RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Le faux sur les livraisons des batteries de missiles russes S-300 à la Syrie

Les informations faisant croire que la Russie aurait déjà livré à la Syrie des batteries de missiles sol-air S-300 sont fausses. Cela s’explique soit par une erreur de traduction de l’interview accordée par Bachar Assad à la chaîne libanaise « Al-Manar », soit par le désir des adversaires du régime de faire passer les livaisons pour la réalité et lever par la même l’embargo sur les livraisons des armes à l’opposition. L’interview en question a été diffusée le 30 mai.

En fait, le président syrien n’a pas dit que les batteries russes étaient déjà livrées. Il s’est borné à décrir la coopération avec la Russie sur les contrats déjà conclus et parfaitement légitimes. Moscou respecte tous ses engagements sur les contrats conclus antérieurement, - a dit en substance Assad :

C’est pendant de longues années que nous étions en négociation avec la Russie concernant la livraison de différents armements et elle respecte ses engagements. Tous nos accords avec la Russie seront réalisés, certains d’entre eux l’ont déjà été et nous allons continuer à le faire à l’avenir également.

Les experts militaires affirment que les systèmes aussi complexes que S-300 sont difficiles à livrer et à déployer et que ces activités sont forcément repérables.
Le ministre russe des AE Sergueï Lavrov a cependant attiré le 31 mai à Moscou l’attention sur la menace plus réelle. Elle émane des combattants de l’opposition qui stockent ouvertement des armes chimiques qu’ils entendent utiliser à des fins militaires.

Face à cette menace, Sergueï Lavrov a appelé aujourd’hui à Moscou à instruire soigneusement les données faisant état des armes chimiques d’exterminination massive qui seraient à la disposition de l’opposition :

Nous attendons que nos collègues turcs nous informent pleinement et dans les meilleurs délais des conclusions qu’ils ont tirées de cette situation. Elle si est trop grave et il est temps que ceux qui évoquent tout le temps le problème des armes chimique cessent de s’en servir à des fins politiques. Il faut instruire tous les incidents qui s’y rapportent.

Les combattants de l’opposition antigouvernementale ont déjà fait usage des armes chimiques en mars 2013 dans la région d’Alep. Le bilan se monte à 16 morts, les civils pour la plupart. Il a été établi que le produit employé était le sarin.

Andreï Fedyachine

http://french.ruvr.ru/2013_05_31/Le-faux-sur-les-livraisons-des-batter...

URL de cet article 20819
  

Le Grand Marché Transatlantique : La menace sur les peuples d’Europe
Raoul Marc JENNAR
« Quelque chose doit remplacer les gouvernements, et le pouvoir privé me semble l’entité adéquate pour le faire. » Ces mots confiés par David Rockefeller au magazine américain Newsweek, le 1 février 1999, fournissent la clé pour comprendre ce qui se passe depuis une trentaine d’années et qu’on appelle « mondialisation néolibérale ». Déléguer au secteur privé la maîtrise des choix ou, pour l’exprimer à la manière pudique de journaux comme Le Monde ou Les Echos, « redéfinir le périmètre de l’Etat », c’est (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Tout ce qui est sage a déjà été pensé : il faut essayer seulement de le penser encore une fois. »

Goethe

Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.