RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
19 

Les loups et les hommes

Lettre à Dominique Muselet et à d’autres.

Ce n’est pas un gage de bonne santé que d’être bien intégré dans une société profondément malade. (Krishnamurti)

L’homme est un loup pour l’homme.

Chacun a entendu ou lu, de nombreuses fois cette maxime éculée. Juste ou fausse, selon les circonstances, elle imprègne notre interprétation, notre appréciation, notre appréhension d’autrui.

Aux vus et entendus de l’histoire, il apparaît assez clairement que l’homme a su se comporter, au cours de son histoire, comme le pire des prédateurs en face de sa propre espèce.

Jamais, au grand jamais, l’homme n’aura rencontré un prédateur pire que lui-même. Aucune espèce vivante sur cette terre n’a jamais autant fait pire prédation face à sa propre espèce, à l’échelle que l’on connaît.

Depuis la nuit des temps et jusqu’à nos jours, ce problème de coexistence humaine subsiste. S’il n’était advenu diverses formes de civilisations de sociétés en divers endroits de la planète, l’humanité en serait restée au stade de l’anthropophagie. Ici, le propos n’englobe pas les diverses formes d’anthropologie/ethnologie existantes dans des formes plus ou moins pacifiées, mais plutôt marginales et originelles. Non, ici le propos se pose en particulier sur la dérive anthropologique matérialiste de la société occidentale.

Après un stade civilisationel judéo-chrétien évoluant vers une forme encore inachevée de pacification des mœurs qui laissait moins de place aux loups contre l’homme, est advenue, une contre-civilisation, la contre-civilisation des loups du dieu dollar.

Des loups de Wall-Street et cie.

Forts de leurs pouvoirs et de leurs avoirs, ces loups ont investis et subvertis les forces du savoir. Dans un chantage aux besoins naturels de subsistance du troupeau humain, ces loups ont su y adjoindre tous autres besoins artificiels auxquels presque tous les moutons ont succombé d’emblée. A partir de là, les moutons, qui par nature sont d’innocentes, pacifiques et dociles bestioles, se sont accrochés aux artifices compensatoires, quitte à les défendre comme des loups enragés. Dès lors, dans un état de consumérisme matérialiste accompli, tous les moutons se sont mis à se comporter comme des loups, tout en restant des moutons qui s’ignorent.

Déguisés en loups, voilà les moutons qui se mettent à hurler comme des loups, contre les hommes qui veulent juste rester dans leur état naturel et le défendre. Et voilà donc comment les moutons sont devenus des loups pour l’homme libre.

C’est vrai, vous aviez bien raison de me répondre que l’homme est un mouton face au loup et un loup face au mouton. Ma métaphore rejoint ici la votre.

J’espère que ce développement abrégé méritera votre attention.

Feufollet 12.10.21

URL de cet article 37447
  
Communication aux lecteurs
JULIAN ASSANGE : Le documentaire "Hacking Justice" à Paris

Le 17 novembre à 20h
au cinéma Espace St Michel
7 Pl St Michel, Paris 75005

Les Amis du Monde Diplo & Les Mutins de Pangée organisent une projection du film "Hacking Justice Julian Assange" de Clara Lopez Rubio et Juan Pancorbo suivie d’un débat avec la réalisatrice.

https://lesmutins.org/hacking-justice

à partir du 17 novembre, le film sera suivi de débats aux séances de 20h les lundi, mercredi, Vendredi. Calendrier : https://lesmutins.org/hacking-justice?tab=projections

Même Thème
La raison ou le chaos
André Prone
Extrait de la préface d’André Tosel, Philosophe, Professeur émérite Avec La raison ou le chaos André Prone dresse un ultime tableau de sa vaste fresque théorique intitulée « Capitalisme et Révolution », consacrée à une critique des divers aspects du capitalisme mondialisé et à la proposition de ce qu’il nomme un écomunisme combinant l’apport du mouvement communiste d’inspiration marxienne et l’écologisme. Nourri d’une culture fondée sur une connaissance effective des sciences de la nature, attentif à la (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Que ce soit bien clair : nous avons commis des erreurs, évidemment. Et nous en commettrons d’autres. Mais je peux te dire une chose : jamais nous n’abandonnerons le combat pour un monde meilleur, jamais nous ne baisserons la garde devant l’Empire, jamais nous ne sacrifierons le peuple au profit d’une minorité. Tout ce que nous avons fait, nous l’avons fait non seulement pour nous, mais aussi pour l’Amérique latine, l’Afrique, l’Asie, les générations futures. Nous avons fait tout ce que nous avons pu, et parfois plus, sans rien demander en échange. Rien. Jamais. Alors tu peux dire à tes amis "de gauche" en Europe que leurs critiques ne nous concernent pas, ne nous touchent pas, ne nous impressionnent pas. Nous, nous avons fait une révolution. C’est quoi leur légitimité à ces gens-là, tu peux me le dire ? Qu’ils fassent une révolution chez eux pour commencer. Oh, pas forcément une grande, tout le monde n’a pas les mêmes capacités. Disons une petite, juste assez pour pouvoir prétendre qu’ils savent de quoi ils parlent. Et là, lorsque l’ennemi se déchaînera, lorsque le toit leur tombera sur la tête, ils viendront me voir. Je les attendrai avec une bouteille de rhum.

Ibrahim
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.