RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

LRU, UNEF : désinformation contre la Coordination étudiante.








Dimanche 25 novembre 2007.


Désinformation contre la Coordination étudiante.

Dés lundi 19 novembre, Libération a prétendu que l’UNEF avait pris le contrôle de la coordination, excitant divers groupes ultra-gauches (appelés les "totos" dans le monde étudiant) qui se sont empressés de croire Libération ( ! ) et d’appeler soit à combattre la coordination, soit à en chasser l’UNEF.

Ce que la presse voulait masquer, c’est la réalité : le noyau de la coordination repose sur des étudiants syndicalistes, souvent militants de l’UNEF, qui depuis le début combattent pour l’abrogation de la loi Pécresse et s’opposent donc à la direction de l’UNEF représentée par Bruno Julliard, celui que Sarkozy appelle souvent sur son portable.

A Tours dimanche dernier, des pas ont été faits vers l’évolution de la coordination en un véritable comité national de grève intégrant l’UNEF sur la base de la revendication d’abrogation de la loi Pécresse.

C’est cela qui est insupportable à Sarkozy, aux présidents d’université, à Libération, à la direction actuelle de l’UNEF et à certains "totos" car cela signifie la réalisation majoritaire de l’unité du monde étudiant contre le gouvernement, aux antipodes de tout "gauchisme" comme de toute négociation secréte.

Aprés la reprise des cheminots, Julliard et la direction de l’UNEF ont annoncé vendredi qu’il était temps de négocier ... les moyens financiers de l’application de la loi Pécresse !

Ce coup de poignard contre le mouvement étudiant a naturellement favorisé les réactions antisyndicales de certains étudiants grévistes : les uns et les autres se complétent. Le Monde et Libération de ce dimanche 25 novembre racontent donc des bobards à leur lecteurs. A les lire, une cinquantaine de délégués de l’UNEF auraient été chassés, voire enfermés dans un amphi nommé "le Goulag", ou seraient partis. La vérité est qu’une vingtaine, à l’appel de la direction de l’UNEF et à la joie de certains "totos", sont partis parce que la "majorité" de l’UNEF avait tenté d’introduire des faux mandats dans la coordination. La majorité des délégués de la "majo" de l’UNEF elle-même sont restés dans la Coordination qui garde toute sa légitimité. A Libération et au Monde d’expliquer à leurs lecteurs comment il leur est possible à 5 jours d’intervalles d’abord que la Coordination est passée sous le contrôle de Julliard, puis qu’il s’agit d’une bande de "totos" anti-syndicaux ... alors que, représentation démocratique des grévistes, elle n’est ni l’un ni l’autre !

La Coordination de délégués élus et mandatés, contre les manipulations et la désinformation, doit mener à bien son mandat : donner au delà de la journée de grève de mardi dans les facultés et les lycées, une perspective permettant au mouvement de tenir sur la base de la revendication majoritaire parmi les étudiants et dans tout le monde universitaire et de la recherche d’abrogation de la loi Pécresse, perspective qui pourrait d’ici janvier être la préparation d’une manifestation nationale de la jeunesse contre l’Elysée et le ministère de l’enseignement supérieur.

Vincent Présumey
La Lettre de Liaisons, Militant




Aprés les régimes spéciaux ... Sarkozy continue : le dernier rapport du COR prépare pour 2008 l’offensive contre TOUTES les retraites, par J.J Chavigné et G. Filoche.



Régimes spéciaux de retraite : Sarkozy a gagné une manche ... pour le moment, par Vincent Présumey.




Contre la LRU, pour renforcer l’Université publique, par Attac.


LRU - "Réforme Pécresse-Sarkozy de l’Université : unité pour exiger son abrogation !", par Laure Jinquot.


Politique et mouvement social (il n’y a plus une minute à perdre), par Denis Collin.






URL de cet article 5748
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Même Thème
L’Eglise et l’école, de Marceau Pivert
La laïcité séduit au XIXe siècle une bourgeoisie soucieuse de progrès et d’efficacité. Les socialistes en font également leur cheval de bataille. La séparation de l’Église et de l’École puis de l’Église et de l’État en 1905 en est le symbole, mais ce fragile compromis est bientôt remis en cause. Face à une contestation grandissante, la bourgeoisie et l’Église s’allient pour maintenir l’ordre social, politique et moral. Depuis les années 1920, leur offensive conjointe reprend une à une les conquêtes laïques. La (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Aucune femme en burka (ou en hijab ou en burkini) ne m’a jamais fait le moindre mal. Mais j’ai été viré (sans explications) par un homme en costume. Un homme en costume m’a vendu abusivement des investissements et une assurance retraite, me faisant perdre des milliers d’euros. Un homme en costume nous a précipités dans une guerre désastreuse et illégale. Des hommes en costume dirigent les banques et ont fait sombrer l’économie mondiale. D’autres hommes en costume en ont profité pour augmenter la misère de millions de personnes par des politiques d’austérité. Si on commence à dire aux gens la façon dont ils doivent s’habiller, alors peut être qu’on devrait commencer par interdire les costumes."

Henry Stewart, Londres

Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.