RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

La fin de la barbarie

Dimanche en écoutant la radio un journaliste m’apprend sans plus de commentaire que ce jour, le 8 Mai, on célèbre la fin de la barbarie. J’aurais trouvé moins choquant d’entendre que le 8 Mai célébrait le début d’une accoutumance à la barbarie sans fin. Car aujourd’hui mon gouvernement peut se permettre de bombarder trois pays simultanément sans provoquer de manifestations massives d’opposants à la guerre. C’est complètement inédit.

Que se passe-t-il ? Chacun peut donner des réponses. En tout cas, les guerres menées par la France en Afghanistan ou en Afrique ne me semblent pas plus justes aujourd’hui que celle d’Indochine, et les bombes semblent encore plus terribles. Bien malin celui qui pourrait compter le nombre de morts après l’explosion de certaines d’entre elles : tout est volatilisé à très haute température. Pratique pour dissimuler le nombre de victimes.

Cette absence de réaction du peuple français est d’abord due au fait que ce dernier a perdu la guerre de l’information. Les responsables et les complices de cette situation sont d’abord tous ceux qui nous représentent, à une minorité faible près. Pour en avoir la preuve, il est prudent d’éviter de s’attacher à ce qui se passe aujourd’hui, puisque nous sommes en pleine désinformation.

Par contre il est possible de faire ce constat : la réalité de notre passé récent nous a échappé. En effet, les nombreux écrits maintenant parus sur le génocide au Rwanda permettent de connaître peu à peu le rôle précis joué par la France. D’autres ouvrages récents éclairent un passé colonial non connu des français, où pourtant le nombre de victimes a pu dépasser largement celui fait en Algérie, comme l’indique ce livre sur le Cameroun, tout à fait exemplaire : http://www.kamerun-lesite.com/accueil . Sur ce site, on trouve un résumé du livre fait en Avril par le Canard Enchaîné, tout à fait explicite du point de vue exprimé ici sur la non-existence de l’information, la non-fin de la barbarie et les responsabilités. Ce site est par ailleurs un outil de recueil d’informations où l’Histoire n’est plus figée dans un ouvrage, car l’ouvrage déclenche les témoignages et enrichit l’Histoire. De tels livres-sites montrent-ils comment remettre l’information en route ?

URL de cet article 13629
  

Sur les eaux noires du fleuve.
Maurice LEMOINE
Plus de six décennies de conflit armé affectent la Colombie, pays considéré, d’un point de vue formel, comme une démocratie. Aux guérillas nées en réaction à la violence structurelle et à l’injustice sociale a répondu une épouvantable répression. En cette année 2002, le gouvernement a rompu les négociations avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie. Ces terribles FARC viennent d’enlever Ingrid Betancourt. L’élection présidentielle se profile, dont est favori un dur, un certain à lvaro. De (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Le pire des analphabètes, c’est l’analphabète politique. Il n’écoute pas, ne parle pas, ne participe pas aux événements politiques. Il ne sait pas que le coût de la vie, le prix de haricots et du poisson, le prix de la farine, le loyer, le prix des souliers et des médicaments dépendent des décisions politiques. L’analphabète politique est si bête qu’il s’enorgueillit et gonfle la poitrine pour dire qu’il déteste la politique. Il ne sait pas, l’imbécile, que c’est son ignorance politique qui produit la prostituée, l’enfant de la rue, le voleur, le pire de tous les bandits et surtout le politicien malhonnête, menteur et corrompu, qui lèche les pieds des entreprises nationales et multinationales. »

Bertolt Brecht, poète et dramaturge allemand (1898/1956)

Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.