronat français. Il soulève toutes les questions posées par ce trafic d’argent liquide qui circule depuis si longtemps au Medef et montre comment le patronat se servait de cette caisse anti-grève pour briser la fameuse concurrence libre et non faussée. Denis Gautier-Sauvagnac, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

L’illusion de la liberté se perpétuera tant qu’il sera rentable de maintenir l’illusion. À partir du moment où l’illusion deviendra trop coûteuse à maintenir, ils démonteront simplement le décor, ils écarteront les rideaux, ils déplaceront les tables et les chaises et vous verrez alors le mur de briques au fond de la salle.

Frank Zappa

"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.