RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Londres appelle les États-Unis à « reconfirmer leur rôle dominant » en Europe

Selon les documents, publiés récemment par les hackers du groupe Anonymous, le projet britannique « Integrity Initiative » prévoit d’étendre ses activités aux États-Unis, notamment à Washington, afin de « contribuer à changer l’attitude envers l’influence maligne et la désinformation russes ». Pour arriver à ces fins, les experts britanniques encouragent les États-Unis à « reconfirmer leur rôle dominant via l’OTAN et le soutien à l’UE » . Pourtant, ce projet ne vise qu’à faire accroître l’influence britannique dans le monde.

L’élargissement de l’influence britannique

« Integrity Intiative » est un programme lancé à l’automne 2015 par l’Institute for statecraft, une entreprise basée en Écosse qui compte parmi son personnel un grand nombre d’anciens militaires et membres des services de renseignement. L’organisation est, en effet, financée par les ministères britanniques. Le projet a également reçu le soutien financier et opérationnel de l’Organisation du traité d’Atlantique Nord (Otan) et qu’il dispose d’un réseau étoffé en Europe. Notamment en France, que l’on qualifie d’un pays « stratégique ».

D’après les pirates informatiques, « Integrity Intiative » prévoit l’ouverture des agences en Arménie, Moldavie, Géorgie, Suède, au Monténégro, à Malte, aux États-Unis et au Canada, ainsi qu’en Estonie, Pologne, Slovaquie, Roumanie, Bulgarie, et Autriche. Ces branches seront chargés d’aider les citoyens à « mieux comprendre la menace russe », via la fourniture d’informations, y compris par le biais des réseaux sociaux. Une opération qui ressemble plus à la manipulation d’opinion. Ainsi, les documents contiennent, parmi d’autres, une liste des journalistes déloyaux et des activistes contribuant à la promotion des points de vue russes ainsi que des factures concernant les activités de l’Institute en Arménie.

Le projet pose des risques pour les sociétés européennes

« Integrity Intiative » prétend « défendre la démocratie contre la désinformation ». Selon les documents publiés, l’entreprise britannique a commandé plusieurs rapports sur l’influence des agences d’informations russes RT et Sputnik dans de nombreuses régions. Leur auteur souligne que , d’après les lecteurs arabes, les médias russes offrent « une perspective différente […] de ce qu’ils perçoivent comme le narratif occidental épuisé ». De plus, il constate que RT et Sputnik ont réussi à conquérir une plus grande audience que leurs « concurrents occidentaux » sur les réseaux sociaux.

Pourtant, « caché derrière ces intentions bénévoles, la Grande Bretagne crée en fait un service secret d’informations de grande échelle en Europe, aux États-Unis et au Canada et rassemble des représentants des communautés politiques, militaires, universitaires et journalistiques avec à sa tête le centre de recherche londonien », indiquent les Anonymous.
Quelles que soient les intentions britanniques, de cette façon, Londres pose des risques pour les sociétés démocratiques européennes et la liberté d’expression.

Davros Kocharyan

URL de cet article 34362
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Derrière les fronts : chroniques d’une psychiatre psychothérapeute palestinienne sous occupation
Samah JABR
EN LIBRAIRIE LE 22 MARS 2018 En coordination avec la sortie en salle du documentaire d’Alexandra Dols – Derrière les fronts : résistances et résiliences en Palestine – nous vous proposons en coédition avec Hybrid Pulse le premier livre de la psychiatre et écrivaine Palestinienne Samah Jabr. Le livre ne sera pas disponible en librairie pour le moment mais seulement sur notre site ou par demande par courrier à PMN Éditions. « Nous voulons une vie décente, pas n’importe quelle vie. Notre action pour (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

C’est très dur d’être libre lorsqu’on est acheté et vendu sur le marché. Bien sûr, ne leur dites jamais qu’ils ne sont pas libres, parce qu’alors ils vont se mettre à tuer et estropier pour prouver qu’ils le sont. Pour sûr, ils vont vous parler, et parler, et parler encore de droits individuels. Mais lorsqu’ils voient un individu libre, ça leur fout les jetons.

Jack Nicholson, dans le film "Easy Rider"

La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.