Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


L’Union européenne a autorisé par écrit les prisons secrètes de la CIA dès janvier 2003.





13 décembre 2005


Les gouvernements européens, qui ont multiplié les demandes d’explications après la « découverte » de prisons secrètes de la CIA sur leurs propres territoires, se sont étrangement satisfaits des réponses évasives de Condoleezza Rice.

C’est que Mademoiselle la secrétaire d’État leur a mis sous le nez un document compromettant : les minutes de la réunion conjointe du Conseil des ministres de l’Union européenne Justice et Affaires intérieures et de représentants du département états-unien de la Justice, tenue à Athènes le 22 janvier 2003. Ce document secret, intitulé Nouvel Agenda Transatlantique (New Transatlantic Agenda), comprend divers engagements visant à aligner les législations européennes sur l’US Patriot Act. Au passage, on peut y lire que les Européens autorisent « l’accroisement de l’usage des facilités de transit pour aider au retour de criminels ou d’étrangers non-admissibles » (increased use of European transit facilities to support the return of criminal/indamissible aliens). Bref, les « vols de la torture » et les prisons secrètes de la CIA en Europe ont été autorisés en pleine connaissance de cause et par écrit.

Le Réseau Voltaire avait déjà relaté dans ses colonnes comment Nicolas Sarkozy et Dominique Perben avaient adapté la législation française aux exigences US (cf. « La Loi Aschcroft-Perben II » et « La France autorise l’action des services US sur son territoire »). Nos révélations n’avaient pas été entendues à l’époque, elles avaient même été qualifiées d’« outrancières » par un syndicat de magistrats.

- Source : www.voltairenet.org



URL de cet article 3018
   
Communication aux lecteurs
Libérez Assange avant qu’il ne soit trop tard

Julian Assange est un citoyen australien qui a été détenu "arbitrairement" pendant plus de 6,5 ans et qui plus récemment a subi à ce jour plus de 231 jours de torture sous la forme d’un isolement continu. Privé de soleil, de contact avec le monde extérieur et de soins de santé adéquats. Le 5 février 2016, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme a déterminé que la "détention arbitraire" de Julian Assange devait cesser et que M. Assange devait avoir droit à une indemnisation".

Lire la suite : https://www.legrandsoir.info/liberez-assange-avant-qu-il-ne-soit-trop-...

Soutien financier à ceux et celles qui montent la garde 24/24h devant l’ambassade de l’Equateur et qui viennent d’un peu partout, à leurs frais. Exemples :


Vous avez une minute ?

DE QUOI SARKOZY EST-IL LE NOM ?
Alain BADIOU
« Entre nous, ce n’est pas parce qu’un président est élu que, pour des gens d’expérience comme nous, il se passe quelque chose. » C’est dans ces termes - souverains - qu’Alain Badiou commente, auprès de son auditoire de l’École normale supérieure, les résultats d’une élection qui désorientent passablement celui-ci, s’ils ne le découragent pas. Autrement dit, une élection même présidentielle n’est plus en mesure de faire que quelque chose se passe - de constituer un événement (tout au plus une « circonstance », (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La guerre préventive a été inventée par Hitler. Franchement, je ne pourrais jamais prendre au sérieux quelqu’un qui viendrait m’en parler.

Dwight D. Eisenhower


Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
68 
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
118 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.