RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

La prophétie des charognards

La prophétie des charognards
« La France de sarkozy est morte ! » et bien morte…

Ca y est, on peut !

Ca y est, cette fois-ci on y est vraiment ! Fini les anticipations, les spéculations fracassantes, les révélations racoleuses soi-disant prémonitoires, car trop souvent manipulées, déformées, voire complètement orientées (certaines informations étaient carrément des leurres, d’autres plus insidieuses de grossières manips de la veine du « bon docteur Coué » ; auto-persuasions grossières, révélations auto-réalisatrices, etc. Tout cet attirail médiatico-sémantique, pour mieux vous éclairer et surtout vous aveugler !)

Le clan sarkozy est mort… mais l’immonde bête métastase à tout va et propage ses ramifications en profondeur dans nos chairs, et ressurgiront le moment venu !

La défaite de sarkozy, c’est la défaite d’un clan maffieux… c’est surtout la défaite d’un système particulièrement infâme. Les nombreux cadavres (témoins muets comme ils les aiment…), jonchent le quinquennat. L’autocrate caractériel, a garni (comme jamais sous la Ve république) les allées du pouvoir d’une montagne de macchabées en décomposition. Cette infernale orgie n’aura servi à rien, car l’espoir de fuir la réalité était vain et le rattrapa toujours...

Il devra cracher et payer le prix fort !

Fuite inutile puisqu’irréfléchie voire totalement absurde ; comment croire une seule seconde (malgré les cadavres, les menaces les intimidations et l’achat des consciences de témoins gênants) qu’il puisse encore échapper à ses turpitudes ?
La réalité elle-est devenue à ce point incontournable ? Dans la balance il y a trop d’intérêts contradictoires en jeu, la pression de d’argent sera bien trop forte (des montagnes de valises de fric), et malgré la foultitude de précautions, la réalité comme par enchantement (réapparaîtra toujours les alliés deviendront beaucoup trop encombrants), pas toute la vérité évidemment, mais une bonne partie, et il y en aura assez pour le faire plonger… ! Quoi qu’il dise et quoi qu’il fasse… elle lui collera ad aeternam à la peau ! Le prix à payer sera évidemment proportionnel à toute l’énergie dépensée pour lui échapper (pour échapper au châtiment), lourd, très lourd et de plus en plus lourd…
Bien sûr dans l’immédiat il aura perdu toute crédibilité politique (et par la même, le poste suprême qu’il occupa par la ruse et à coup de mensonges insultants). D’ailleurs, comme je l’écrivais précédemment, personne (je dis bien personne) ne peut échapper (et n’échappera) au passage obligé de cracher au bassinet ! Car personne ne peut (quel que soit votre rang ou votre statut) passer à votre place à la caisse !, c’est un passage obligé, il lui faudra banquer… et rubis sur ongle même ! Et dans son cas, le paiera au prix fort !

L’anguille Chirac (Pas vu, pas pris !) s’en est pas trop mal tiré, mais le sortant (et sorti !) n’aura pas le même fion, il aura bien du mal à s’en tirer aussi bien que l’escroc (et de toutes manières ça lui coûtera un maximum !)

Son prédécesseur s’en est sorti sans trop de dégâts, il se porte bien et ce la coule douce chez ses riches amis, merci pour lui ! (malgré les deux ans et demi de taule avec sursis dont il a écopé, agrémenté d’une grosse pénalité (bof, bof), sans doute pas assez élevée au regard de ce qui lui était reproché, et ce, malgré les rodomontades de madame sa femme, la Chaudron de Courcelles, qui avait décrété que son mari n’était pas un citoyen comme les autres et qu’en conséquence il n’avait pas à être jugé… La bonne blague !)

On devrait élever le débat…, en respect de la fonction ! (Le roi républicain serait au-dessus de nos lois !)
Cassez-vous pov’cons… !

En se faisant jeter comme un malpropre, hors des lambris dorés de notre République française, il n’aura payer en somme, qu’une infime partie de sa dette envers le peuple de France. Notre peuple a té gravement insulté, méprisé, voué aux gémonies sarkozystes (sa femme trouvait même que les français sont des cons…), quand le matamore se vantait (au sein de petits cercles privés et auprès d’amis chers, si chers pour notre pauvre pays, la France !) de le faire plier, lui faire mettre genoux à terre pour mieux l’humilier…
Le peuple français réclame la totalité, l’entièreté, de ce qu’il lui a pris (de tout, absolument tout ce qu’il a détourné au profit d’un petit groupe de privilégiés), il faudra qu’il crache au bassinet, et jusqu’au dernier centime encore !.
Le prix de ses exactions, de ses turpitudes, son mépris, sa haine du peuple français (et du peuple en général), son ostentatoire grossièreté, ses minables insultes, sa haine et ses crises de colères, ses intransigeances, sa partialité et ses partis pris, confortablement retranché derrière une confortable immunité, un sur mesure pour lui et son prédécesseur (sortie tout droit d’une interprétation avantageuse (pour lui et son prédécesseur) de notre Constitution, par quelques courtisans aux ordres)

Vengeance, vengeance, vengeance ! Nous n’oublions jamais rien !…

Portez-vous bien, au revoir et à bientôt sans doute ? sergio

PS : je prédisais que cette élection serait un 21 avril à l’envers, et que ce "duel" opposerait Hollande à Marine Le pen… sarkozy ayant épousé les thèses et l’idéologies du FN (via les fachos Buisson et Longuet, les racistes multirécidivistes Guéant et Hortefeux, les fachos honteux du groupuscule de la Droite populaire), il s’agissait bien de cela, un duel entre Hollande et Sarkopen (comme l’écrivait la presse outre-atlantique), ce qui n’empêchera évidemment pas l’ump d’imploser, les encore (?) démocrates-républicains s’émanciperons-t-ils du carcan haineux et nauséabond umpiste ? Mystère…

URL de cet article 16624
  

Histoire du fascisme aux États-Unis
Larry Lee Portis
Deux tendances contradictoires se côtoient dans l’évolution politique du pays : la préservation des “ libertés fondamentales” et la tentative de bafouer celles-ci dès que la “ nation” semble menacée. Entre mythe et réalité, les États-Unis se désignent comme les champions de la « démocratie » alors que la conformité et la répression dominent la culture politique. Depuis la création des États-Unis et son idéologie nationaliste jusqu’à George W. Bush et la droite chrétienne, en passant par les milices privées, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La seule véritable passion qui mérite qu’on se laisse guider par elle est le non-conformisme.

Julian Assange

Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.